AccueilSanté et mondialisation

*  *  *

Publié le lundi 05 mai 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Ce colloque interdisciplinaire, qui aura lieu les 12 et 13 mars 2009, sera consacré à la santé au regard de la mondialisation. Celle-ci, par les interactions qu’elle provoque ainsi que par la diffusion des informations qu’elle entraîne, donne lieu à l’émergence de nouvelles dynamiques. Dans le domaine de la santé, elles occasionnent l’émergence de pratiques inédites, l’accélération de la diffusion et de l’échange des savoirs, l’apparition de nouveaux acteurs ou bien encore la multiplication d’espaces dédiés à la santé. L’objectif de ce colloque est donc de mener une réflexion sur ces logiques engagées dans les faits de santé, que ce soit dans son amélioration, sa prise en charge, mais aussi dans sa dégradation.

Annonce

SANTE ET MONDIALISATION

12 & 13 mars 2009
Université Jean Moulin – Lyon 3

18 rue Chevreul
69007 Lyon

 Colloque interdisciplinaire francophone, organisé par l’équipe Santé Individu Société (EA 4129 SIS), le Centre de Recherche en Géographie et Aménagement, le département de géographie et d’aménagement de l’Université Jean Moulin Lyon 3 et la faculté de philosophie de l’Université Jean Moulin Lyon 3.

 La mondialisation, par les interactions qu’elle provoque ainsi que par la diffusion des informations qu’elle entraîne, donne lieu à l’émergence de nouvelles dynamiques. Dans le domaine de la santé, celles-ci occasionnent l’émergence de pratiques inédites, l’accélération de la diffusion et de l’échange des savoirs ou bien encore l’apparition de nouveaux acteurs et de spatialités originales. Notons également que ces réalités s’expriment à différentes échelles, allant du système-monde jusqu’à celle de l’individu.

Ces évolutions concernent quasiment toutes les sociétés et ceci à différents titres. Par exemple, alors que depuis longtemps les pratiques et les savoirs du « Nord » s’imposaient, force est de constater que les pays du « Sud » occupent désormais une place majeure dans les questions de santé (économie du médicament, « tourisme médical », diffusion des médecines d’ailleurs …). Par contre, notons également que les disparités demeurent. Autrement dit, les évolutions que l’on peut observer n’entraînent pas, par exemple, une uniformisation des situations sanitaires entre les différentes régions économiques, entre les classes ou bien encore entre les genres.

Dans un autre ordre d’idée, la mondialisation des mouvements de population génère de nouvelles logiques et de nouveaux enjeux dans différents domaines, tel que celui de la prise en charge des malades ou de l’universalisation de certains faits de santé. A titre d’exemple, l’interaction culturelle qu’entraîne les migrations a des répercussions tout à fait majeures au sein de l’hôpital. En effet, cette rencontre apporte une nouvelle dimension notamment dans la prise en charge des malades. Ainsi, au-delà de l’éventuelle barrière linguistique, la rencontre de systèmes de références pluriels, qui se singularisent par des conceptions de la santé, de la maladie, du corps ou bien encore de l’hôpital spécifiques, ne peut être ignorée.

 Dans tous les cas, on peut désormais observer une multiplication accrue des acteurs, des logiques, des pratiques et des espaces engagés dans les faits de santé, que ce soit dans son amélioration, sa prise en charge mais aussi dans sa dégradation. Lors de ce colloque, les communications s’intéresseront donc à l’interaction entre la mondialisation et la santé. Plusieurs axes pourront être suivis, parmi lesquels on peut citer :

1. Mobilité des populations et diffusion des maladies : la mondialisation a entraîné une mobilité accrue des populations, en termes de fréquence, d’effectifs de personnes concernées et aussi de distances parcourues. Ceci peut conduire ponctuellement au développement de nouveaux risques sanitaires, tel, par exemple, l’élargissement des aires de prévalence de certaines pathologies.

2. Multiplicité des acteurs et émergence de nouveaux espaces : ces dernières décennies ont été notamment marquées par la présence accrue de nouveaux acteurs dans le domaine de la santé, et plus particulièrement dans la production de biens de santé (économie du médicament, économie de la santé, pays émergents). Par ailleurs, on a pu assister à l’émergence de nouveaux espaces dédiés à la santé (cancéropôles, médicalisation du domicile).

3. Diffusion des savoirs et des pratiques : on observe désormais une hétérogénéité accrue des recours médicaux du fait notamment de la diffusion des médecines non-allopathiques (acupuncture, homéopathie, ostéopathie) et des médecines non-occidentales (médecine chinoise, médecine ayurvédique, médecine tibétaine). Par ailleurs, il faut également souligner le rôle accru des médias dans la diffusion de ces savoirs en particulier et de l’information sanitaire en général (Internet, presse écrite, spots publicitaires …).

4. Santé et interculturalité : à la distance sociale qui peut se mettre en place entre le malade et le médecin du fait du décalage dans les savoirs et les statuts, peut s’ajouter une distance culturelle du fait de modes de pensée différents. Autrement dit, les soins non circonstanciés peuvent compromettre l’efficacité de la prise en charge. C’est là l’un des enjeux de l’interculturalité. Notons également que celle-ci s’exprime aussi à travers la migration des personnels de santé.

 Calendrier :

  • 15 septembre 2008 : date limite de réception des résumés. Il est demandé un résumé d’une page comprenant le nom, le prénom, le courriel, l’établissement, l’équipe de rattachement, le titre de la communication et cinq mots-clé (maximum).
  • 13 octobre 2008 : communication aux auteurs de l’avis du comité scientifique. La durée des communications sera de 20 minutes (maximum).
  • 15 décembre 2008 : date limite d’envoi des communications intégrales. Il est demandé 15 pages au maximum, en 12 Times New Roman et interligne 1,5.

 Contact et adresse d’envoi des propositions :

  • Voie électronique : chaslesvirginie@yahoo.fr
  • Voie postale : Virginie Chasles, UFR Lettres et Civilisations, 7 rue Chevreul, Université Jean Moulin – Lyon 3, 69 007 Lyon.

Comité scientifique :

V. Chasles, C. Broggio, J. Bonnet, JP. Pierron, Y. Matillon, J. Gaucher.

Comité d’organisation :

V. Chasles, C. Broggio, L. de Biaggi, B. Bret, J. Bonnet, JP. Pierron.

Lieux

  • Université Jean Moulin - Lyon 3, 18 rue Chevreul
    Lyon, France

Dates

  • lundi 15 septembre 2008

Mots-clés

  • santé, mondialisation, interdisciplinarité

Contacts

  • Virginie Chasles
    courriel : chaslesvirginie [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Virginie Chasles
    courriel : chaslesvirginie [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Santé et mondialisation », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 05 mai 2008, http://calenda.org/194930