AccueilSingularités occitanes : langue, culture, civilisation

*  *  *

Publié le jeudi 03 juillet 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Les Colloquia Aquitana IV – 2008, 1, 2, 3 août, Singularités occitanes : langue, culture, civilisation, quatrième rencontre organisée par La B.I.R.E. à Duras (F-47120) et à Mauvezin-sur-Gupie (F–47200), mettront en évidence les singularités occitanes, c'est-à-dire les éléments linguistiques et culturels qui distinguent la civilisation occitane de toute autre. À la lumière du rapport, Les langues de France, rédigé par Bernard Cerquiglini, et adressé aux ministères de l’Éducation et de la Culture en avril 1999, suivi de la reconnaissance des quelques 31 langues régionales de France métropolitaine et des départements et territoires d'outre-mer, adoptée par l’Assemblée nationale le jeudi 22 mai 2008, ce colloque prend une nouvelle dimension, et cherche à répondre aux besoins d’une époque en pleine évolution culturelle.

Annonce

  • La  B. I. R. E.
    « Quod scriptum• remanet scriptum »
    (Bibliothèque Interdisciplinaire de Recherche Européenne de Duras France–47120)
  • l'Association Vox Nova de Duras
  • l’Association des Maires et Élus Occitans

présentent :

Colloquia Aquitana IV – 2008 

Singularités occitanes : langue, culture, civilisation

organisés sous le haut patronage des villes de Duras (F-47120) et de Mauvezin-sur-Gupie (F-47200)

1er au 3 août 2008

Lieux :

  • Château des Ducs de Duras,  Place du Château F – 47120 Duras
  • Maison du Pays, Place Porte neuve F – 47120 Duras
  • Salle des Fêtes de Mauvezin–sur–Gupie  F – 47200

Singularités occitanes : langue, culture, civilisation : Les Colloquia Aquitana IV – 2008 , quatrième rencontre internationale organisée par La B.I.R.E. du 1er au 3 août 2008 dans le Département du Lot-et-Garonne à Duras (F-47120) et à Mauvezin-sur-Gupie (F–47200), mettront en évidence les Singularités occitanes, c'est-à-dire les éléments linguistiques et culturels qui distinguent la civilisation occitane de toute autre.

À la lumière du rapport, Les langues de France, rédigé par Bernard Cerquiglini, Directeur de l’Institut national de la langue française au C.N.R.S. (cf. http://www.culture.gouv.fr/culture/dglf/lang-reg/rapport_cerquiglini/langues-france.html)  et adressé au Ministère de l’Éducation et au Ministère de la Culture en avril 1999, suivi de la toute récente reconnaissance officielle des quelques 31 langues régionales de France métropolitaine et des Départements et Territoires outre-mer, adoptée à la quasi-unanimité par l’Assemblée Nationale le jeudi 22 mai 2008, ce colloque, consacré à la langue et à la culture occitanes, prend une nouvelle dimension, et cherche à répondre aux besoins culturels d’une époque en pleine évolution.

Il s'agit d'établir, non une quelconque hiérarchie des civilisations, mais plutôt de montrer que par l'heureuse assimilation de diverses cultures, la culture occitane a fondé sa singularité sur la pluralité de ses sources. Aussi l'ensemble des communications devra-t-il illustrer comment la civilisation occitane qui s'est toujours distinguée par son esprit d'ouverture et de tolérance, a su s'inspirer des éléments culturels les plus divers pour produire des valeurs universelles.

Les thèmes des communications aborderont les domaines les plus divers tels que : la lexicologie, la toponymie, la patronymie, la dialectologie, les rapports interculturels, la culture populaire, la littérature, l'histoire, la sociologie, la musique, l'urbanisme, l'architecture etc., tout ce par quoi peuvent être mises en évidence les singularités de la langue, de la culture et de la civilisation occitanes.

Concerts Stands Expositions • Manifestations musicales et poétiques :

Les Colloquia Aquitana IV – 2008 seront agrémentés par un récital de poésie occitane et par un concert de musique traditionnelle occitane, ainsi que par des stands de publications, des expositions pédagogiques.

Actes : Les Actes des Colloquia Aquitana IV – 2008 seront publiés aux Éditions le Manuscrit–Université ; chaque intervenant devra fournir impérativement son texte en vue de la publication des Actes avant le 30 novembre 2008.

• Programme  •

Jeudi 31 juillet 2008 à 18 h à Duras

Accueil des participants (Place du Château, Salle d’accueil de la Mairie)

Vendredi 1er août 2008 à 9 h 30 à Duras

Ouverture du colloque (Place du Château, Salle d’accueil de la Mairie)

Allocutions

1ère Session - 10 heures à 12 heures 30 - Duras

(Place du Château, Salle d’accueil de la Mairie)

1.  Alem Surre-Garcia : Occitanie et le monde arabe

2.  Bertrand DE LA FARGE : Les Cathares

3.  Georges Passerat : Les troubadours de l’Église

4.  Michel Coste : Les bastides

Pause déjeuner

2e Session - 14 heures 30 à 16 heures 30 - Duras

(Place du Château, Salle d’accueil de la Mairie)

5.  Dominique Pauvert et Christine Escarmant : Le carnaval occitan

6.  Christian-Pierre Bedel : La culture populaire occitane

7.  Xavier Vidal : La musique occitane

Récital de poésie occitane - 17 heures - Duras

(Bibliothèque municipale, 25, rue Paul Persil)

8.  Aurélia Lassaque et Xavier Bach

Soirée concert - 20 heures 30 - Duras

(Place du Château, Salle d’accueil de la Mairie) 

9.  Xavier Vidal

Samedi 2 août 2008 à 9 h 30 - Duras

(Maison du Pays, Salle de la Communauté de communes, 1er étage : Place Porte neuve) 

3e Session - 10 heures à 12 heures 30

10.  Jacques Taupiac : Unité, diversité des dialectes occitans

11.  Jean Rigouste : La toponymie occitane

12.  Yves Lavalade : La patronymie du nord occitan

Pause déjeuner

4e Session - 14 heures 30 à 16 heures 30 - Duras

(Maison du Pays, Salle de la Communauté de communes, 1er étage : Place Porte neuve) 

13.  Patrick Delmas : Le félibrige

14.  Clara Murner : Les félibres et zajjals libanais

Soirée film - 20 heures - Duras (Maison du Pays, Salle de la Communauté de communes) 

L’Occitanie en chemin (épisode « pilote », avant-première de la série télévisée Ballade occitane

15. Claude Vernick : Auteur-Réalisateur • Mep Télévidéo Production  

Dimanche 3 août 2008 à 9 h 30 - Mauvezin-sur-Gupie

(Salle des Fêtes) 

5e Session - 10 heures à 12 heures 30 - Mauvezin-sur-Gupie

16.  Aurélia Lassaque : La pastorale dramatique occitane de la 1ère moitié du XVIIe s.

17.  Marceau Esquieu : L’École occitane d’Été

18.  Mellie Bourdoncle : L’édition occitane à l’heure actuelle

19.  Jean-Pierre Tardif : La pluralité des langues dans la littérature occitane

Pause déjeuner

6e Session (Synthèse des travaux) - 14 heures 30 à 16 heures 30 - Mauvezin-sur-Gupie

Réception de clôture

Renseignements :

  • Roger Lassaque : Tél. : +33 (0)5 65 24 62 82 • rlasaca@aceoc.org
  • Illo Humphrey : illo.humphrey@free.fr
  • Aurélia Lassaque : aurelialassaque@yahoo.fr

Les intervenants

Christian-Pierre Bedel

Directeur de l’Institut Occitan de l’Aveyron (I.O.A.), service associé du Conseil général.

D.E.A. de Langue et Culture Occitanes.

Depuis 1986, réalisation de monographies, d’ouvrages collectifs et de contributions diverses sur la mémoire occitane de l’Aveyron, du Tarn-et-Garonne, de quelques cantons du Lot et du Gers, soit environ 60 ouvrages.

Enquêtes systématiques sur la littérature orale et les rites calendaires de plus de 600

communes de la région Midi-Pyrénées, de 1986 à2006

Intervention
La culture populaire occitane

Eléments de réflexion à partir d’enquêtes ethnographiques menées au cœur de cet espace, sur deux zones linguistiques : languedocienne et gasconne.

L’approche ethnographique ou ethnologique d’une société renvoie toujours aux notions de singulier et d’universel. La curiosité pour le singulier fut un des moteurs de l’enquête ethnographique consacrée aux cultures dites traditionnelles.. S’agissant de l’espace occitan, peut-on parler d’une culture traditionnelle commune ? Et en quoi serait-elle singulière ?

Mellie Bourdoncle

A l'occasion d'un Master II Recherche en Etudes Romanes à l’Université Paul-Valéry, Montpellier III, j'ai présenté en 2006 un mémoire  portant sur la traduction de l’œuvre de Basile Cassaignau, Fantesios et Loisirs d’un médecin de la Lomagne dans sa seconde édition.

Je m’intéresse actuellement à la question de la littérature politique dans l’espace occitan au XIXe siècle.

Intervention
Le lien essentiel entre éditeurs et littérature occitane

Si l’on considère, comme l’a pu théorisé Jourde, que la littérature est un désir d’authenticité, en est-il de même pour la littérature occitane ou alors ne s’inscrit-elle pas plutôt directement dans le réel, si cela est possible ?

Est-ce ce que reflète l’édition de littérature occitane aujourd’hui ? Cette volonté de réel ou bien le réel confronté à lui-même ?

Si l’éditeur avance, le lecteur se fait rare, ainsi que le libraire.

Variées sont les maisons d’édition publiant des auteurs de langue occitane. Quelle est leur ligne éditoriale et comment se comportent elles face à la littérature en occitan ?

Indéniablement les éditeurs actuels donnent un certain accent à la littérature occitane.

Je me propose d’envisager cette question dans la perspective d’une réflexion autour du travail de l’éditeur.

Michel Coste

Né en 1934, diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Bordeaux en 1955. Fondateur en 1969, à Cognac, du groupe Compagnie de Guyenne qu’il dirigea jusqu’en 1996, MC se consacre depuis cette date à la réflexion sur notre société, à l’écriture et à l’étude de l’Histoire et il est membre de diverses sociétés savantes. Auteur de monographies sur Bonaguil, Cognac et Monpazier, et d’un essai « Afin de planter des vignes… », sur l’origine des villes neuves médiévales du bassin aquitain, édité par l’université de Toulouse Le Mirail, il est également co-auteur du livre « Bastides » dans la collection « Patrimoine vivant » des Editions Rempart. Il a en outre participé, de 2004 à 2007, à un programme de recherche (projet européen Interreg III) concernant l’analyse morphologique des « villes neuves médiévales du Sud-ouest européen – France, Espagne, Portugal » au sein du Comité Scientifique constitué pour ce projet.

Intervention
Les bastides : mythe et réalités

Le phénomène de création intense de petites villes [dont certaines ont une morphologie particulière] dans un espace restreint (le bassin aquitain) et sur une période courte, allant de la fin des guerres franco-toulousaines (Paix de Paris 1229) au début de la guerre de Cent Ans (1328) [en passant par les guerres franco-aquitaines dites guerres de Gascogne (1294-1303 et 1323-1328)] a posé, et continue de poser, un certain nombre de questions quant à son essence et ses origines : de quoi s'agit-il ? Pourquoi ici et pas ailleurs ? Comme souvent dans l'histoire du Moyen Age, les réponses avancées par les historiens ont engendré une vision romantique - parfois partisane – du phénomène au mépris de son contexte socio-économique. C’est pourquoi le terme de "bastide" dont on a souvent baptisé ces villes neuves ou rénovées (terme venant du polysémique bastida - auquel les textes anciens ne donnent pas plus de spécificité en occitan qu'en latin) véhicule encore des idées reçues, souvent très éloignées de la réalité : un imaginaire aussi simpliste que largement partagé, autrement dit un mythe.

On ne se défait de ce mythe qu'au prix d'une révolution culturelle qui, certes, fait apparaître une réalité plus prosaïque (moins bling-bling, dirait-on aujourd’hui) mais combien plus émouvante et plus humaine, en ce qu’elle reflète le perpétuel effort de nos ancêtres, paysans d’Aquitaine, pour tenir leur destinée dans leurs propres mains.

Patrick DELMAS

Intervention
Le félibrige

Cette intervention portera sur des éléments singulier de l'histoire du Félibrige.
Par exemple l'attribution du Prix Nobel à F. Mistral, les étrangers du Consistoire, les femmes du Consistoire, Gabrièla Mistral, Mistral et la superstition.

Marcèu ESQUIEU

Professor de letras classicas e occitan - licèu Jòrdi Leigas Vilanòva-d'Òlt
(47), de 1957 a 1992.

Intervention
L’École occitane d’Été

Poesia :
Una cançon que monta de la tèrra. (F-B) 1971. Cançons pels drollets
(Forra-Borra) 1972. A mots menut  (F.B.) 1974  (quasernet F.B.) 1975.
Cadastre. (F.B.) 1978
Cadastres  avec la traduction de Max Lafargue (2008)
Teatre :
La Television. operà bofanaire. musica de Pèire Capdeville (F.B.) 1971
Viva El ! farcejada electorala e republicana. (F.B.) 1974
A la velhada, comedia dramatica. (F.B.) 1975
Para la clòsca. o la grèfa de cervèl ! farcejada  (F.B.) 1975.
La Patacada. lo Cid occitan. (F.B.)1982.
O! Alienor. o la republica de Picapol. (F.B.) 1983.
Lo mal de Siset. FR3 1985.farcejada medicala (Camins d'Estiu)
Ravalhac. FR3 1986. farcejada istorica.(Camins d'Estiu)
Los dos presents. peçòta collegiana. (Novels.F.B.1997.)
La nòça de Batiston. peçòta per las classas ninòias... (Novèls F.B. 1997.)
Antigòna de Sofocles. (2005) (Contes de las Doas Bocas.
Aristofanada.  bofanada d'après Aristofanes (T.I.O la Rampe.(2008)
Pròsa :
Tendre Potache.  (F-B.) 1974  L'agram forcut (F.B.) 1976. Un biais de dire.
(E.O.E.) 1977.
Calabrun banda dessenhada, ambe B.Ciochetti. e C Rapin. (Cap-e-Cap.) 1975.
Agenais Occitan, 1050-1978. ambe J Rigosta e C Rapîn.(E.O.E.) 1978.
Lo Libre de Paul Froment. 2 vol. (E.O.E.1986. 88.)
E nos fotèm d'èstre mortals ! (Atots. I.E.O. 1990)
Contes à Deux Voix.  (E.O.E.1992.) Contes de las doas Bocas ( CRDP. Tolosa.
1993) 'uvres complètes du poète Arnaud Daubasse. (Contes à deux voix. 2002.)
           
Òbra Complèta :  Marcèu Esquieu. 5 vòl. 1400 p. IDECO 2004.
Dels camins bartassièrs - Mos Trastèls -
Sembla Vida - Talveradas - De cric a Crac.
Cadasres. amb revirada francesa de Max Lafarga. (Gai Saber.) 2007 - (2008)
Discographie :
Jansemin. Letra a Silvan Dumont. Mos Sovenirs. (Cap-e-Cap. 1972.) CD  2007
Un biais de dire (Revolum.1979)  CD 2007
Jansemin-Esquieu. (Revolum. 1981) CD (2007.)
Mos sovenirs - Letra a S.Dumon.  CD (Revolum. 1982) (2007.)
Contes de las doas bocas. amb Teresa Duverger. (CRDP.Tolosa. 1993)
52 Fablas reviradas de La Fontaine (Contes à deux voix. 2006)
13 Fablas 2006 A la Bimbòla ! amb T Duverger CD 2007
Nuèit Contarèla. CD + livre bil (Contes à deux voix. 2002.)
"Parlar occitan" en collaboracion ambe l'equipa pedagogica. 75 emissions.
Histoires d'Aquitaine. (amb Jacmelina, Bernat. E.Fraj e J.C.Pertuzé) "Joan
lo Bracièr de Pena – L'imprevist de Biron - Las domaisèlas - Amor de luenh". (FR3-Aquitaine 1985 - 1987)

Animacions, Occitanisme :
Dempuèi 1960. 2008 mai de 1500 animacions e velhadas, pertot en Occitania.
Dempuèi 1988. "Contes de las doas bocas."  velhadas-contadas amb Teresa
Duverger.
Dempuèi 1993. Animacions occitanas per las classas :"las Asenadas de Batiston."
40 cançons cantadas per Gui-Corrèjas-Clerc, Peir-Adreu Delbeau, Josiana
Vincenzutto, Eric Fraj,  Jacmelina, Latornariá, Los de Larvath, Paraula...
Articles : Autrement - Per Noste - Oc - Esquilon - Sud-Ouest - Cahiers
Etudes Cathares... - Co-fondator president : Prèmi pan-occitan Paul Froment,
(dempuèi 1972)
Co-fondator e president de l'Escòla Occitana d'Estiu (1974-1998)
Dir Centre Cult Oc Picapol 47340. Nautafaja. Cap-redactor : "Camins d'Estiu"
: (1975-2002.) -  Prèmi Jansemin d'Argent (1957) Prèmi Josèp Salvat (Jòcs
Florals de Tolosa.) - Prèmi August Forès 1988 (Jòcs Florals de Tolosa)
Grand prix Ville D'Agen. (2003.)
Responsable de las edicions "Forra-Borra" e "E.O.E." "Contes à Deux Voix."
(de 1971 a 2008,. 240 titols realisats)

Bertrand DE LA FARGE

Adjoint au Maire de Toulouse, Chargé des Affaires Culturelles

Intervention
Les Cathares

Aurélia  Lassaque

Doctorante en littérature occitane, allocataire de recherche et monitrice à l'université de Montpellier III

Intervention
Le merveilleux et la pastorale dramatique occitane du premier XVII°

Notre communication portera sur l'une des singularité de la pastorale dramatique occitane.  Nous effectuerons notre analyse à partir d'un corpus de textes composés en Aquitaine dans la première moitié du XVII° siècle.

Aucun satyres, magiciens, objets enchantés ou autres formes du merveilleux ne figurent dans les pastorales de ce corpus. Pourtant le merveilleux est au coeur des pastorales françaises et européennes, ces mêmes pastorales qui ont servi de modèles à des dramaturges occitans tels que François de Cortète ou  François Rempnoux. Il nous semble donc légitime de nous interroger sur le sens et les raisons de cette absence.

Pour y répondre nous effectuerons dans un premier temps une rapide généalogie de la littérature pastorale depuis la tradition bucolique antique jusqu'à l'apogée de la pastorale dramatique en France autour de 1630. Nous étudierons ensuite les formes et les fonctions du merveilleux dans les  pastorales dramatiques françaises de cette période. Nous tenterons enfin d'analyser les raisons culturelles, sociologiques, linguistiques et idéologiques de ce qui apparaît comme une singularité de la pastorale dramatique occitane.

Yves LAVALADE, Limoges 

Docteur en Etudes Romanes

Né en Limousin, occitanophone, Y. LAVALADE a été professeur de Langues vivantes au Lycée Gay-Lussac de Limoges jusqu’en 1999. Sa formation lui apermis,d epuis plus de trente anas, de travailler à la connaissance et à l’enrichissement de la culture occitane, en-dehors de ses obligations professionnelles. Ainsi a-t-il pu, par le biais de nombreuses éditions, créer des outils de référence en la matière : deux Dictionnaires de langue (français/ occitan, occitan / français), un Dictionnaire toponymique de la Haute-Vienne, un Dictionnaire de noms de personnes, des ouvrages sur la botanique occitane, sur les expressions populaires, sur le fonctionnement de l’occitan limousin. Il a aussi confectionné des ouvrages de création personnelle : poésie, traductions et chroniques d’actualité.

Intervention
L’originalité des patronymes nord-occitans : le limousin

Sur une base commune à l’ensemble occitan s’ébauche très tôt un sous-ensemble nord occitan, dont le limousin fait partie ; qui s’affirme par des traits dialectaux spécifiques et qui fait aujourd’hui encore son originalité.
Les patronymes, fruits de cette évolution, y trouvent naturellement leur place. Nous allons dans un bref exposé définir les traits essentiels qui les distinguent, le sort que l’histoire leur réserva et comment ils peuvent être légitimement réhabilités, car ils expriment par excellence une identité individuelle et collective.

Aux éditions Lucien Souny :

Dictionnaire Français / OccitanDictionnaire Occitan / Français - Etymologies occitanesDictionnaire Toponymique de la Haute-VienneTournures limousines (co-auteur J. Peyramaure)Guide Occitan de la FloreBotanique Occitane et Noms de LieuxNoms de Lieux du Canton d'Ayen (Corrèze)Dictionnaire de noms de personnes, Limousin-Marche-Périgord
Trésors des expressions limousines
A La Clau Lemosina :
Vocabulari Lemosin (2 vol. ; co-auteur B. Gane)Parlam Occitan (co-auteur P. Vinhau)Paraulas per aüei e per deman (poèmes)Haute-Vienne Occitane : Toponymie (cantons, communes)D'Ente Venem ? : Toponymie occitane du Limousin et de ses confinsLa suffixation en occitan (Haut-Limousin)
D’aqueu costat (poèmes)Flore occitane, Plantes du LimousinÇò-ditz lo lop ... Le loup en LimousinL'accentuation occitane (Haut-Limousin)La conjugaison occitane (Haut-Limousin)Coneissam nòstre universLe limousin, dialecte occitanPopol Wuj, lo libre sacrat daus Indians Maias-QuitchésFolhum de quatre sasons (prose)Toponymie ibérique et occitane
Toponymie d’Abjat (Dordogne)
Toponymie de Miallet (Dordogne)Nuveus proverbis lemosinsRègne animal et toponymie limousine
Autres éditeurs :
Apports linguistiques et humains en toponymie occitane du Limousin-Périgord(thèse universitaire)Piaron l'estinhassat (contes, adaptés de l'allemand) ; éd. CPLOLa langue maltaise et la romanité ; éd. IEO
Bestiaire limousin ; éd. La VeytizouEsclapons (poèmes) ; éd. La VeytizouLieux-dits et hameaux de la commune de Varetz ; éd. Varetz PatrimoineLieux-dits et hameaux de la commune de St-Pardoux-la-Rivière ; éd. localeLes noms de lieux de la commune de Chamberet ; éd. Les Monédières
Cronicas d’aura / Chroniques contemporaines ; éd. IEO Lemosin
Le Bugue : histoire et toponymie des noms de lieux ; PLB éd.

Clara MURNER

Clara Murner, arabisante, est diplômée de l'INALCO (Institut National des Langues et Civilisations Orientales à Paris) en Arabe Littéral. Elle est également occitaniste.

Ses recherches portent sur la comparaison entre la poésie occitane et le zajal libanais des XIX° et XX° siècles.

Traductrice de poésie arabe en français, elle a traduit notamment Khalil Gibran, Mahmoud Darwich et Houda Nu'manî.

Egalement poète, elle a été publiée dans deux anthologies, 101 poèmes et quelques contre le racisme et Etres Femmes aux Editions Le Temps des Cerises (Paris) et dans des revues de poésie (Poésie Première, Friches, Commune, etc...)

Elle a aussi collaboré, pendant plus de dix ans, comme productrice déléguée d'émissions culturelles, à Radio-France-International et France Culture.

Elle est actuellement enseignante de Lettres Modernes à l'Education Nationale, tout en poursuivant ses recherches en littérature comparée.

Intervention
Les félibres et zajjals libanais

La poésie en langue d'Oc, aux XIX° et XX° siècles, et la poésie en langue dialectale libanaise sont susceptibles d'être rapprochées et comparées à bien des égards, en dépit de la disparité des langues et des cultures qui les ont produites. Les points communs, que ce soit dans le fonds ou dans la forme, résultent de causes communes, à savoir le contexte politique et social : les mouvements de libération des langues et cultures opprimées, de part et d'autre de la Méditerranée, (soit la Renaissancia en Occitanie et la Nahda au Liban) mais aussi d'impulsions universelles en poésie. La rencontre entre zajjâlin et félibres est emblématique de ces rapprochements, au-delà des divergences véhiculées par les spécificités propres à chacun.

Georges PASSERAT

Docteur en théologie, Georges PASSERAT est professeur d'histoire religieuse du Moyen Âge à l'Université catholique de Toulouse. Il a participé à de nombreux colloques sur la vie culturelle et religieuse en Occitanie autour de l'histoire des cathares, des templiers ou des juifs en Occitanie. Membre de l'Association Internationale d'Etudes Occitanes, il enseigne la littérature occitane des Troubadours aux Félibres. Sa thèse sur La croisade des Pastoureaux de 1320 a été publiée en 2006. Il est président du Collège d'Occitanie, connu pour son enseignement de l'occitan par correspondance et pour sa bibliothèque unique dans le domaine de l'occitan.

Intervention
Les troubadours et l'Église

Dès Guilhem IX, le premier troubadour, la lyrique occitane est connue pour ses chants satiriques à l'encontre des gens d'Eglise. Pourtant, on compte dans la liste des troubadours des moines, des chanoines, et même un évêque et un pape. Plusieurs chantres de la Fina'Amor terminèrent leur vie à l'ombre d'un cloître après s'être convertis. Une connivence existe bel et bien entre l'amour spirituel exalté par ces poètes dans leurs chansons et l'idéal religieux proposé par l'Eglise à ses fidèles. Au temps de Guilhem Montanhagol, qui écrit le fameux vers, d'amors mòu castitatz, "l'amour engendre la chasteté", la poétique troubadouresque se met au service du mariage chrétien. Le dernier troubadour, le franciscain Raimon de Cornet exalte le joy spirituel au sein même du Consistoire du Gai Saber de Toulouse..

Dominique Pauvert

professeur agrégé d'histoire et doctorant en histoire de l'Art.

Christine Escarmant

professeur de Lettres, spécialiste du XVIème siècle français, doctorante en lettres.

Intervention 
Le carnaval occitan

Le Carnaval, fête occitane? Il s'agit dans un premier temps de présenter les bases de cette fête aux origines très anciennes et ensuite d'expliquer les rituels carnavalesques en territoire occitan, depuis le Moyen Age jusqu'à nos jours, puis de montrer que certains éléments de ces rituels sont propres à l'Occitanie, sa culture, son histoire, ses valeurs.

Jean  RIGOUSTE

Professeur  agrégé  de  Lettres Classiques (en retraite)

Maîtrise de Lettres (travail de toponymie), DEA de Géographie historique.

Enseignant au Lycée d’Agen, au Lycée de Mérignac, au Lycée de Bergerac, à l’IUFM d’Aquitaine, à l’Université (Bordeaux III)

Intervention
La toponymie occitane

Expert auprès des Services de l’Etat civil de Bordeaux  pour l’authentification des prénoms traditionnels régionaux (1985-90)

Chargé d’inspection au Rectorat de l’Académie de Bordeaux pour  les Langues régionales  (1983-92) ; coordinateur d’émissions de télévision en Langues régionales  (FR.3-Aquitaine, 1984-88)

Conférences sur la Toponymie à l’UTL d’Agen (1980-81), à l’UTL de Bordeaux (1991-92), à l’UTL de Bergerac (2007) ; et dans une cinquantaine de foyers ruraux, Collèges, Associations divers. (Aquitaine, Gard, Paris…)

Animateur de l’Atelier d’onomastique à l’UTL de Bergerac (depuis  2004)

Interventions dans divers Congrès (Sabres 2003, « Identité gasconne » ;  Auch 2007  Toponymie occitane et signalétique des Communes » ; St.Emilion  2008, « Les noms des vins de St.Emilion », pour la SFO…)

Chronique de toponymie dans le Bulletin de la section du Périgord de l’Institut d’Etudes occitanes.

Auteur de traductions en langue d’oc (le Cantique des Cantiques), d’un manuel d’apprentissage de l’occitan  (« Parli occitan ») ; co-auteur de « Agenais occitan »  (anthologie)

Co-auteur du « Projet  social d’education » (OROLEIS, 1979) et d’ouvrages d’aide pédagogique aux  candidats au Bac  (Nathan, « Atout Bac », 1996 et 1997)

Membre de l’Institut d’Etudes occitanes, du Félibrige, de la Société française d’Onomastique.

Officier des Palmes académiques ; médaille de la Jeunesse et des Sports.

Alem Surre-Garcia

Alem Surre-Garcia est né à Carbonne près de Toulouse en 1944, est l'auteur de recueils poétiques , de romans dont Antonio Vidal (1984), de pièces de théâtre (Astrada / Théâtre de la Digue, 1996), d'essais : Au-delà des rives, les Orients d'Occitanie, Paris (ed. Dervy), 2005, de livrets pour cantates et oratorios (Contra Suberna, Halle aux Grains, 1998 / La Légende de Jaufre Rudel, Estivada de Rodez, 2000 / Milgrana Clausa, Cité de la Musique, Paris, 2004/ La passion de Rumi, Auditorium St Pierre, Toulouse, 2007). Il a traduit les grands auteurs occitans : Max Rouquette, Jean Boudou, Bernard Manciet.

Il est traduit en plusieurs langues (allemand, polonais, catalan, castillan arabe, français).

Il participe à de nombreux ouvrages collectifs aux Editions Privat dont le Baroque occitan (1996), aux Editions Loubatières, la Part des Anges (Bordeaux)

Il organise des évènements : Flor Enversa avec l'Unesco, Toulouse 1990/ Polit mes de mai, Toulouse, 2008.

Intervention :
La culture occitane, une culture transpyrénéenne

Les deux versants pyrénéens ont été en contact étroit sur plus de quatre siècles (VIII°-début XII°) avec la civilisation d'al Andalus. Cette période, quoique longue, n'a pas été prise en compte dans l'histoire officielle française. Jusqu'au début du XVII° ('expulsion des morisques d'Espagne), l'esthétique "mudejar" d'origine musulmane persiste notamment en Aragon. N'aurait-il pas influencé le gothique "méridional toulousain"?

Joan-Pèire Tardiu / Jean-Pierre Tardif

Né à Lacaussade (Haut-Agenais) en 1954, il collabore dès 1973 à la revue OC, dont il est aujourd'hui le rédacteur en chef aux côtés de Jep Gouzy pour la Catalogne. En 1975, il fonde à Toulouse, avec Patrice Thierry, la revue l'Ether Vague dont le secteur éditorial a été repris par les éditions Verdier. Parmi les grandes étapes de son oeuvre poétique en occitan : Paraulas als quatre vents (Paroles aux quatre vents), en 1972, et Jorns dobèrts (Jours ouverts), en 1977, recueil pour lequel il recevra le prix Paul Froment. Puis, en 1997, aux Editions Jorn, La mar quand i es pas (Absence de la mer) ainsi que Lo defora endedins (Le dehors en dedans) avec des dessins du plasticien Jacques Privat.

Jean-Pierre Tardif a également contribué à la diffusion en France des textes du grand écrivain italien du début du XX e siècle, Federigo Tozzi, en traduisant pour la première fois en français Trois croix, L'école d'anatomie, Le domaine, à l'Ether Vague/Verdier. Enfin, il a réalisé la préface et la traduction occitane de Prière aux ancêtres, le dernier livre du poète congolais Gabriel Okoundji, paru en 2008 aux éditions Fédérop.

Intervention
La pluralité des langues et des voix dans la littérature d'oc

Véritables "membres épars" d'une littérature problématique, la plupart des textes qui se trouvent écrits, du Moyen Age à nos jours, dans des parlers dont les traits caractéristiques, linguistiquement parlant, sont bien occitans, interrogent d’abord la relation à leur propre langue. Mais c’est beaucoup plus largement leur rapport aux langues, au pluriel, qui est un élément clé pour comprendre ce qui se joue au cœur même de ces œuvres que l’on considère comme constituant ce qu’on appelle la "littérature occitane".

A l'heure où voient le jour des tentations, voire des tentatives, qui passent par des récupérations culturelles et linguistiques, au nom de telle ou telle "identité" monolithique, nous voudrions montrer que ce déploiement d'écriture dans le sud de la France, depuis le X e siècle jusqu'à nos jours, va à l'encontre de toute entreprise de réduction linguistique et culturelle, et joue, depuis le début, non sans tensions et malaises, certes, mais dans une dimension fondamentale d'ouverture, sur une pluralité de langues et de voix, à travers échos, résonances, contrastes, jeux de masque et de vérité, débats mais aussi combats, pluralité où est engagé le sens même de l'entreprise littéraire occitane.

Jacme Taupiac

Jacme Taupiac es nascut en 1939, a «La Maison d'En Long», dins la comuna de Gimat, prèp de Bèumont de Lomanha (Tarn e Garona), en Gasconha, al nòrd-oèst de Tolosa, dins un mitan social ont gaireben tot l mond parlava l'occitan de Gasconha.

Foguèt escolan a Gimat, Bèumont de Lomanha e Montalban. A Tolosa, seguioguèt los corses de Josèp Salvat e del grand dialectològue Joan Seguí (Jean Séguy). Passèt una licéncia d'espanhòl a Tolosa e a Grenòble, al començament de las annadas seissanta del sègle XX. En 1985 obtenguèt lo Diplòma universitari d'estudis occitans (DUEO) a l'universitat de Tolosa - Lo Miralh e, en 1987 presentèt un long Diplòma d'estudis aprigondits (DEA) sus la fonologia de l'occitan lomanhòl (segon la lingüistica de Trobetzcòi, Martinet e Alarcos Llorach), jos la direccion del professor Xavièr Ravièr.

Es l'autor del Diccionari de mila mots (1992), L'occitan modèrne (2001) e de L'occitan escrich (2004) .

S'interèssa a la dialectologia de l'occitan gascon parlat en Lomanha    (Bèumont de Lomanha) e dins lo Savé (Lombès e L'Isla de Haut) e a la codificacion de l'occitan estandard.

Comunicacion
L'unitat dins la diversitat dialectala de la lenga occitana

Los trabalhs de Pèire Bèc, Rogièr Teulat, Domergue Sumien.

L'unitat en diacronia.

L'unitat en sincronia.

Qualques exemples de causida dels lexèmas mai «largs» per la codificacion de l'occitan estandard.

Claude VERNICK

Auteur-Réalisateur-Producteur • Mep Télévidéo Production  

Film documentaire de création TV et DVD :

L’Occitanie en chemin (épisode pilote, avant-première de la série télévisée Ballade occitane

Xavier VIDAL

Musicien et Ethnomusicologue

Intervention
Musiques populaires en occitanie

Depuis de nombreuses années, Xavier Vidal effectue des enquêtes ethnomusicologiques dans la région Midi-Pyrénées et également dans les régions voisines. Il propose un parcours autour des musiques populaires en montrant certains éléments originaux des cultures occitanes.

Cette description tiendra compte de la difficulté de limiter la musique populaire dans un cadre social (rural, paysan). Cette présentation tiendra également compte de la difficulté de comprendre ce sujet dans le cadre uniquement occitan puisque nous avons à faire au domaine des musiques traditionnelles liées aux  cultures locales territorialisées, plus largement aux cultures méditerranéennes, plus largement encore aux cultures du monde.

Lieux

  • Duras : Salle d'accueil de la Mairie (Place du Château / Mauvezin-sur-Gupie : Salle des Fêtes
    Duras, France

Dates

  • samedi 02 août 2008
  • vendredi 01 août 2008
  • dimanche 03 août 2008

Mots-clés

  • occitanie, Aquitaine, langues de France, patrimoine culturel matériel et immatériel, urbanisme, littérature, linguistique, lexicologie, toponymie, patronymie

Contacts

  • Roger Lassaque, Maire de Saint-Martin-le-Redon 46700 ~
    courriel : rlassaque [at] aceoc [dot] org
  • Aurélia Lassaque, Doctorante en littérature occitane à l'Université de Montpellier III ~
    courriel : aurelialassaque [at] yahoo [dot] fr
  • Illo Humphrey, Ph. D., Directeur-Fondateur de Colloquia Aquitana, Duras ~
    courriel : illo [dot] humphrey [at] free [dot] fr

Source de l'information

  • ILLO HUMPHREY
    courriel : illo [dot] humphrey [at] free [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Singularités occitanes : langue, culture, civilisation », Informations diverses, Calenda, Publié le jeudi 03 juillet 2008, http://calenda.org/195262