AccueilLa publication électronique en sciences humaines et sociales

*  *  *

Publié le vendredi 27 juin 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Le lancement de la revue électronique Mémoires du livre est l’occasion, dans un mouvement réflexif, d’établir un état des lieux, tant rétrospectif que prospectif, sur la publication électronique en sciences humaines et sociales. Ce numéro thématique voudrait ainsi en dresser un bilan historique et un constat contemporain, et en examiner les pistes d'avenir.

Annonce

 Premier numéro de Mémoires du livre

La publication électronique en sciences humaines et sociales

Le lancement de la revue électronique Mémoires du livre est l’occasion, dans un mouvement réflexif, d’établir un état des lieux, tant rétrospectif que prospectif, sur la publication électronique en sciences humaines et sociales. L’émergence de l’édition électronique[1] durant la dernière décennie a donné lieu à des débats passionnants, mêlant arguments scientifiques, politiques, économiques, voire idéologiques[2]. Des concepts spécifiques ont vu le jour; un lexique partagé par les chercheurs s’intéressant au domaine s’est progressivement imposé (archives ouvertes, collecte des métadonnées, pre-print, post-print, portail de revues, rétro-archivage, barrière temporelle flottante, etc.). Dans les faits, à l’heure actuelle, une très grande majorité de revues sont passées ou vont passer à une version électronique, ce qui n’exclut pas nécessairement la version papier. Bref, la révolution électronique pour la publication en sciences humaines a eu lieu. Il importe donc de l’acter, d’en écrire l’histoire, d’en observer les effets et de tenter d’en mesurer les conséquences à plus long terme. Ce numéro thématique voudrait ainsi explorer différents sujets suggérés ci-après, répartis selon leur perspective chronologique : un bilan historique, un constat contemporain et des visées prospectives.

Une analyse rhétorique des nombreux discours sur la publication électronique en sciences humaines et sociales, ainsi qu’une typologie des arguments employés, permettraient de mieux cerner les enjeux de cette nouvelle pratique. Il serait également utile de dresser un historique des évolutions de la technique et des standards, des initiatives et des projets inaboutis, de même que des logiques concurrentes dans le déploiement des solutions électroniques.

Dans l’optique d’un constat contemporain, un bilan des ressources actuelles permettrait de faire le point sur les stratégies de passage au numérique. Il faudrait aussi s’interroger sur les coûts réels du passage au numérique et sur les modèles économiques développés pour y faire face. En plus de l’inscription sociale du chercheur (entre autres par le biais de blogues) et des « usages non-contrôlés des publications scientifiques » (par exemple dans des forums)[3], quels impacts amène la disponibilité du savoir élargie à un plus large public? En ce qui a trait à la dimension juridique, quels sont les avantages et désavantades des nouvelles licences, les Creative Commons, qui ont vu le jour pour faciliter la publication et la diffusion de tout contenu numérique?

Les visées prospectives, la partie la plus délicate de ce dossier, suscitent plusieurs pistes à étudier : la revue s’avère le type de publication qui a le mieux négocié son passage au numérique, mais est-il nécessairement le seul? Si l’article est désormais le vecteur de diffusion mis de l’avant en recherche, le développement des appareils de lecture numérique (e-books) modifiera-t-il cette donne en offrant au livre en sciences humaines une seconde jeunesse? Verra-t-on l’émergence d’autres formes nées des possibilités inédites du numérique? Bref, la publication électronique en sciences humaines et sociales, si elle ne peut plus être ignorée, n’en est encore qu’à ses balbutiements.


[1] Gérard Boismenu et Guylaine Beaudry, Le nouveau monde numérique : le cas des revues universitaires. Montréal, PUM, coll. « Champ libre », 2002, 178 p.

[2] La Scholarly Electronic Publishing Bibliography (http://www.digital-scholarship.org/sepb/) recense et sélectionne les documents en anglais utiles à la compréhension des efforts de publication savante électronique sur Internet.

[3] Pierre Mounier, « L’édition en ligne : un nouvel eldorado? », Blogo Numericus, 22/05/2008, http://blog.homo-numericus.net/spip.php?article154, consulté le 25 mai 2008.

     ____________________________________________________________

Mémoires du livre

Présentation de la revue électronique

À l’ère du numérique et de cette « Troisième révolution du livre » qui influence tant les supports que les pratiques et les agents, la recherche en sciences humaines et sociales s’adapte elle aussi aux changements technologiques et emprunte de nouveaux canaux de diffusion. Les sites Internet et les listes de diffusion se multiplient : pensons à SOCIUS, liste consacrée à la sociologie de la littérature et à l’histoire culturelle, ou au site d’information Fabula.org. De même, le nombre de revues qui ajoutent une version numérique à la publication papier ou qui d’emblée optent uniquement pour la diffusion électronique ne cesse de croître, un phénomène qui se mesure entre autres au succès des portails spécialisés Érudit et Revues.org.

La recherche en histoire du livre suit aussi la tendance, le site Internet et la liste de diffusion de la Society for the History of Autorship, Reading and Publishing (SHARP) en étant des exemples probants. Accueillant chaque jour des centaines d’usagers, SHARP-Web est devenu un lieu incontournable où trouver de l’information, nouer des relations, savoir ce qui se passe dans le petit monde des historiens du livre. En France, le site de l’Institut d’histoire du livre, qui a pour partenaires l’ENSSIB et le Musée de l’imprimerie de Lyon, joue un rôle similaire. Ironiquement, l’histoire du livre semble néanmoins résister encore à la publication électronique, du moins dans le monde francophone. Si l’on trouve parfois des textes et des articles sur des sites personnels ou institutionnels, aucune revue spécialisée n’a encore vu le jour. C’est pour pallier ce manque que nous lançons Mémoires du livre.

Dédiée à la diffusion de travaux d’histoire du livre, Mémoires du livre accueille des études portant sur tous les supports de l’écrit, du manuscrit à l’écran, en passant par l’imprimé. La perspective historique n’exclut pas ici les recherches portant sur des phénomènes contemporains, envisagés sous l’angle de la sociologie, de la bibliothéconomie, de la statistique et de l’analyse des professions. Mémoires du livre privilégie plutôt l’interdisciplinarité et le décloisonnement des objets. En réalité, Mémoires du livre entend s’ouvrir à tous les corpus et à toutes les approches qui permettent de mieux comprendre le système-livre, le mot « livre » étant pris ici dans son sens le plus large.

Dirigée par Marie-Pier Luneau et Josée Vincent, professeures à l’Université de Sherbrooke et directrices du Groupe de recherche sur l’édition littéraire au Québec, Mémoires du livre est publiée deux fois l’an. Soumis à l’approbation des membres du comité scientifique, les textes doivent répondre aux exigences d’une revue de recherche de haut niveau, à rayonnement international. Les articles en texte intégral sont publiés gratuitement, en français ou en anglais; la revue ne diffuse pas de version papier.

Le premier numéro, consacré au phénomène de « La publication électronique en sciences humaines et sociales » et placé sous la direction de Björn-Olav Dozo (Université de Liège) et Karine Vachon (Université de Sherbrooke), paraîtra à l'automne 2009.

Les propositions d’articles, d’une vingtaine de lignes, sont à envoyer par courriel pour le 30 novembre 2008 à Karine Vachon (Karine.Vachon@USherbrooke.ca), qui co-dirige ce numéro thématique avec Björn-Olav Dozo (Université de Liège). Après évaluation par le comité de rédaction, une réponse sera donnée pour le 20 décembre 2008. Les articles dont la proposition aura été acceptée sont à rendre pour le 30 avril 2009. Ils seront alors soumis au comité de lecture, qui rendra un avis. La version définitive sera à envoyer pour le 30 juin 2009. La publication du dossier est prévue pour l'automne 2009.

Lieux

  • Sherbrooke, Canada

Dates

  • dimanche 30 novembre 2008

Mots-clés

  • édition, publication électronique, sciences humaines et sociales, numérique, histoire du livre

Contacts

  • Karine Vachon
    courriel : Karine [dot] Vachon [at] USherbrooke [dot] ca

Source de l'information

  • Karine Vachon
    courriel : Karine [dot] Vachon [at] USherbrooke [dot] ca

Pour citer cette annonce

« La publication électronique en sciences humaines et sociales », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 27 juin 2008, http://calenda.org/195237