AccueilLa dîme dans l'Europe médiévale et moderne

*  *  *

Publié le lundi 18 août 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Les trentièmes journées internationales d’histoire de Flaran s'intéressent à la dîme dans l’Europe médiévale et moderne et rassemblent à cet effet des spécialistes européens. La dîme est une institution essentielle de l’Occident médiéval et moderne. La plus importante peut-être, mais la plus méconnue, sans doute. L’objectif de ce colloque est donc nécessairement double. Il s’agit d’abord de réfléchir sur l’ampleur du phénomène, de sa diffusion et de ses répercutions. Il s’agit ensuite de s’interroger sur les modalités concrètes de cette forme d’impôt, sur ce qu’elles sont et ce qu’elles signifient. Il ne paraît pas exagéré, en conséquence, de prétendre que redécouvrir les structures de la dîme est une des manières les plus sûres de renouveler notre compréhension des sociétés médiévales et modernes.

Annonce

30e journées internationales d’histoire de Flaran

La dîme dans l’Europe médiévale et moderne

3 et 4 octobre 2008
Abbaye de Flaran, Valence-sur-Baïse (Gers)

Direction scientifique : R. Viader

Les 30e journées internationales d’histoire de Flaran s'intéressent à la dîme dans l’Europe médiévale et moderne et rassemblent à cet effet des spécialistes européens. La dîme est une institution essentielle de l’Occident médiéval et moderne. La plus importante peut-être, mais la plus méconnue, sans doute. L’objectif de ce colloque est donc nécessairement double. Il s’agit d’abord de réfléchir sur l’ampleur du phénomène, de sa diffusion et de ses répercutions. Il s’agit ensuite de s’interroger sur les modalités concrètes de cette forme d’impôt, sur ce qu’elles sont et ce qu’elles signifient.

La dîme est définie au Moyen Âge comme un prélèvement que les fidèles doivent verser à l’Église, une ponction correspondant en principe au dixième de leurs productions. Les historiens ont souvent souligné la lourdeur et l’extraordinaire de cette taxation universelle et sans équivalent dans l’Occident médiéval et moderne. Pourtant, elle est presque systématiquement oubliée dans les conclusions ou les modélisations, comme si sa dimension religieuse occultait son poids économique et social. C’est dire à quel point il est urgent de proposer une réflexion neuve sur la dîme, sur l’unité sociale qu’elle définit, sur l’Occident chrétien qu’elle différencie.

Pour ce faire, il est évidemment nécessaire d’en savoir beaucoup plus sur les modalités pratiques de son prélèvement et de sa répartition, sur les enjeux sociaux qu’elle brassait et les représentations qu’elle véhiculait. Nos connaissances en la matière sont souvent très lacunaires et les idées fausses, au contraire, très répandues. La composition des décimaires, l’identité des décimateurs, la répartition des bénéfices étaient extrêmement différentes selon les régions et les siècles. Il ne paraît pas exagéré, en conséquence, de prétendre que redécouvrir les structures de la dîme est une des manières les plus sûres de renouveler notre compréhension des sociétés médiévales et modernes.

Vendredi 3 octobre matin : 9h30-12h30

• Roland Viader : Rapport introductif. La dîme dans l’Europe des féodalités.
• Jean-Pierre Devroey : Dîme et économie des campagnes à l’époque carolingienne
• Ben Dodds : Les dîmes, la production et la commercialisation dans l’Angleterre médiévale
• Serge Brunet : Contrôle des dîmes et communautés sacerdotales dans les Pyrénées centrales (XIIIe-XVIe siècles)

Vendredi après-midi : 15h-17h30

• Ramón Diaz de Durana et Enric Guinot : La dîme dans l’Espagne médiévale
• Marc Conesa : Des grains, des terres et des hommes. La dîme et la gestion des espaces agraires en Cerdagne (XVIIe-XVIIIe siècle)
• Elvis Mallorquí : Dîme et féodalité en Catalogne : le diocèse de Gérone et le Livre Vert (1362).

Samedi 4 octobre matin : 9h30-12h30

• Francis Brumont : La question de la dîme en France à l’époque moderne
• Mathieu Arnoux : Réflexions sur une économie de la dîme
• Guy Astoul : Les contestations décimales dans le sud-ouest de la France au XVIIIe siècle
• David Fletcher : La dîme et les plans cadastraux en Angleterre et au Pays de Galles

Samedi après-midi : 14h30-17h30

• Guy Lemeunier : Au coeur de l’Ancien Régime espagnol, la dîme. État de la question et perspectives de recherches à partir d’un cas régional
• Isabelle Vouette : Un procès des dîmes sur les menus grains entre l’abbaye de Cîteaux et les habitants d’Échenon
• Emmanuel Huertas : La part des dîmes dans les revenus de l’Église de Pistoia au XIIe siècle. Quelques hypothèses
• François Menant : Dîme et féodalité en Lombardie (XIe-XIIIe siècle)

Lieux

  • Abbaye de Flaran
    Valence-sur-Baïse, France

Dates

  • vendredi 03 octobre 2008
  • samedi 04 octobre 2008

Mots-clés

  • histoire rurale, dîme, société, impôt, Église, Europe médiévale et moderne

Contacts

  • Jean-Loup Abbé
    courriel : abbe [at] univ-tlse2 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Jean-Loup Abbé
    courriel : abbe [at] univ-tlse2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La dîme dans l'Europe médiévale et moderne », Colloque, Calenda, Publié le lundi 18 août 2008, http://calenda.org/195289