AccueilDélibération et décision collectives dans les cités grecques archaïques et classiques

*  *  *

Publié le lundi 21 avril 2008 par

Résumé

Ce colloque examinera la question de la délibération et de la décision collectives dans le cadre des institutions des cités grecques archaïques et classiques à travers une approche pluridisciplinaire. En effet, si le problème de la délibération et de la décision collectives se pose dès les premiers textes grecs que nous possédons, les différentes études qui ont été menées privilégient souvent une seule approche, uniquement littéraire, ou purement historique, par exemple. La question n’a que rarement fait l’objet d’un traitement pluridiscplinaire. C’est ce que nous souhaiterions faire à l’occasion de ce colloque, pour permettre, d’une part, de nuancer des visions parfois trop uniformes sur la naissance de la cité et d’autre part, d’éclairer de manière nouvelle les institutions caractéristiques de la cité grecque.

Annonce

Délibération et décision collectives dans les cités grecques archaïques et classiques

29 et 30 mai
Université de Paris X-Nanterre (MAE) / École normale supérieure de Paris (amphithéâtre Rataud)

La question de la délibération et de la décision collectives en Grèce se pose dès les premiers textes grecs que nous possédons. Or on constate, dès cette origine, qu’une approche univoque, seulement littéraire ou purement historique par exemple, ne saurait rendre compte de la complexité de la question. Dans les poèmes homériques, par exemple, le problème de la délibération et de la prise de décision est crucial : le sujet même de l’Iliade est l’occasion d’une réflexion sur la prise de décision en situation de crise ; les nombreux débats menés en public, devant le Conseil ou devant l’Assemblée du peuple, sont les indices d’une interrogation constante sur le mécanisme aboutissant à la prise de décision ; les conséquences de la décision sur la communauté, évoquées à plusieurs reprises, mettent en jeu l’unité de cette communauté et ouvrent sur la nécessité de contraindre le ralliement de la minorité à l’avis de la majorité. 

On pourrait multiplier les exemples de ces questions fondatrices qui sont celles que posent, sous une forme ou sous une autre, les institutions des cités grecques. L’historien peut analyser les rapports de force entre les instances délibératives et décisionnelles, le Roi, le Conseil et l’Assemblée homériques, et en trouver des échos dans les institutions des cités archaïques ; les concepts de sociologie, comme ceux forgés par le sociologue allemand Georg Simmel dans son analyse des conflits, peuvent éclairer la question du compromis et du consensus intervenant à l’issue de la délibération ; une approche littéraire montre le rôle essentiel de la délibération collective dans la construction narrative de l’œuvre et dans la caractérisation des personnages ; les travaux des archéologues sur les places publiques depuis l’époque minoenne viennent également compléter la compréhension de ces textes, puisqu’ils permettent de replacer ces débats dans des lieux concrets avec leurs caractéristiques et leurs contingences propres. Dès les textes les plus anciens, nous sommes donc confrontés à la nécessité d’associer étroitement les approches scientifiques.

Or, la question de la délibération et de la décision collectives n’a que rarement fait l’objet d’un tel traitement pluridisciplinaire. Alors que les historiens ont souvent privilégié l’étude du contexte institutionnel au détriment parfois de la nature littéraire de la plupart des documents à leur disposition, les philologues se sont au contraire souvent concentrés sur des analyses linguistique, narrative et structurelle du texte sans toujours tenir suffisamment compte de son contexte socio-politique.

Par ailleurs, ce colloque voudrait placer la question de la délibération et de la décision collectives dans un cadre précis, celui de la cité grecque, depuis ses débuts à l’époque archaïque jusqu’à son plein épanouissement aux Ve et IVe siècles. Il n’est pas impossible, en effet, qu’une réflexion sur les mécanismes de délibération et de décision collectives ainsi que sur les conditions institutionnelles, sociales et culturelles qui les rendent possibles ne puissent contribuer à éclairer d’une façon originale la question de la naissance de la cité. Une telle étude aurait au moins deux conséquences importantes. D’une part, elle permettrait d’associer et de nuancer peut-être des visions parfois trop uniformes sur la naissance de la cité – qui est expliquée tantôt comme un phénomène purement politique, tantôt seulement institutionnel, tantôt essentiellement cultuel. D’autre part, elle pourrait éclairer de manière nouvelle quelques éléments caractéristiques de l’objet étudié, la cité grecque.

Quatre pistes de réflexion retiendront particulièrement l’attention :

  • d’un point de vue historique, on examinera par exemple la délibération et la décision comme facteur de pouvoir et comme expression d’une culture politique, tout en insistant sur les particularités liées aux régions, à l’époque considérée et à l’organisation sociale – notamment en tenant compte des différences de taille entre les communautés, des divers niveaux où interviennent la délibération et la décision, etc. ; ces analyses concerneront bien sûr les cités prises isolément, mais aussi les structures (fédérations, amphictionies, etc.) qui rassemblent plusieurs cités ;
  • d’un point de vue plus littéraire, on s’intéressera en particulier à la fonction narrative des scènes de délibération, aux moyens mis en œuvre pour convaincre et persuader, à la caractérisation des personnages au moyen du langage utilisé dans la délibération ;
  • d’un point de vue sociologique et philosophique, on pourra tenter de voir quelles possibilités offrent les outils modernes de la sociologie pour comprendre les modes de délibération et de décision, leur interdépendance et les différences entre délibération et décision formelles et informelles ; on s'intéressera aussi aux concepts utilisés dans les théories modernes de la délibération collective qui ont pu être empruntés aux institutions des cités grecques;
  • une approche archéologique s’intéressera surtout aux liens entre le lieu de la délibération et de la décision et leur déroulement, leur contenu, mais aussi à l’histoire des constructions publiques permanentes, reflet de la place géographique prise dans la cité par les instances délibératives et décisionnelles.

 Programme

 Jeudi 29 mai

Université de Paris X – Nanterre
MAE, salle 2, Rez-de-Jardin

14h00 – Accueil ; ouverture du colloque (Marie-Joséphine Coquin, Paris X)

14h30 –  Françoise Ruzé (Université de Caen) : « Décider sans vote : coup de force ou consensus ? »

15h15 – Evelyne Scheid-Tissinier (Université Paris XIII) : « Que disent les Anciens ? Analyse du processus de conciliation dans une société de droit oral »

Pause

16h30 – André Krischer (Münster Universität) : « Approaches to pre-modern Decision-Making in sociological and cultural studies »

17h15 – Charles Girard (Université Paris I) : « L’usage des références à la cité grecque dans les théories contemporaines de la délibération politique »

Vendredi 30 mai

Ecole Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm
Amphithéâtre Rataud

9h00 – Arnaud Macé (Université de Franche-Comté) : « Délibération et décision collectives selon Platon »

9h45 – Eckart Schütrumpf (University of Colorado) : « Beratung unter Bürgern : eine gemeinsame Strategie der Vernunft bei Aristoteles »

Pause

11h00 – Edmond Lévy (Université de Strasbourg) : « La décision collective chez Thucydide »

 Déjeuner

14h00 – Marella Nappi (EHESS) : « Délibération royale : le cas de Priam et Hécube dans l’Iliade »

14h45 – Tobias Reichardt (Hamburg) : « The political institutions of the archaic and classical city state as a breeding ground of philosophy »

Pause

16h00 – Fabian Schulz (Freie Universität, Berlin ; ENS) : « Les pouvoirs politiques de la Gérousie spartiate »

16h45 – Francis Prost (ENS) : Conclusions

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • jeudi 29 mai 2008
  • vendredi 30 mai 2008

Mots-clés

  • délibération, décision, cité grecque, histoire des institutions, majorité, vote, consensus

Contacts

  • Marie-Joséphine Coquin
    courriel : coquin [dot] marie-josephine [at] wanadoo [dot] fr
  • Fabian Schulz
    courriel : Fabian [dot] Schulz [at] uni-tuebingen [dot] de

Source de l'information

  • Marie-Joséphine Coquin
    courriel : coquin [dot] marie-josephine [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Délibération et décision collectives dans les cités grecques archaïques et classiques », Colloque, Calenda, Publié le lundi 21 avril 2008, http://calenda.org/194864