AccueilDouleur et traumatisme

*  *  *

Publié le samedi 28 juin 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

La douleur est un phénomène complexe, qui intéresse différentes disciplines comme la psychologie ou bien encore la médecine. Par ailleurs, la douleur mobilise entièrement les patients, qui n'arrivent pas toujours à s'y adapter. En particulier la douleur peut relever d'un véritable traumatisme pour le sujet. Mais l'expérience douloureuse peut également être en lien avec des traumatismes psychiques antérieurs. Ces aspects seront ici explorés.

Annonce

Douleur et traumatisme

DIJON, 24 OCTOBRE 2008

Colloque organisé par le Laboratoire de Psychopathologie et de Psychologie Médicale (LPPM) de l’Université de Bourgogne. En partenariat avec la Fondation APICIL (reconnue d’utilité publique) et sous l’égide de la Société Française d’Étude et de Traitement de la Douleur (SFETD).

Colloque gratuit, sur pré-inscription

Programme :

9H-9H30 : ouverture de la journée.

Les enjeux de la douleur (Antoine Bioy),

Evénements traumatiques, traumatisme psychique et santé (Pr Khadija Chahraoui).

9H30-10H : Stress et sclérose en plaques (Pr Thibault Moreau)

10H-10H30 : Traumatisme et fibromyalgie (Dr Christine Cedraschi)

11H-11H30 : Langage du corps et traumatismes (Pr Patrice Guex)

11H30-12H : Appropriations subjectives du trauma (Laurent Chapovaloff)

12H-13H : Douleur, traumatisme : analyse d'une séance d'hypnose filmée (Dr Eric Mairolot)

14H30-15H : La douleur comme traumatisme (Marie-Claude Defontaine-Catteau)

15H-15H30 : Douleur chronique post-traumatique : un signe de débordement (Pr Anne-Françoise Allaz)

16H-16H30 : Mémoire de la douleur, abord neuro-physiologique (Dr Laure Pain)

16H30-17H : Prévention du traumatisme chez l'enfant douloureux (Dr Bruno Vincent)

17H-17H30 : Synthèse de la journée (Pr Hervé Bénony et Dr Denis Peronnet)

Argument complet : DOULEUR & TRAUMATISME

La douleur se définit comme une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable liée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle, ou décrite en des termes évoquant une telle lésion (IASP). Il découle de cette définition qu’est “douleur” ce que le patient décrit comme tel.

Cette expérience s’inscrit dès lors dans une expérience relationnelle, où la plainte douloureuse est un vecteur de communication qui exprime bien plus qu’un ressenti. La plainte douloureuse peut ainsi s’accompagner de nombreux troubles et/ou d’un vécu traumatique en relation avec des évé-nements non élaborés du passé de l’individu. La douleur peut-elle constituer la marque d’une histoire traumatique ? Quels sont alors les liens entre douleur et événements traumatiques?

Mais la douleur, peut aussi être comprise comme une expérience violente, effractante, susceptible de déborder les capacités d’adaptation d’un individu. En un mot, la douleur, celle qui met à mal le corps, peut constituer une véritable expérience traumatique en soi. Nous aborderons donc dans un second temps cette question. Nous nous poserons en particulier la question de la “mémoire de la douleur” : que reste-t-il de cette expérience pour le sujet? Reste-elle gravée et comment ? Comment appréhender cette question cliniquement? C’est à ces questions que les intervenants de cette journée tenteront de répondre.

Lieux

  • Campus universitaire de l'Université de Bourgogne
    Dijon, France

Dates

  • vendredi 24 octobre 2008

Fichiers attachés

Mots-clés

  • douleur, traumatisme, psychologie, médecine

Contacts

  • LPPM #
    courriel : lppm [dot] colloque [at] orange [dot] fr

Source de l'information

  • Antoine Bioy
    courriel : antoine [dot] bioy [at] u-bourgogne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Douleur et traumatisme », Colloque, Calenda, Publié le samedi 28 juin 2008, http://calenda.org/195238