AccueilTourisme des racines : expériences du retour

Tourisme des racines : expériences du retour

TÉOROS automne 2009, vol 28 no 3

*  *  *

Publié le mercredi 18 juin 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Découvrir la terre des ancêtres, renouer les fils de la généalogie familiale, faire l’expérience concrète du pays d’origine telles sont quelques-unes des motivations qui poussent les descendants de migrants et d’exilés à effectuer ce parcours touristique initiatique. Si le phénomène a maintes fois été l’objet de récits mythiques et quasi-mystiques pour la littérature et le cinéma, il constitue plus concrètement un ensemble incontournable de pratiques à étudier tant il influence les touristes et l’industrie du voyage. Le numéro Tourisme des racines: expériences du retour de la revue Téoros souhaite faire un état des lieux du phénomène touristique du retour en s'intéressant à ses spécificités et ses déclinaisons, ses enjeux socio-culturels, économiques et politiques, ses acteurs et ses structures.

Annonce

Tourisme des racines : expériences du retour

TÉOROS automne 2009, vol 28 no 3

Découvrir la terre des ancêtres, renouer les fils de la généalogie familiale, faire l’expérience concrète du pays d’origine telles sont quelques-unes des motivations qui poussent les descendants de migrants et d’exilés à effectuer ce parcours touristique initiatique. Si le phénomène a maintes fois été l’objet de récits mythiques et quasi-mystiques pour la littérature et le cinéma, il constitue plus concrètement un ensemble incontournable de pratiques à étudier tant il influence les touristes et l’industrie du voyage.

Nommée tourisme généalogique, de la mémoire, des racines, ou encore du retour, cette forme particulière de voyage située entre l’entreprise identitaire et récréative s’est considérablement développée depuis les années 1980, au point de devenir pour certains pays à l’image de l’Irlande, d’Israël ou du Ghana et, plus récemment, de l’Arménie l’un des piliers de l’économie touristique. La prise de conscience d’un tel marché dépasse d’ailleurs largement les stratégies et les intérêts locaux pour se voir mise en valeur et structurée à l’enseigne d’initiatives transnationales par des organismes tels que la Communauté européenne ou l’UNESCO.

Vu du côté des touristes en quête d’origine, ce « pèlerinage aux sources » constitue une expérience fondamentale qui vient, en quelque sorte, donner le change au déracinement et satisfaire les attentes mémorielles et la curiosité. Vu du côté du pays hôte, cette fréquentation représente une manne fabuleuse allant même jusqu’à colorer et façonner une partie de l’offre et des services pour ces visiteurs privilégiés.

Bien que l’objectif de découverte soit le même pour tous les voyageurs, le séjour dans les terres ancestrales prend bien des formes tant dans les modalités, en famille ou en groupe, en circuit organisé ou libre, que dans les lieux fréquentés, tant rattachés à la mémoire familiale qu’à l’histoire nationale.

Ce numéro de Téoros souhaite faire un état des lieux du phénomène touristique du retour en abordant les thèmes suivants :
- Les spécificités du tourisme des racines
- Les déclinaisons de l’expérience touristique des racines
- Les acteurs et les structures du tourisme des racines
- Les enjeux socio-culturels, économiques et politiques du tourisme des racines en regard des pays hôtes et des touristes

Les articles soumis doivent être envoyés avant le 15 janvier 2009 à teoros@uqam.ca
Veuillez s’il vous plait manifester votre intention de participer à ce numéro en faisant parvenir à la rédaction le titre ou le sujet de votre article le plus rapidement possible.

Les auteurs doivent faire parvenir un manuscrit présenté selon les règles de la revue, disponibles au www.teoros.uqam.ca. Les textes soumis, en format Word (pas de PDF), doivent compter entre 4000 et 6000 mots. Chaque article doit inclure une courte notice biographique de l'auteur (3 à 5 lignes maximum), un résumé de 150 mots maximum en anglais et en français ainsi qu’une une liste des mots clés (maximum de 5). Les auteurs sont invités à fournir 3 ou 4 photographies, libres de droits et en haute résolution (300 dpi) en indiquant clairement la légende de la photo et le nom du photographe.
La publication des articles se fait sous réserve d’une évaluation. Tous les manuscrits seront évalués anonymement par des pairs qui pourront faire des suggestions ou demander des modifications. La rédaction transmettra l’avis des évaluateurs aux auteurs et s’assurera que les modifications demandées seront apportées.

Dates

  • jeudi 15 janvier 2009

Mots-clés

  • tourisme, migration, identité

Contacts

  • Marie-Blanche Fourcade
    courriel : marie-blanche [dot] fourcade [dot] 1 [at] ulaval [dot] ca

Source de l'information

  • Marie-Blanche Fourcade
    courriel : marie-blanche [dot] fourcade [dot] 1 [at] ulaval [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Tourisme des racines : expériences du retour », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 18 juin 2008, http://calenda.org/195200