AccueilModalités du croire : croyance, créance, crédit

Modalités du croire : croyance, créance, crédit

Autour de l'oeuvre de Jean-Michel Rey

*  *  *

Publié le jeudi 15 mai 2008

Résumé

L’oeuvre de Jean-Michel Rey se déploie à partir de quelques grands textes longuement médités, dans deux champs thématiques majeurs : celui de la croyance, avec toutes ses implications anthropologiques ; celui de la valeur fiduciaire (confiance, créance, crédit…) et de toutes ses résonances économiques. C’est dire qu’une telle réflexion se situe à la croisée de la littérature et de la philosophie. Cette double perspective, qui fut un apport précieux dans l’enseignement de Jean-Michel Rey, est aussi celle qui prévaudra au cours de ces deux journées : elle dicte le choix des intervenants et l’orientation générale de la problématique. Au delà d’une oeuvre dont ce colloque permettra de mieux mesurer l’ampleur, c’est la question du « croire » qui sera au centre des débats. Le lexique dit à lui seul la diversité des dérivations possibles à partir d’un tel ancrage : croyance, créance, crédit seront envisagés sous les angles les plus divers : de la philosophie à l’économie en passant par l’esthétique et l’éthique.

Annonce

Modalités du croire : croyance, créance, crédit

Autour de l'oeuvre de Jean-Michel Rey

Musée d'art et d'histoire, 22 bis, rue Gabriel Péri, 93200 Saint Denis

L’oeuvre de Jean-Michel Rey se déploie à partir de quelques grands textes longuement médités (saint Paul, Érasme, Nietzsche, Michelet, Valéry, Péguy, Benjamin…), dans deux champs thématiques majeurs : celui de la croyance, avec toutes ses implications anthropologiques ; celui de la valeur fiduciaire (confiance, créance, crédit…) et de toutes ses résonances économiques. C’est dire qu’une telle réflexion se situe à la croisée de la littérature et de la philosophie. Cette double perspective, qui fut un apport précieux dans l’enseignement de Jean-Michel Rey, est aussi celle qui prévaudra au cours de ces deux journées : elle dicte le choix des intervenants et l’orientation générale de la problématique. Au delà d’une oeuvre dont ce colloque permettra de mieux mesurer l’ampleur, c’est la question du « croire » qui sera au centre des débats. Le lexique dit à lui seul la diversité des dérivations possibles à partir d’un tel ancrage : croyance, créance, crédit seront envisagés sous les angles les plus divers : de la philosophie à l’économie en passant par l’esthétique et l’éthique.

Vendredi 23 mai

• 9h30 Denis Bertrand
Croyance et simulacre

• 10h15 Patrice Loraux
La foi des mots

• 11h Pause

• 11h15 Gisèle Berkman
La croyance et ses fables : gestes de l'analyse

• 12h00 Georges Fernandez
Les figures financières de la croyance

• 12h45 Déjeuner

• 14h00 Francesco Adorno
La constitution imaginaire de la société

• 14h45 Filippo Fimiani
Pour une poïétique de l'autre. Figures, images, matériaux

• 15h30 Pause

• 15h45 Laurent Zimmermann
Ce que le crédit fait à l'oeuvre

• 16h30 Martine Créac’h
Croire en la géométrie (Morandi)

• 17h15 Christian Doumet
Le goût de penser

Samedi 24 mai

• 14h00 Julia Peslier
Nuit de poudre et de poix - rechoir et fulgurer (Pessoa, Valéry, Kiefer)

• 14h45 Michel Gribinski
Jean-Michel Rey et Wladimir Granoff, à propos de la transmission de pensée

• 15h30 Pause

• 15h45 Bruno Clément
L’Inconclusif

• 16h30 Jean-Michel Rey
Ce n'est que ça...

Lieux

  • Musée d'art et d'histoire - 22 rue Gabriel Péri
    Saint-Denis, France (93)

Dates

  • vendredi 23 mai 2008
  • samedi 24 mai 2008

Fichiers attachés

Mots-clés

  • croyance, créance, crédit

Contacts

  • Djazia Chebrek
    courriel : djazia [dot] chebrek [at] univ-lille3 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Chebrek Djazia
    courriel : djazia [dot] chebrek [at] univ-lille3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Modalités du croire : croyance, créance, crédit », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 15 mai 2008, http://calenda.org/195008