AccueilHistoire politique sur le personnel gaulliste de la Ve République

*  *  *

Publié le jeudi 03 juillet 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

L’équipe de l’ANR GAULHORE (« Gaullistes : hommes et réseaux ») pilotée par Bernard Lachaise (Bordeaux 3) lance à la rentrée universitaire 2008 un séminaire mensuel d’histoire politique consacré à l’étude du personnel gaulliste des débuts de la Ve République (1958-1976), placé sous la direction de François Audigier et de Bernard Lachaise.

Annonce

Histoire politique sur le personnel gaulliste de la Ve République

Gaullistes, hommes et réseaux

Lancée à l’automne 2007 sous la direction de Bernard Lachaise, l'ANR GAULHORE réunit initialement des chercheurs spécialisés dans l’histoire politique française contemporaine (François Audigier, David Bellamy, Eric Chiaradia, Sylvie Guillaume, Bernard Lachaise, Gwénaël Lamarque, Sébastien Laurent, Gilles Le Béguec, Jérôme Pozzi, Sabrina Tricaud, Matthieu Trouvé, Frédéric Turpin, David Valence). L’équipe ne cesse de s’élargir et l’ont rejointe : Philippe Nivet, Laurent Jalabert, Jacqueline Sainclivier, Gilles Richard, Bruno Benoît, François Dubasque, Fabien Conord, Emmanuel Droit, Lucia Bonfreschi, Agnès Callu, Elisabeth Yverneau-Glaser, Pierre Allorant, Pascal Girard, Christophe Bellon, Nathalie Pistre, Matthieu Dubois…Ce projet s’inscrit dans un double contexte d’essor de l'historiographie du gaullisme et de renouvellement de l’étude du personnel politique par la prosopographie et l’analyse des réseaux. Si le personnel gaulliste de la IVème République a déjà fait l’objet de nombreux travaux, celui des débuts de la Vème République reste en effet moins connu. L’ANR se propose de combler cette lacune en lançant trois chantiers pour 2008-2011 :

  • constitution d’un corpus biographique gaulliste élargi dans le temps (de la Seconde Guerre mondiale au milieu des années 1970) et le contenu (cadres des « partis » gaullistes, élus, membres des gouvernements et entourages ministériels, responsables des mouvements de la « nébuleuse » gaulliste, élites de la « société civile » gaullistes ou « compagnons de route » dans la haute fonction publique, les milieux patronaux et les cercles intellectuels).
  • exploitation de ce corpus par la prosopographie pour dresser un portrait de groupe mettant l’accent sur les générations gaullistes, la place des femmes, la formation intellectuelle, les étapes et les formes de l’engagement, la place de moments fondateurs dans l’entrée en politique et le parcours; les ruptures et les reclassements.
  • étude des réseaux qui contribuent à l’identité de cette famille politique depuis la Résistance, pour mieux connaître la réalité, la diversité et la composition de ces maillages.

Exploitant les sources imprimées et les archives, croisant les sources « internes » (issues des gaullistes) et « externes » (archives publiques), valorisant la source orale existante (Fondation Charles de Gaulle, Association Georges Pompidou) comme celle à constituer (campagnes d’entretiens et de numérisation/indexation), l’ANR constituera une base de données inédite servant d’outil pour les chercheurs en sciences humaines et sociales. Le portrait de groupe et l’analyse de réseaux permettront de mesurer la spécificité du courant gaulliste au cœur du pouvoir depuis la Libération et de comprendre son succès comme ses échecs à travers sa diversité.

La diffusion des travaux de l’ANR vers la communauté scientifique s’effectuera par :

- la création d’un site internet (accès interne puis ouvert à tous les chercheurs)
- la publication d’un Dictionnaire d’une élite politique. Les gaullistes. Hommes et réseaux au temps de Charles de Gaulle et de Georges Pompidou, organisé en trois parties (notices biographiques ; articles de synthèse dressant le portrait de groupe; études sur les réseaux)
- l’organisation d’un séminaire mensuel et d’un colloque final

En quoi consiste le séminaire « Les gaullistes : hommes et réseaux » ?

Afin de permettre les échanges entre les chercheurs de l’ANR et le public intéressé par l’histoire politique française de la Vème République, un séminaire intitulé « Les gaullistes : hommes et réseaux » est organisé à la Fondation Charles de Gaulle (5, rue de Solférino, VIIème arrondissement). Il se tiendra un lundi de chaque mois à partir d’octobre 2008. Les séances débuteront à 17h et se termineront vers 18h30 (pour permettre aux provinciaux de rentrer chez eux). Si beaucoup d’ intervenants seront des membres de l’ANR spécialistes du gaullisme, d’autres chercheurs extérieurs à l’équipe pourront aussi présenter leurs travaux. Après l’exposé qui fera la part belle aux sources et méthodes de recherche (45 m), un long débat s’ouvrira avec le public (45m). Les actes de ce séminaire seront publiés dans un ouvrage collectif à la fin de l’ANR.

Voici le programme du séminaire GAULHORE pour l’année 2008-2009

Fondation Charles de Gaulle, 5 rue de Solférino 75007 Paris

Séance 1 : 6 octobre 2008

Présentation de l’ANR et du séminaire
*Bernard LACHAISE (Bordeaux III) : Présentation de GAULHORE
*François AUDIGIER (Nancy II-IHTP) : Présentation du séminaire
*Agnès CALLU (Archives nationales-IHTP) : "les sources du gaullisme : bilan critique et perspectives"

Séance 2 : 17 novembre 2008

Présentation d'une recherche récente sur les gaullistes
*Jérôme POZZI (Nancy II) : « De l’UNR à l’UDR, les partis gaullistes successifs, 1958-1976 »

Séance 3 : 12 janvier 2009

Un grand témoin de l’histoire militante gaulliste
*Robert POUJADE, ancien secrétaire général de l’UNR-UDR (1968-1971), ancien député-maire de Dijon, ancien ministre de Georges Pompidou : « A propos de l’UNR-UDR »

Séance 4 : 9 février 2009

Un grand témoin journaliste
*Michèle COTTA, journaliste politique, auteure de « Cahiers secrets de la Ve République. Tome 1 : 1965-1977 » : « une journaliste et les gaullistes du général de Gaulle à Jacques Chirac »

Séance 5 : 9 mars 2009

Un point sur les biographies/prosopographies gaullistes
*Sabrina TRICAUD (Paris X, Association Georges Pompidou) : « Les élues et candidates gaullistes des années 1960 »

Séance 6 : 6 avril 2009

Un point sur les réseaux gaullistes
* Frédéric TURPIN (Université d’Arras) : « Les réseaux Foccart et la politique africaine gaulliste »

Lieux

  • Fondation Charles de Gaulle, 5 rue de Solférino
    Paris, France

Dates

  • lundi 06 octobre 2008
  • lundi 17 novembre 2008
  • lundi 12 janvier 2009
  • lundi 09 février 2009
  • lundi 09 mars 2009
  • lundi 06 avril 2009

Mots-clés

  • histoire politique, gaullisme, réseaux

Contacts

  • Bernard Lachaise
    courriel : blachaise [at] free [dot] fr

Source de l'information

  • Bernard Lachaise
    courriel : blachaise [at] free [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Histoire politique sur le personnel gaulliste de la Ve République », Séminaire, Calenda, Publié le jeudi 03 juillet 2008, http://calenda.org/195259