AccueilHistoires universelles et philosophies de l'histoire

Histoires universelles et philosophies de l'histoire

De l'origine du monde à la fin des temps

*  *  *

Publié le mercredi 14 mai 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Le Centre culturel de Cerisy-la-Salle accueillera du 1er au 8 septembre 2008 un colloque international sur les histoires universelles et les philosophies de l’histoire. Les récentes controverses sur la « fin de l’histoire » ou le « choc des civilisations » ont remis au goût du jour les vastes constructions intellectuelles qui prétendent expliquer la marche du monde et indiquer le sens de l’histoire. L’instrumentalisation idéologique, voire militaire, de ces interprétations ne rend que plus urgente la réflexion à leur sujet. Les débats porteront autant sur les grands acteurs et facteurs de l'histoire que sur les histoires universelles et les philosophies de l'histoire comme genres discursifs et pratiques savantes.

Annonce

Histoires universelles et philosophies de l'histoire
De l'origine du monde à la fin des temps

Direction : Alexandre Escudier, Laurent Martin
7 jours : du lundi 1er septembre (19 h) au lundi 8 septembre (14 h)

Les histoires universelles et autres théologies ou philosophies de l’histoire ne se réduisent pas aux idées du devenir de la matière, de l’évolution des espèces, du progrès des être humains. Types superlatifs du paradigme narratif comme moyen de donner sens à l’existence humaine, elles précèdent l’époque dite des Lumières et plongent leurs racines dans l’antiquité grecque et latine ainsi que dans la philosophie médiévale — pas seulement occidentale, comme nous le rappelle opportunément la commémoration du 600e anniversaire de la mort d’Ibn Khaldun. Quelles sont les pensées de l’histoire ayant cours avant l’époque « moderne » (cette notion à soi seule méritant d’être ré-interrogée), quelles sont les racines des notions ou des mythes du progrès, de la culture, de la révolution, ou de la décadence, quels sont les grands facteurs du devenir historique et peut-il exister à partir d’eux des histoires « particulières » de l’universel (histoire du droit, de l’art, des techniques, du fait religieux, etc.), quel lien peut-on établir entre les eschatologies religieuses et les philosophies séculières, quelles conceptions de l’histoire trouve-t-on dans les autres grandes civilisations qui n’adoptent pas les périodisations et les catégories de classement auxquelles nous sommes accoutumés, l’historicisme est-il forcément « misérable » comme le pensait Popper, comment expliquer la fortune critique des grands textes de la philosophie de l’histoire, quelle place peut-on faire, à côté des figures tutélaires et des textes canoniques, à des voix/voies moins connues, voilà pêle-mêle quelques-unes des questions qui pourraient être débattues au cours du colloque de Cerisy. Le thème des histoires universelles et des philosophies de l’histoire est, par excellence, un terrain commun aux historiens et aux philosophes. C’est un terrain conflictuel, ne nous le cachons pas, et qui a alimenté bien des méfiances, des combats, des anathèmes. Ceux-ci avaient beaucoup à voir avec l’histoire des deux disciplines, l’une s’étant posée en s’opposant à l’autre, l’émancipation de l’histoire par rapport à la philosophie passant, sur le plan intellectuel, par le rejet des grandes constructions aux validations empiriques jugées insuffisantes. Aujourd’hui, la tension est retombée mais la méfiance persiste ; elle se traduit moins par la polémique que par une mutuelle indifférence. Dans leur majorité, les historiens lisent peu les philosophes, qui ne les lisent pas davantage. En conviant les uns et les autres à débattre des histoires universelles et des philosophies de l’histoire, nous voudrions contribuer à animer la discussion. Chacun viendra avec ses méthodes, ses interrogations, son bagage intellectuel propres et, même si le débat devrait davantage porter sur l’Histoire-devenir, l’autre versant – l’épistémologie de l’histoire-discipline – ne saurait être tout à fait absent ; mais la vertu des rencontres de Cerisy, l’éthique de discussion qui y prévaut sont telles que l’on ne serait pas surpris d’y voir les arguments s’échanger, les positions s’inverser. Le champ de bataille pourrait devenir terrain d’entente. Les inscriptions sont ouvertes et doivent se faire auprès du Centre culturel international de Cerisy (www.ccic-cerisy-asso.fr)

Communications (avec débats) :

  • A. Arrault: Ecriture de l'histoire en Chine: des annales dynastiques aux chronologies de l'univers
  • J. Baechler: Nature physique, nature vivante, nature humaine et leurs liens avec l'histoire universelle
  • P. Beaujard: Systèmes-mondes anciens (Ier - XVIème siècle). Essai d'histoire globale
  • B. Binoche: Où se croisent l'histoire universelle et la philosophie de l'histoire?
  • A. Burguière: Le rôle des grands hommes dans l'histoire
  • S. Caianiello: L'histoire de la notion d'époque comme figure qualitative du temps
  • C. Colliot-Thélène: L'unité du monde. De l'espérance cosmopolitique à la réalité de la globalisation
  • D. Cosandey : la théorie méreuporique : une philosophie de l’histoire
  • J.-F. Dunyach: Les figures de la décadence dans les discours de l'histoire à l'époque moderne
  • A. Escudier: Conscience historique et politique moderne: temporalisation, individualité, différenciation
  • J.-M. Ferry: La "question de l’Histoire": des Modernes aux Contemporains
  • C. Grataloup : Les sociétés entre deux distances : géographie des histoires
  • S. Jollivet : La philosophie à l’épreuve de l’historisme
  • M. de Launay: De la tradition humboldtienne de l'histoire aux dérives gnostiques des philosophies de l'histoire
  • G. Martinez-Gros: L’histoire arabe classique a-t-elle une conception cyclique du temps?
  • L. Martin: Malaises dans la civilisation : de la barbarie comme catégorie psycho-historique
  • J.-C. Monod: Histoire universelle du religieux et modernité politique: le conflit des interprétations
  • O. Petré-Grenouilleau: L'histoire selon Saint-Simon
  • C. Poulouin: Mémoires des origines et réflexion philosophique sur l'histoire
  • P. Raynaud: Les Modernes et le problème de la Théodicée
  • D. Sassoon: Peut-on prédire l’avenir à partir de la connaissance du passé? Sur la rationalité en histoire
  • D. Tanguay: Régimes et formes politiques à l’aune de l’histoire universelle
  • J.-M. Tétaz: Les grandes matrices théologiques en matière d’histoire universelle et de philosophie de l’histoire

Lieux

  • Château de Cerisy-la-Salle
    Cerisy-la-Salle, France (50)

Dates

  • dimanche 07 septembre 2008
  • lundi 01 septembre 2008
  • mardi 02 septembre 2008
  • mercredi 03 septembre 2008
  • jeudi 04 septembre 2008
  • vendredi 05 septembre 2008
  • samedi 06 septembre 2008
  • lundi 08 septembre 2008

Fichiers attachés

Mots-clés

  • histoire universelle, philosophie de l'histoire

Contacts

  • Laurent Martin
    courriel : laurent [dot] martin [at] univ-paris3 [dot] fr
  • Alexandre Escudier
    courriel : alexandre [dot] escudier [at] sciences-po [dot] fr

Source de l'information

  • Laurent Martin
    courriel : laurent [dot] martin [at] univ-paris3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Histoires universelles et philosophies de l'histoire », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 14 mai 2008, http://calenda.org/194993