AccueilEnfance cachée, enfance brisée (1939-1955)

*  *  *

Publié le dimanche 22 juin 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

La revue d'histoire Arkheia (revue d'histoire du XXe siècle en Sud-Ouest) publiera d'ici 2009 un dossier consacré aux enfances durant la seconde guerre mondiale. Enfants juifs cachés, enfants de résistants et/ou dans la Résistance, enfants de « boche »... autant d'enfance cachée, brisée que ce dossier tentera de dévoiler à travers des contributions hsitoriques et des témoignages.

Annonce

Enfance cachée, enfance brisée (1939-1955)

Revue d'histoire Arkheia (revue d'histoire du XXe siècle en Sud-Ouest)

Ce dossier prend comme postulat qu’une partie de la paysannerie du Grand Sud-Ouest faisant fi de la propagande antisémite du régime de Vichy, a accueilli et ensuite caché des milliers d’enfants sans ce préoccuper de leur origine – difficile de quantifier, nous serons sans doute plus dans le qualitatif.

La présente hypothèse de notre dossier étant de démontrer que la paysannerie française, "cœur de cible" de l’Etat français du maréchal Pétain, a été en grande partie un échec.

Reste à voir en les raisons profondes : l’antisémitisme paysan, s’il existe, n’est pas idéologique…La plupart d’entre eux n’ont jamais vu de juifs et ne savent, sans doute, pas qui ils sont, ce qu’est un juif.

Un enfant, juif ou pas, demeurant un enfant, on peu croire que ces paysans habitués à accueillir depuis des décennies des réfugiés (Républicains espagnols et tous les réfugiés de la débâcle notamment Belges), ont été touchés par leur sort.

N’oublions pas que le sujet, s’il est centré sur l’enfance cachée des jeunes juifs dissimulées dans les fermes du Sud-Ouest chez ce que l’on appellera plus tard des « Justes », a un champ de recherche plus étendue. Toutes les contributions sur les "enfants de boches", de "collabos" seront intégrées dans ce dossier des enfances brisées de la guerre et de l’Epuration.

Il sera possible aussi de trouver des contributeurs nous évoquant du sort des enfants de résistants. Comment ont-ils vécu cet épisode surtout si leurs parents sont tous deux engagés ou si l’un ou l’autre est devenu un clandestin. Des contributions ou témoignages sur les enfants de prisonniers pourraient bien compléter le tableau que nous pourrions brosser sur toutes ces enfances cachées, brisées de l’Occupation.

Quelques pistes de contributions :

  • portraits ou témoignages d’enfants cachés, d’enfant de "boche", de prisonniers ou de résistants ;
  • question de l’unité et de la diversité géographique des situations en Sud-Ouest ;
  • question des formes de protection : faux papiers, camouflage/planquage, filières vers l’étranger…
  • question des organisations et personnes assurant ces protections : organisations juives, organisations laïques, organisations protestantes, placements individuels chez des paysans, maisons d’enfants, Justes…
  • question de l’antisémitisme au sein du monde rural et paysan ;
  • question de la façon dont le cinéma a rendu et rend compte de cette question.

Echance des contributions : septembre 2009.

Publication du dossier : dec 2009 (revue n°22)

Contact : transmettre vos propositions de contributions (synopsis, qualité et état de l’iconographie) ou témoignages au comité de rédaction d’Arkheia.

- Par courriel : contact@arkheia-revue.org

- web: www.arkheia-revue.org (rubrique agenda)

- Postal : Arkheia - 5, bld Marceau-Faure F-82100 Castelsarrasin (France)

Dates

  • mercredi 30 septembre 2009

Mots-clés

  • histoire, juifs, boches, enfants, résistance, seconde guerre mondiale, Arkheia, paysans, juste, antisémitisme, Sud-ouest, Toulouse, Montauban, Agen, Bordeaux, Montpellier

Contacts

  • Lagarrigue #
    courriel : contact [at] arkheia-revue [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Max Lagarrigue
    courriel : contact [at] arkheia-revue [dot] org

Pour citer cette annonce

« Enfance cachée, enfance brisée (1939-1955) », Appel à contribution, Calenda, Publié le dimanche 22 juin 2008, http://calenda.org/195211