AccueilLes élections présidentielles et législatives en France

Les élections présidentielles et législatives en France

Approches transversales des ruptures partisanes du printemps 2007

*  *  *

Publié le jeudi 17 avril 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Malgré l’intérêt dont elles ont déjà fait l’objet, les élections de 2007 ont-elles livré tous leurs enseignements ? Au-delà des effets à court terme (recompositions partisanes, jeux d’alliances revus et corrigés…), elles semblent avoir dessiné des lignes de fracture plus durables. L’essoufflement du Front national, la renaissance d’un Centre temporairement et localement maître de ses alliances, la présidentialisation inattendue de Ségolène Royal, l’impossibilité avérée pour les candidats dits « sans renommée » et les formations politiques qualifiées de « petites » d’émerger sur la scène médiatique et de peser d’une réelle influence sur le jeu électoral ou encore le rôle éventuel des médias dans la perception des enjeux de ces élections ou la redéfinition des territoires politiques, constituent autant d’angles d’observation encore mal cernés.

Annonce

Les élections présidentielles et législatives en France : approches transversales des ruptures partisanes du printemps 2007

Colloque pluridisciplinaire sur un cycle électoral aux enseignements contrastés

Malgré l’intérêt dont elles ont déjà fait l’objet, les élections de 2007 ont-elles livré tous leurs enseignements ? Au-delà des effets à court terme (recompositions partisanes, jeux d’alliances revus et corrigés…), elles semblent avoir dessiné des lignes de fracture plus durables. L’essoufflement du Front national, la renaissance d’un Centre temporairement et localement maître de ses alliances, la présidentialisation inattendue de Ségolène Royal, l’impossibilité avérée pour les candidats dits « sans renommée » et les formations politiques qualifiées de « petites » d’émerger sur la scène médiatique et de peser d’une réelle influence sur le jeu électoral ou encore le rôle éventuel des médias dans la perception des enjeux de ces élections ou la redéfinition des territoires politiques, constituent autant d’angles d’observation encore mal cernés.

De même, porter l’attention sur ce qui conditionne, en partie, le déroulement d’une campagne, d’un scrutin, de l’organisation d’un gouvernement, au même titre que ce qui en est le produit immédiat et évolutif (les nouvelles configurations parlementaires par exemple) est un bon moyen de saisir la complexité d’un cycle national qui peut-être, sur le moment, n’a pas semblé faire date. Et pourtant… les réalignements des élections municipales de 2008 ne sont-ils pas contenus en filigrane dans les enseignements de ces élections de 2007, qui méritent ainsi le titre de « ruptures partisanes » ?

Seules des approches transversales se justifiaient pour aborder autant de perspectives complexes, et c’est l’objectif de ce colloque, ouvert à un public composé aussi bien de spécialistes que de citoyens intéressés par les questions politiques.

Premiere journée

Université de Valenciennes et du hainaut-cambresis
Faculté de Droit, Economie et Gestion
(Salle des conférences)

Matinée du 16 juin

Accueil : 9 h
* Allocution de M. Alexandre BONDUELLE, Doyen de la Faculté de Droit, Economie et Gestion de Valenciennes

* Présentation du colloque par les organisateurs

Début des Interventions : 9 h 30

1. dorothee reignier - Ceraps (Doctorante en Droit Public, Chargée d’enseignements à l’UVHC – Université de Lille 2)
La discipline parlementaire au lendemain du 6 mai 2002 : grands débats et « petits arrangements » autour des réformes (2002-2007)

2. Gersende blanchard - gresec (Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication – Université de Grenoble III)
Le rôle de la figure du citoyen « ordinaire » dans la communication politique électronique

3. Cédric Passard - cepen (Doctorant en Science politique, Prag – Université de Lille 2)
Les intellectuels et les élections présidentielles de 2007 : dissonants, hésitants ou distants

4. guillaume duseigneur - cepen (Chargé de Cours et doctorant en Science politique – IEP de Lille)
La course à l’Elysée 2007 et l’Europe, ou la banalisation d’une « mise en quarantaine » : la « compartimentalisation » du débat européen en question

12 h 45 : Déjeuner

apres-midi du 16 juin

Début des Interventions : 14 h 15

1. Laurent olivier - IRENEE (Mcf en Science politique – Université de Nancy 2)
Les ressorts de la construction symbolique et discursive de l’ « ouverture » et de la « rupture » dans la campagne de Nicolas Sarkozy

2. thierry barboni - CRPS (Ater et doctorant en Science politique – Université de Paris 1)
Internet militant ou Internet partisan ? « Ségolène », le Parti socialiste et Internet : S. Royal, candidate solitaire ?

3. Stephanie rizet - Laboratoire du changement social (Docteur en Sociologie – Université de Paris 7)
La gauche anti-libérale et mondialiste : les socles d’une philosophie du pouvoir et de la politique, de José Bové à Arlette Laguiller

4. Christian-Pierre Ghillebaert - cepen (Docteur en Science politique, Prag – Université de Lille 2)
En deçà de la lice

Deuxième journée

 

Institut catholique de lille
Faculté Libre de droit
(amphi 47)

matinée du 17 juin

Accueil : 9 h
Mot d’accueil et Introduction de la journée par M. Alexis MASSART, doyen de la Faculté Libre de Droit

Début des Interventions : 9 h 30

1. Alexis massart - C3RD (Mcf en Science politique – Doyen de l’Université Catholique de Lille)
Le « Modem » : un nouveau Centre ?

2. Emmanuel cherrier - agmen (Mcf en Science politique – Université de Valenciennes) et djamel mermat (Docteur en Science politique – Université de Lille 2)
Comment on prépare des défaites : les campagnes de 2007 vécues par les nouveaux soutiens du FN en Flandre

3. Celine colange - MTG (Docteur en Géographie physique, humaine, économique et régionale – Université de Rouen) et michel bussi - MTG (Professeur en Géographie physique, humaine, économique et régionale – Université de Rouen)
Les élections présidentielles de 2007 en France : réalignements partisans et nouvelles territorialités électorales

4. Monia chaabane - PACTE (Doctorante en Science politique – IEP de Grenoble)
Des cités à l’Urne : l’influence des médias européens et arabisants sur le choix électoral des Français d’origine maghrébine

12 h 45 : Déjeuner

 

 

après-midi du 17 juin

Début des Interventions : 14 h 15

1. dominique andolfatto – ireneE & PACTE (Mcf en Science politique, HDR – Université de Nancy 2)
Les syndicats et l’agenda électoral 2007 : discordance des temps politiques et 3ème tour social

2. Ludivine Vanthournout, CRPS (Doctorante en Science politique – Université de Paris I)
Entrer à l’Assemblée nationale par la suppléance parlementaire

3. yanis zoubeIdi-defert – laatoire, Centre de Recherche Juridique de l’Université de Franche-Comté (Doctorant en Droit public – Université de Franche-Comté)
Élection présidentielle 2007 : continuité constitutionnelle ou rupture démocratique ?

Conclusions par
Bruno VILLALBA, Mcf HDR, Sciences Po Lille, Ceraps

Lieux

  • Faculté de Droit, Economie et Gestion de Valenciennes ; Faculté Libre de Droit de Lille
    Lille, France

Dates

  • lundi 16 juin 2008
  • mardi 17 juin 2008

Mots-clés

  • élections présidentielles, législatives, médias

Contacts

  • Emmanuel Cherrier
    courriel : emmanuel [dot] cherrier [at] univ-valenciennes [dot] fr

Source de l'information

  • Emmanuel Cherrier
    courriel : emmanuel [dot] cherrier [at] univ-valenciennes [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les élections présidentielles et législatives en France », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 17 avril 2008, http://calenda.org/194830