AccueilDieu change en ville : religion, espace et immigration

*  *  *

Publié le mardi 06 mai 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

La ville serait-elle le « tombeau de la religion » ? Certaines traditions du XIXe siècle que l’on pourrait qualifier « d’urbaphobes », puis les théories de la sécularisation au XXe siècle, ont plusieurs fois occulté l’idée d’une visibilité religieuse persistante dans l’espace urbain moderne. Et pourtant ! Les dieux restent aujourd’hui des citadins. Mais cette présence religieuse a changé. Croiser les problématiques de l’immigration et du rapport à l’espace constitue un excellent observatoire pour étudier ces mutations. L’accélération du processus de globalisation, marqué depuis trente-cinq ans par un développement des flux migratoires, a en effet remodelé les équilibres socio-religieux des villes françaises sur au moins trois plans : pluralisation accentuée, nouvelle dialectique invisibilité/visibilité dans l’espace urbain et culture de réseau.

Annonce

Dieu change en ville : religion, espace et immigration

2 et 3 février 2009, Paris

Colloque organisé par Sébastien Fath (CNRS-GSRL) et Séverine Mathieu (EPHE-GSRL)

Argumentaire du colloque AFSR 2009

La ville serait-elle le « tombeau de la religion » ? Certaines traditions du XIXe siècle que l’on pourrait qualifier « d’urbaphobes », puis les théories de la sécularisation au XXe siècle, ont plusieurs fois occulté l’idée d’une visibilité religieuse persistante dans l’espace urbain moderne. Et pourtant ! Les dieux restent aujourd’hui des citadins. Mais cette présence religieuse a changé. Croiser les problématiques de l’immigration et du rapport à l’espace constitue un excellent observatoire pour étudier ces mutations. L’accélération du processus de globalisation, marqué depuis trente-cinq ans par un développement des flux migratoires, a en effet remodelé les équilibres socio-religieux des villes françaises sur au moins trois plans : pluralisation accentuée (interne et externe, avec l’essor de l’islam, des religions d’extrême-Orient), nouvelle dialectique invisibilité/visibilité dans l’espace urbain (processions, évangélisation de rue, affichage sauvage…) et culture de réseau (local, trans-national, appuyé sur les nouveaux médias numériques, sur les écoles, les commerces…).

Ces trois axes de transformation ont entraîné des conséquences directes sur la gestion de l’espace urbain : l’arrivée de nouveaux acteurs religieux issus de l’immigration a en effet induit une compétition accrue pour l’espace. Elle a aussi nourri des logiques de marquage territorial communautaire (à double sens : tantôt provoquées par les réactions des acteurs déjà présents, tantôt suscitées par les nouveaux acteurs). Elle a enfin renouvelé la cartographie des implantations cultuelles et des pratiquants en « redistribuant les cartes », appelant à un nouvel état des lieux. Se pose alors la question de modèles hérités, de leur persistance ou de leur refonte.

L’objet de ce colloque sera d’étudier, à partir du terrain religieux, cet impact de l’immigration sur le rapport à l’espace urbain (échelle nationale et internationale).

Conditions pour proposer une communication :

  • La communication doit s’insérer dans les problématiques soulevées par l’argumentaire ci-dessus
  • Une proposition de titre sera soumise, via courriel, à Sébastien Fath (fath@pouchet.cnrs.fr) et Séverine Mathieu (severine.mathieu@gsrl.cnrs.fr), avec un résumé de 1000 caractères maximum et l’indication de votre niveau d’étude
  • La date limite de soumission d’une proposition est le 15 juin 2008 au plus tard

La réponse de l’AFSR à votre proposition vous sera communiquée le 15 septembre 2008 au plus tard.

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • dimanche 15 juin 2008

Mots-clés

  • ville, religion, mutations urbaines, immigration, histoire urbaine

Contacts

  • Séverine Mathieu
    courriel : afsr [at] iresco [dot] fr

Source de l'information

  • Séverine Mathieu
    courriel : afsr [at] iresco [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Dieu change en ville : religion, espace et immigration », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 06 mai 2008, http://calenda.org/194936