AccueilMeurtres d’enfants

Meurtres d’enfants

Approches pluridisciplinaires

*  *  *

Publié le mercredi 11 juin 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

« Meurtres d’enfants » … une expression amphibologique : un enfant est tué ; un enfant tue. L’actualité contemporaine sur l’enfant tué laisserait entendre qu’il s’agit là d’une nouvelle forme de criminalité exposant davantage les femmes. L’histoire nous montre que ces pratiques ne sont pas nouvelles et que leurs mises en scène se sont déplacées. De même, nous faut-il interroger les évolutions liées aux mises en visibilité des meurtres commis par des enfants, par des mineur(e)s. Ces interrogations renvoient bien à une problématique sociétale contemporaine et s’inscrivent dans une préoccupation en santé mentale et en santé publique.

Annonce

Meurtres d’enfants

« Meurtres d’enfants » … une expression amphibologique : un enfant est tué ; un enfant tue. L’actualité contemporaine sur l’enfant tué laisserait entendre qu’il s’agit là d’une nouvelle forme de criminalité exposant davantage les femmes. L’histoire nous montre que ces pratiques ne sont pas nouvelles et que leurs mises en scène se sont déplacées. De même, nous faut-il interroger les évolutions liées aux mises en visibilité des meurtres commis par des enfants, par des mineur(e)s. Ces interrogations renvoient bien à une problématique sociétale contemporaine et s’inscrivent dans une préoccupation en santé mentale et en santé publique. La considération de ces faits et l’importance qu’ils viennent prendre dans un système socio juridique et politique évolutif se rapporte à des modifications de la perception des normes et des valeurs de la société. L’hypothèse d’un déplacement, ou tout du moins d’un réaménagement des représentations en jeux concernant la place de l’enfant dans la famille et dans la société est posée de façon similaire aux enjeux pris ces dernières années pour les agressions sexuelles sur mineurs.

Dans ce contexte large, l’I.C.S.H. – Université Rennes 2 - Haute Bretagne a lancé depuis le mois de janvier 2006 une recherche internationale sous la forme de séminaires réunissant des professionnels, des chercheurs et/ou praticiens de différents champs disciplinaires : psychologues, sociologues, juristes, économistes, plasticiens, journalistes, médecins… Qu’il s’agisse de l’enfant meurtrier ou de l’enfant tué, ces rencontres ont permis de schématiser les approches différenciées et de cerner les manques conceptuels. Ainsi, ce sont différentes thématiques sensibles qui font l’objet de ce colloque.

Interpeller l’évolution historique des représentations et des modes de passages à l’acte peut permettre de comprendre l’insistance renouvelée de cette problématique. Cette analyse engage à questionner les politiques et les pratiques institutionnelles, notamment en termes de responsabilités : éthique, déontologique, bioéthique, morale, pénale et prophylactique. La mobilisation de différents champs professionnels doit permettre de réunir des témoignages sur les métiers en proximité des meurtres d’enfants : l’expert, le médecin légiste, le journaliste, le thanatopracteur, les forces de l’ordre, les pompiers, les praticiens hospitaliers… Les approches psychopathologiques et cliniques doivent compléter ces thématiques par un éclairage sur les dispositifs de prises en charge, le suivi socio-judiciaire, les dynamiques du passage à l’acte…et des situations vulnérantes. Enfin, un thème dédié aux recherches en cours et à venir doit permettre la création de mises en perspectives par une ouverture large des champs disciplinaires à la fois sur des questions épistémologiques et épistémologiques.

Ce colloque s’inscrit dans le cadre des manifestations scientifiques inaugurées par le LCPPC de l’E.A. 4050, l’I.C.S.H. - Université Rennes 2 - Haute Bretagne depuis leur création avec la participation du GIS CRIMSO, et confirme les travaux déjà entrepris lors du dernier colloque « Femme, féminin, criminalité » qui s’est tenu du 8 au 10 décembre 2005 à Rennes.

COMITÉS

PRÉSIDENT : Pr. Loïck-M. Villerbu - Directeur du Laboratoire de Cliniques Psychologiques,
Psychopathologie et Criminologie, LCPPC - EA 4050, et de l’Institut de Criminologie et
Sciences Humaines, ICSH (Université Rennes 2, France)

COMITÉ SCIENTIFIQUE

- Pr. Ali Aït Abdelmalek (Rennes 2)

- Astrid Hirschelmann-Ambrosi, MCU (Rennes 2)

- Claude Bouchard, MCU (Rennes 2)

- Olivier Douville, MCU (Paris X - Nanterre)

- Jean Pierre Durif-Varembont, MCU/ HDR (Lyon 2)

- Pr. Georges Fournier (Rennes 1)

- Gérard Guingouain, MCU (Rennes 2)

- Sonia Harrati, MCU (Toulouse 2 - Le Mirail)

- Pr. Martine Herzog - Evans (Reims)

- Pierre Lamothe (Lyon)

- Pr. Mariannick Le Gueut (Rennes 1)

- Laurence Libeau Mousset (Rennes 2)

- Marie-Christine Lipani-Vaissade, IJBA (Bordeaux)

- Pr. François Marty (Paris 5 - Descartes)

- Valérie Moulin, MCU (Rennes 2)

- Marie-Thérèse Neuilly, MCU (Nantes)

- Pr. Michel Roussey (Rennes 1)

- Pr. Jean-Louis Senon (Poitiers)

- Pr. Alain Somat (Rennes 2)

- Pr. Loick Villerbu (Rennes 2).

COMITÉ SCIENTIFIQUE INTERNATIONAL

Dr. Sophie Baron-Laforet (France)

- Pr. Michelle Bertrand (Canada)

- Pr. Michel Born (Belgique)

- Pr. Abdeslam Dachmi (Maroc)

- Pr. Jean Danet (France)

- Pr. Heinfried Duncker (Allemagne)

- Pr. Jacques Michel (France)

- Pr. Bruno Gravier (Suisse)

- Pr. Paolo Guilini (Italie)

- Pr. Christian Hoffmann (Paris)

- Tilman Kluttig, Psychologue, (Allemagne)

- Dr. Antoine Masson (Belgique)

- Jean Motte dit Falisse, Psychologue criminologue (Belgique, France) - Anna Motz, Psychologue (Angleterre)

- Dr. José Pereira (Portugal)

- Pr. Nadine Proia-Lelouey (France)

- Pr. Jean Proulx (Canada)

- Anny Sauvageau, Psychopathologiste judiciaire (Canada)

- Pr. Jadhav Sushrut (Angleterre)

- Pr. Monique Tardif (Canada)

- Pr. Sylvie Tordjman (France).

COMITÉ D’ORGANISATION

- Astrid Hirschelmann-Ambrosi, MCU (Rennes 2)

- Gwénaëlle Bohanne (Rennes 2)

- Claude Bouchard, MCU (Rennes 2)

- Eglantine Geslin (Rennes 2, ICSH)

- Gérard Guingouain, MCU (Rennes 2)

- Halima Delamarre (Rennes 2)

- Laurence Libeau Mousset (Rennes 2, ICSH)

- Valérie Moulin, MCU (Rennes 2)

- Virginie Prud’homme (Rennes 2)

- Pr. Loïck-M. Villerbu. (Rennes 2, ICSH)

- Anne Winter (Rennes 2).

Les propositions de communication, sous la forme de résumés de 500 mots, sont à retourner pour le 30 juin 2008 au plus tard
http://www.uhb.fr/sc_humaines/institut-criminologie/ (formulaire à télécharger)

Les bulletins d’inscription seront disponibles en téléchargement à partir du 15 Septembre 2008 sur http://www.uhb.fr/sc_humaines/institut-criminologie/

Pour tous renseignements complémentaires
Eglantine Geslin : 02.99.14.19.63
ICSHcolloqueME2008@univ-rennes2.fr

Lieux

  • Université Rennes 2
    Rennes, France

Dates

  • lundi 30 juin 2008

Mots-clés

  • criminologie, pluridisciplinarité, meurtre, enfants

Contacts

  • Eglantine Geslin
    courriel : eglantine [dot] geslin [at] univ-rennes2 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Eglantine Geslin
    courriel : eglantine [dot] geslin [at] univ-rennes2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Meurtres d’enfants », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 11 juin 2008, http://calenda.org/195171