AccueilLa religion des femmes en pays grec. Mythes, cultes et société

*  *  *

Publié le vendredi 02 mai 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Le colloque de Cork, organisé par Véronique Mehl et Lydie Bodiou, sera l’occasion de travailler autour de l’ouvrage de Pierre Brulé paru en 1987 La fille d'Athènes, La religion des filles à Athènes à l’époque classique. Mythes, cultes et société qui a marqué un important tournant historiographique. La réflexion dans cet ouvrage fondateur met au centre des débats la fille – parthénos –, jeune fille ou fille non encore mariée, nous avons souhaité étendre la réflexion à la femme, comprise au sens large englobant tous les âges de la vie, des petites filles aux jeunes filles en fleur, de l’épouse à la mère, mais aussi l’âge de ne plus être mariée ou de ne plus être mère ou d’être vieille. Comme le souligne Pierre Brulé dans l’introduction de La fille d’Athènes, il va de soi qu’une telle question ne peut être abordée qu’au travers d’un large prisme : « archéologie, épigraphie, iconographie, mais aussi linguistique, prosopographie, lexicologie ».

Annonce

La religion des femmes en pays grec. Mythes, cultes et société

9-12 juillet 2008
University College, Cork, Irlande

La Celtic Conference in Classics prend la forme de rencontres bisannuelles où, durant trois ou quatre jours, des classicistes (au sens large, des lettres à l’archéologie en passant par l’histoire) se réunissent, s’écoutent et débattent au sein de différents panels correspondant à un nombre variable de thèmes. Après les éditions, de Maynooth (Irlande) en 2000, de Glasgow en 2002, de Rennes en 2004, de Lampeter (Pays-de-Galles) en 2006, la prochaine rencontre se déroulera en Irlande, à Cork, en juillet 2008.

La principale raison d’être de la Celtic Conference in Classics réside dans la richesse des contacts humains. Elle rassemble un nombre inhabituel de participants qui ont peu d’occasions de se rencontrer (une quinzaine de communications par panel). Pour favoriser ces échanges, les organisateurs se placent à l’échelle de la communauté scientifique la plus large ce qui permet de dissiper un doute préalable : point de « celtitude » là-dedans. Si les participants aux précédentes éditions étaient surtout des Britanniques, le cercle des provenances s’est élargi et s’élargira encore. Comme l’écrit son fondateur, Anton Powell, « The Celtic Conference in Classics is open to all. Its ethos is collaborative and sociable ». Sur le plan intellectuel, la CCC n’obéit pas aux habituelles règles tacites des colloques. Il s’agit moins de soumettre le chercheur à la figure imposée du thème choisi que de l’inviter à proposer au débat le bilan d’une recherche. Le but de cette manifestation, c’est avant tout l’échange. L’exposé (en français ou en anglais) peut se développer sur 40 à 45 minutes (devant ses pairs, au même niveau, sans estrade et sans micro) ; il est suivi d’une discussion immédiate de 10 à 15 minutes. La Conference faisant fonctionner plusieurs panels à la fois, cette durée permet aux auditeurs de quitter un panel pour en rejoindre un autre, et de construire ainsi son propre programme.

Le colloque de Cork sera l’occasion de travailler autour de l’ouvrage de Pierre Brulé paru en 1987 La fille d'Athènes, La religion des filles à Athènes à l’époque classique. Mythes, cultes et société qui a marqué un important tournant historiographique. Si les travaux de Pierre Brulé s’inscrivaient déjà dans le droit fil d’avancées historiographiques importantes (H. Jeanmaire, A. Brelich…), ils ont ouvert une nouvelle façon de concevoir la religion et ont mis les filles au centre de la réflexion. Qu’entendons-nous par « la religion des femmes » ? Pierre Brulé répondait déjà à cette question dans son introduction « Mais qu’entendre par ‘religion des filles’ ? Dans sa conception moderne la chose est claire, il s’agit d’un corps de doctrine, d’un ensemble de croyances et de pratiques qui impliquent une mise en relation d’un groupe social avec le sacré distinct du profane. Ce dernier trait fait déjà difficulté car si la ligne de partage entre le religieux et le profane est fort claire dans nos sociétés contemporaines occidentales, il n’en va pas de même pour bien des cultures présentes et, plus encore, passées. En outre, dans l’antiquité grecque entre autres, point de corps de doctrine, mais des mythes, un rituel multiforme, auxquels s’ajoutent des comportements sociaux, des usages, ce que l’on pourrait appeler du folklore. Et puis, il y a l’imaginaire… ».

La réflexion dans cet ouvrage fondateur met au centre des débats la fille – parthénos -, jeune fille ou fille non encore mariée, nous avons souhaité étendre la réflexion à la femme, comprise au sens large englobant tous les âges de la vie, des petites filles aux jeunes filles en fleur, de l’épouse à la mère, mais aussi l’âge de ne plus être mariée ou de ne plus être mère ou d’être vieille. Comme le souligne Pierre Brulé dans l’introduction de La fille d’Athènes, il va de soi qu’une telle question ne peut être abordée qu’au travers d’un large prisme : « archéologie, épigraphie, iconographie, mais aussi linguistique, prosopographie, lexicologie ».

Dans cette perspective, cette rencontre irlandaise de Cork sera l’occasion de faire un bilan de vingt ans de recherches et de débats historiographiques sur le sujet mais aussi de répondre à des questions nouvelles, de s’interroger sur la manière dont les travaux de ces dernières années sur les femmes, le féminin et surtout l’histoire du genre ont influencé les recherches dans le domaine de l’histoire religieuse. 

Parmi les pistes de recherches possibles, mais non exclusives, quelques thèmes privilégiés pourront être traités : les initiations et les pratiques rituelles qui les accompagnent, les divinités « compagnes » de vie des filles, les aitia des rituels ou des sanctuaires féminins, les rituels qui marquent la vie des femmes, l’onomastique, l’intrusion d’Eros, les sanctuaires et leurs offrandes, les divinités, la citoyenneté cultuelle, mais aussi des thèmes plus « sociaux » : fille et femme dans l’oikos, mariage, parenté…

Wednesday 9th July

2.00 Registration

4.00 Accueil/Welcome Pierre Brulé, Anton Powell

  • 4.30  V. Mehl "les femmes, les rites et les parfums"          
  • 5.35  L. Bodiou "les femmes et les odeurs"      

6.35  Plenary

7.45  Dinner

Thursday 10th July

  • 8.45 P. Brulé, « Artémis en ballade »
  • 9.50 P. Monbrun, Artémis ? Une belle plante ! La vierge courotrophe au palmier-dattier

10.45  Coffee

  • 11.15   S. Boehringer, « Monter au ciel : Kallisto et Artémis dans la mythologie grecque »

12.20  Plenary

1.15  Lunch

  • 2.15  C. Leduc, « Oliviers sacrés ou/ méthodologie d’Athéna et l’olivier »
  • 3.20 J. Oulhen, « Les noms théophores athéniens »

4.15  Tea        

  • 4.45 G. Pironti, « La féminité des déesses à l’épreuve des épiclèses »

5.50  Plenary

7.30  Dinner

Friday 11th July

  • 8.45 P. Schmitt-Pantel, « La religion des femmes dans les « Vertus de Femmes » de Plutarque »
  • 9.50 L. Bruit, « Femmes et religion dans les Lois de Platon »

10.45 Coffee

  • 11.15 J. Wilgaux, « De l’exil au partage : la transmission féminine des identités parentales et religieuses »

12.20  Plenary

1.15  Lunch

  • 2.15 F. Gherchanoc, « Des cadeaux pour numphai : anakaluptêria, epaulia, etc ? »
  • 3.20 L. LLewelyn-Jones, "Hera's Veil: second-hand brides and born-again virgins"

4.15  Tea

4.45  Plenary 

5.50  Plenary

7.15  Reception (Refectory)

7.45  Conference Dinner

Saturday 12th July

  • 8.45 M. Pedrina, Un petit groupe d’oenochoés à figures rouges représentant Athéna

9.45  conclusion

10.45 Coffee

11.00  Plenary

12.30   Departures

Lieux

  • University College
    Cork, Irlande

Dates

  • vendredi 11 juillet 2008
  • samedi 12 juillet 2008
  • mercredi 09 juillet 2008
  • jeudi 10 juillet 2008

Fichiers attachés

Mots-clés

  • religion, Grèce, filles, femmes, parthenos, Pierre Brulé, fille d'Athènes, cultes, mythes, société

Contacts

  • Véronique MEHL
    courriel : veronique [dot] mehl [at] univ-ubs [dot] fr

Source de l'information

  • Véronique MEHL
    courriel : veronique [dot] mehl [at] univ-ubs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La religion des femmes en pays grec. Mythes, cultes et société », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 02 mai 2008, http://calenda.org/194913