AccueilLe sentiment moral au théâtre à l’Âge classique

*  *  *

Publié le vendredi 23 mai 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Cette troisième journée programmée dans le cadre du séminaire du « Groupe d’Étude des Moralistes » en 2008 entreprendra d’éclairer le rôle du sentiment moral dans l’économie de la représentation au théâtre. Centrées sur la tragédie et l’opéra, les études proposées s’intéresseront en particulier à la manière dont une poétique des passions peut non seulement donner au sens moral un corps esthétique, mais jouer sur la valeur morale des sentiments, c’est-à-dire aussi sur leur puissance, chez les personnages comme chez les spectateurs.

Annonce

Le sentiment moral au théâtre à l’Âge classique

Journée d’étude : 7 juin 2008

Université Paris-Sorbonne, Bibliothèque Ascoli, (Escalier C, 2e étage) organisée et animée par Jean-Philippe GROSPERRIN (Université de Toulouse II, ELIRE, CELLF 17e-18e)

dans le cadre du programme « Les Moralistes français de Montaigne à Chamfort »
Groupe d’Étude des Moralistes (GEM)
Centre d’Étude de la Langue et de la Littérature Françaises des XVIIe et XVIIIe siècles
UMR 8599 du CNRS et de l’Université Paris-Sorbonne

en collaboration avec l’Équipe Littéraire de Recherches sur la première modernité (ELIRE) de l’Université de Toulouse II

9 h 30 : Jean DAGEN (Université Paris-Sorbonne, CELLF 17e-18e) et Béatrice GUION (Université de Toulouse II, CELLF 17e-18e), Nouvelles du GEM.

10 h 00 : Jean-Philippe GROSPERRIN (Université de Toulouse II, ELIRE), Introduction.

10 h 15 : Zoé SCHWEITZER (Université de Lille III - GRAL), « Mais son cœur était fait pour aimer la vertu » :sentiment moral et violence criminelle dans les tragédies de Médée.

11 h 15 : Jean-Philippe GROSPERRIN (Université de Toulouse II, ELIRE), Du théâtre jésuite à l’opéra : les ressorts de l’amitié héroïque sur la scène tragique.

14 h 30 : Benjamin PINTIAUX (École de danse de l’Opéra de Paris), Autour de l’Œdipe à Colone de Guillard et Sacchini : sentiment moral et représentation de la famille dans l’opéra du XVIIIe siècle.

15 h 30 : Sur la représentation lyrique du sentiment moral : audition commentée de quelques scènes d’opéra (Médée, L’Olimpiade, La Clemenza di Tito, Iphigénie en Tauride).

Prochaine journée d’étude : Le sentiment moral dans le roman au dix-huitième siècle
22 novembre 2008, organisée par Françoise GEVREY (Université de Reims)

Pour toute information : CELLF 17e-18e, Université Paris-Sorbonne,
1 rue Victor Cousin, 75230 Paris cedex 05 ; Tel : 01 40 46 47 90 ; Fax : 01 40 46 25 88
CELLF.17e-18e@paris4.sorbonne.fr
http://www.cellf17-18.org

Entrée libre

Lieux

  • Université Paris-Sorbonne, Bibliothèque Ascoli, (Escalier C, 2e étage)
    Paris, France

Dates

  • samedi 07 juin 2008

Mots-clés

  • sentiment moral, théâtre, tragédie, opéra

Contacts

  • Centre d'Etude de la Langue et de la Littérature Françaises des XVIIe et XVIIIe siècles, CELLF 17e-18e ~
    courriel : CELLF [dot] 17e-18e [at] paris4 [dot] sorbonne [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • CELLF #
    courriel : CELLF [dot] 17e-18e [at] paris4 [dot] sorbonne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le sentiment moral au théâtre à l’Âge classique », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 23 mai 2008, http://calenda.org/195053