AccueilOffre de bourse de l'Institut historique allemand de Paris

*  *  *

Publié le jeudi 12 juin 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

L'Institut historique allemand de Paris, un institut de recherche de la fondation publique des Instituts allemands de Sciences humaines à l’étranger (Stiftung Deutsche Geisteswissenschaftliche Institute im Ausland, DGIA), attribue pour le 1er octobre 2008, des bourses de recherche dans le cadre du projet de recherche suivant : La politique agricole commune. Intérêts, stratégies de légitimation, politique et résultats.

Annonce

Bourses de recherche de l'Institut historique allemand de Paris, dans le cadre du projet de recherche suivant :

La politique agricole commune. Intérêts, stratégies de légitimation, politique et résultats

Le projet

La Politique agricole commune de la Communauté économique européenne s’est révélée être, en l’espace de quelques années, son projet financièrement le plus important. Cependant, dès les années 1970, il s’est avéré que la PAC maintenait certes au sein de la CEE les prix des denrées agricoles bien au-dessus du niveau mondial, mais qu’elle ne remplissait pas sa vocation sociale d’encouragement aux petites exploitations agricoles. La bureaucratie, un certain manque de transparence et la fameuse »montagne de beurre«, symbole d’une politique ratée, ont considérablement obéré le projet d’union européenne.

Le projet présente une double problématique d’histoire politique et économique. Dans une perspective politique, on se demandera comment une politique unanimement considérée comme inefficiente a pu être prorogée pendant des années. Il faudra notamment étudier les intérêts économiques et politiques, leurs stratégies de légitimation et leur faculté à s’imposer. Idéalement, cette étude devrait permettre, au-delà de ce cas d’espèce, de tirer des conclusions générales sur l’efficience de mécanismes de coordination politique précis.

Au cœur de l’analyse d’histoire économique se situe l’évaluation avantage-coût de la PAC. Qui ont été les gagnants et les perdants de cette politique ? Le but d’assurer un revenu décent aux petites exploitations a-t-il été atteint ? Quels ont été les effets sur les pays tiers, dont l’accès au marché agricole de la citadelle européenne a été rendu difficile, voire impossible ?

Conditions

Les bourses, d’un montant mensuel de 2000 € (doctorat) ou de 2500 € (post-doc), seront chacune attribuées à un(e) candidat(e) allemand(e) et français(e). Il est requis une formation d’excellence en histoire, sciences politiques, voire économie. Outre l’anglais, une bonne connaissance passive de la langue du pays voisin (français ou allemand) est requise, ainsi que la disponibilité à effectuer des séjours prolongés dans des fonds d’archives (Bruxelles, Coblence, Florence). Il y a une obligation de résidence à Paris.

La fondation encourage la parité hommes-femmes. Les dossiers de candidature comporteront diplômes, attestations, curriculum vitae et liste de publications. Ils devront être adressés jusqu’au 31 juillet 2008, le cachet de la poste faisant foi, à la directrice de l’IHAP :

Gudrun Gersmann
Institut Historique allemand de Paris
Hôtel Duret de Chevry
8 rue du Parc-Royal
75003 Paris

Catégories

Lieux

  • 8 rue du Parc-Royal, 75003 Paris
    Paris, France

Dates

  • jeudi 31 juillet 2008

Mots-clés

  • politique agricole commune

Contacts

  • Dr. Stefan Martens
    courriel : smartens [at] dhi-paris [dot] fr

Source de l'information

  • Karin Förtsch
    courriel : kfoertsch [at] dhi-paris [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Offre de bourse de l'Institut historique allemand de Paris », Informations diverses, Calenda, Publié le jeudi 12 juin 2008, http://calenda.org/195174