AccueilLes Alpes-Maritimes, un territoire administratif et politique singulier

*  *  *

Publié le vendredi 23 mai 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Cette journée d’étude souhaite interroger les fondements et l’identité politico-administrative des Alpes-Maritimes. L’objectif est double : d’une part, revenir sur la genèse de ce département en examinant sa construction institutionnelle et culturelle ; d’autre part, proposer une lecture des comportements politiques locaux à partir des élections locales de mars 2008. Le croisement de ces angles ne vise pas à céder à un tropisme localiste qui n’aurait d’autre effet que de renforcer la croyance en un supposé atypisme du département, mais plus raisonnablement à décrypter les mécanismes et pratiques qui fabriquent cette singularité. Cette journée d’étude constitue ainsi un temps fort dans l’étude plus générale de l’objetterrain « Côte d’Azur ». Si elle revêt une dimension avant tout scientifique, elle s’adresse aussi aux acteurs locaux (élus, professionnels, experts…).

Annonce

Journée d’étude du laboratoire ERMES

20 juin 2008

Les Alpes-Maritimes, un territoire administratif et politique singulier

Faculté de Droit, des Sciences Politiques, Économiques et de Gestion de Nice Salle 426

Entrée libre – Contact : adam@unice.fr – Tél : 04.92.15.70.68

Sinon dénigré, du moins délaissé, le département des Alpes-Maritimes n’a guère retenu l’attention des observateurs et des scientifiques, si ce n’est celle des historiens. Dès lors, il se prête bien à toutes sortes de stéréotypes. C’est en partie pour combler ce déficit de connaissances qu’a été créé l’Observatoire socio-politique de la Côte d’Azur. Aussi cette journée d’étude s’inscrit-elle dans cette perspective en réunissant, entre autres, les historiens et politistes du laboratoire ERMES.

Pour ce faire, cette journée d’étude souhaite interroger les fondements et l’identité politico-administrative des Alpes-Maritimes. L’objectif est double : d’une part, revenir sur la genèse de ce département en examinant sa construction institutionnelle et culturelle ; d’autre part, proposer une lecture des comportements politiques locaux à partir des élections locales de mars 2008. Le croisement de ces angles ne vise pas à céder à un tropisme localiste qui n’aurait d’autre effet que de renforcer la croyance en un supposé atypisme du département, mais plus raisonnablement à décrypter les mécanismes et pratiques qui fabriquent cette singularité.

Cette journée d’étude constitue ainsi un temps fort dans l’étude plus générale de l’objetterrain « Côte d’Azur ». Si elle revêt une dimension avant tout scientifique, elle s’adresse aussi aux acteurs locaux (élus, professionnels, experts…).

8h45 : Ouverture de la journée par Christine PINA, Directrice du laboratoire ERMES

9h – 12 h 15 : De l’invention aux représentations du territoire. Regards historiographiques sur les Alpes-Maritimes

Sous la Présidence de Christian Bidégaray

9h – 9h20 : Michel BOTTIN (Professeur d’Histoire du droit, ERMES, UNS), « La construction administrative des Alpes-Maritimes »

9h20 – 9h40 : Stéphanie BLOT-MACCAGNAN et Karine DEHARBE (MCF en Histoire du droit, ERMES, UNS), « La culture, vecteur d'expression politique dans les Alpes-Maritimes : l'exemple du Carnaval de Nice »

Discussion avec la salle

Pause

10h20 – 10h40 : Patricia PRENANT (Docteur en Histoire du Droit, ERMES, UNS), « Raphaël Bischoffsheim, un acteur essentiel de la vie politique niçoise de la fin du XIXe siècle »

10h40 – 11h : Henri COURRIERE (Doctorant en Histoire, CMMC, UNS), « Particularisme local et politique à Nice de 1860 à 1900 ».

Discussion avec la salle

11h20 – 11h40 : Marc ORTOLANI (Professeur d’Histoire du droit, ERMES, UNS), « Les Alpes-Maritimes entre France et Italie à travers le discours politique local 1860-1914 »

Discussion avec la salle et conclusion

12h15 – 13h30 : Pause déjeuner

13 h 30 – 17 h 45 : De la mobilisation à la conquête des territoires. Retour sur les élections de mars 2008 en France et dans les Alpes-Maritimes

Sous la Présidence de Pierre MARTIN

13h30-14h : Pierre MARTIN (IR CNRS, PACTE, IEP de Grenoble), « Bilan des élections municipales et cantonales de mars 2008 en France »

Discussion avec la salle

14h30-14h50 : Stéphane CADIOU (MCF en science politique, ERMES, UNS), « Les stratégies de présentation de soi des candidats dans la campagne municipale niçoise »

14h50-15h10 : Marie-Ange GREGORY (Master 1 en science politique, UNS), « L’enjeu intercommunal dans la campagne municipale. Le cas de l’agglomération niçoise »

Discussion avec la salle

Pause

16h15-16h35 : Christian BIDEGARAY (Professeur de science politique, ERMES, UNS) et Christine PINA (MCF en science politique, ERMES, UNS) « Municipales 2008 : le changement dans la continuité dans les Alpes-Maritimes »

16h35-16h55 : Mahamadou SIRIBIE (Doctorant en science politique, ERMES, UNS), « Les EPCI, troisième tour des élections municipales ? L'exemple de Pôle Azur Provence »

Discussion avec la salle

Conclusion de la journée par Marc ORTOLANI

Lieux

  • Faculté de Droit de Nice, avenue Doyen Louis Trotabas 06050 Nice cedex 1, salle 426
    Nice, France

Dates

  • vendredi 20 juin 2008

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Alpes-Maritimes

Contacts

  • Carine ADAM
    courriel : pridaes [at] unice [dot] fr

Source de l'information

  • Carine ADAM
    courriel : pridaes [at] unice [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les Alpes-Maritimes, un territoire administratif et politique singulier », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 23 mai 2008, http://calenda.org/195054