AccueilOrganisation des territoires, formation des paysages et exploitation des ressources naturelles

*  *  *

Publié le mardi 15 avril 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Une formation doctorale structurée en deux volets complémentaires : université d’été et école doctorale, sur le thème « Organisation des territoires, formation des paysages et exploitation des ressources naturelles (espace Maghreb-Méditerranée) ». Le premier volet regroupera une série de conférences magistrales, présentées par des spécialistes des domaines considérés, établissant le cadre général de la réflexion collective qui s’en suivra. Le second volet offrira une plus large place aux travaux des doctorants (sélectionnés au préalable sur le double critère de la qualité de leurs dossiers et de l’adéquation de leur sujet de recherche au thème de ces journées), en particulier par des exposés publics de leur propre approche. Il s’agira alors pour les encadrants de guider et de soutenir les travaux engagés par ces étudiants, grâce à des interventions centrées plus spécifiquement sur les problématiques historiques, la méthodologie, la bibliographie, la constitution de corpus documentaires, etc.

Annonce

Université d’été – École doctorale

Oujda (Maroc)
24-30 novembre 2008

Organisation des territoires, formation des paysages et exploitation des ressources naturelles (espace Maghreb-Méditerranée)

Les institutions organisatrices

Pour le Maroc : Le CERHSO Centre d'Etudes et de Recherches Sociales d'Oujda (Oujda), l’Université d’Oujda, avec la collaboration de la Fondation Moulay Slimane et de l’Institut National du Patrimoine (Rabat).

Pour la France : Université Lumière – Lyon 2 (CIHAM/UMR 5648), Paris-Sorbonne IV

Pour l'Algérie : Université Mantouri-Constantine

Pour la Tunisie : Université de la Manouba-Tunis

Les liens tissés entre les institutions organisatrices sont anciens, fondés sur la formation à Lyon de plusieurs des enseignants marocains impliqués dans le projet ainsi que sur l’intégration de certains d’entre eux dans l’UMR lyonnaise, comme membres associés. Cette intégration suppose également une participation à des programmes de recherche communs.

Coordinateurs

Tariq Madani (U. d’Oujda), Patrice Cressier (UMR 5648, CNRS-U. Lumière–Lyon 2)

Formule adoptée

Les institutions concernées se proposent d’organiser conjointement et avec la participation active d’enseignants des autres universités impliquées dans le programme France-Maghreb (U. de Constantine, U. de Paris I, U. de Tunis), une formation doctorale structurée en deux volets complémentaires : université d’été et école doctorale, sur le thème « Organisation des territoires, formation des paysages et exploitation des ressources naturelles (espace Maghreb-Méditerranée) ».

Le premier volet regroupera une série de conférences magistrales, présentées par des spécialistes des domaines considérés, établissant le cadre général de la réflexion collective qui s’en suivra.

Le second volet offrira une plus large place aux travaux des doctorants (sélectionnés au préalable sur le double critère de la qualité de leurs dossiers et de l’adéquation de leur sujet de recherche au thème de ces journées), en particulier par des exposés publics de leur propre approche. Il s’agira alors pour les encadrants de guider et de soutenir les travaux engagés par ces étudiants, grâce à des interventions centrées plus spécifiquement sur les problématiques historiques, la méthodologie, la bibliographie, la constitution de corpus documentaires, etc.

Sont également prévues des visites de sites et de monuments dont le choix sera établi en fonction de leur représentativité des questions historiques abordées.

Chacune des institutions maghrébines et francaises devrait présenter la liste des enseignants et doctorants séléctionnés au plus tard le 30 mai 2008.

Le thème

Tel qu’il est proposé, le projet de réflexion collective et de formation doctorale prend en grande partie appui sur des programmes réalisés ou en cours. Il concerne les rapports établis, tout au long de l’histoire, par les sociétés maghrébines avec leur espace naturel ainsi que le vécu matériel qu’elles eurent de celui-ci. Il participe d’une volonté d’identifier les fondements des formes d’organisation de l’espace, de préciser les continuités et les éventuelles ruptures de peuplement, et d’analyser les modalités de l’exploitation des ressources naturelles.

Il s’agit bien de mettre en évidence les relations que les formes d’organisation des territoires et les manifestations matérielles de la culture entretiennent avec les structures sociales, les cadres politiques, les systèmes normatifs et la production économique. Quoiqu’il ne soit pas question de focaliser l’approche ainsi proposée sur ce point, le thème retenu permettra sans doute de fournir des matériaux de grand intérêt pour notre compréhension des identités régionales – voire locales - au Maghreb actuel, en particulier en ce qui concerne les relations entre celles-ci et les identités nationales.

Reconstruire l’histoire des paysages et des modes d’exploitation des ressources naturelles nécessite une utilisation appropriée de la documentation écrite et un recours systématique à l’enquête de terrain à laquelle est dévolu un rôle fondamental du fait même des carences de ces sources textuelles. Il est également nécessaire de dépasser le clivage cognitif et les oppositions entre sciences de l’homme et sciences de la nature pour saisir au mieux les différentes facettes des rapports établis par les sociétés avec leur environnement. Seul un éclairage réellement pluridisciplinaire est susceptible de permettre l’intelligibilité des phénomènes étudiés, le paysage étant alors considéré non comme l’arrière-plan immobile de l’activité anthropique, mais comme un véritable « palimpseste de l’histoire », artefact résultant de l’action de l’homme et conditionné par la nature des rapports sociaux et des modes de production économique, et à ce titre objet privilégié d’analyse et de réflexion.

Les axes de la réflexion

1. Organisation politique et administrative.

Modes d’organisation et d’aménagement de l’espace. Structures de peuplement, hiérarchie des établissements et mise en place des réseaux.

  • Échelle macro : réseaux castraux, frontières, espaces et territoires tribaux.
  • Échelle micro : relations habitat/fortification ; cas particulier des greniers collectifs ; structure du village ; terroirs, finages et parcellaires.

2. La terre et l’eau.

  • Contrôle et partage de l’eau, contrôle et partage des terres : mise en place d’une agriculture irriguée.
  • L’eau, catalyseur du peuplement.
  • Petite hydraulique rurale : techniques et pratiques.
  • Usages de l’eau : statut juridique et social.
  • Les autres espaces ruraux : pays d’agriculture sèche, les formes du pastoralisme.

3. Mines et ressources minérales.

  • Mines et peuplement : populations minières/populations paysannes, mines et genèse urbaine.
  • Modes d’exploitation minière, techniques et pratiques.
  • Statut social et politique des mines, les moyens de contrôle politique et économique.
  • Les autres ressources minérales : minerais non métalliques (par exemple le soufre et l’alun), les carrières, les salines (en milieu littoral ou continental), le thermalisme, etc.

4. Productions artisanales.

  • Techniques de production, organisation sociale, impact sur l’environnement.
  • Les arts du feu : céramique, verre, métallurgie.
  • Les textiles : plantes textiles, plantes tinctoriales et cultures spécifiques, élevage et production lainière.
  • Les matériaux de l’architecture vernaculaire : le bois et la terre dans la construction.

5. Anthropisation de l’espace ; histoire des paysages ; patrimoine paysager.

6. Axes transversaux.

  • Questions de méthodologie : les approches spécifiques (télédétection, archéozoologie et archéobotanique, ethno-archéologie, etc.), la validité des approches régressives, etc.
  • Histoire et archéologie des techniques.
  • Maghreb occidental et al-Andalus : convergences et divergences.

Comité d’organisation :

F. Bentoumiyya, A. Boughalem, M. Dadi, A. Essadek, T. Faizi, T. Madani, B. Moqri, N. Mouaden , M. Nachchat, A. Rais

Lieux

  • Centre d'études et recherches sociales et humaines
    Oujda, Maroc

Dates

  • vendredi 30 mai 2008

Mots-clés

  • paysage, ressources naturelles, Maghreb, Méditérannée

Contacts

  • Tariq Madani
    courriel : tariq [dot] madani70 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Tariq Madani
    courriel : tariq [dot] madani70 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Organisation des territoires, formation des paysages et exploitation des ressources naturelles », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 15 avril 2008, http://calenda.org/194826