AccueilLes jeunes, l'Europe, la Méditerranée. Territoires, identités, politiques

Les jeunes, l'Europe, la Méditerranée. Territoires, identités, politiques

Quatrièmes rencontres jeunes & sociétés en Europe et autour de la Méditerranée

*  *  *

Publié le lundi 18 août 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Le réseau Jeunes & sociétés en Europe et autour de la Méditerranée existe depuis 2002. Il est composé de : Centre d'études et de recherches sur les qualifications - CÉREQ, Laboratoire d'économie et de sociologie du travail - LEST-CNRS, Institut national de la Jeunesse et de l'éducation populaire - INJEP, Institut universitaire de formation des maîtres - IUFM d'Aix-Marseille, Faculté des Sciences politiques « R. Ruffilli » de l'Université de Bologne.

Annonce

http://jeunes-et-societes.cereq.fr/RJS4/Rjs4-AppelComm_def.pdf

Appel à communication - 4è Rencontres Jeunes & Sociétés en Europe et autour de la Méditerranée

Forlì (Italie) – 26, 27 et 28 mars 2009

Date limite : 15 septembre 2008

Le réseau Jeunes & Sociétés en Europe et autour de la Méditerranée existe depuis 2002. Il est composé de : Centre d'études et de recherches sur les qualifications - Céreq, Laboratoire d'économie et de sociologie du travail - Lest-Cnrs, Institut national de la Jeunesse et de l'éducation populaire - Injep, Institut universitaire de formation des maîtres - Iufm d'Aix-Marseille, Faculté des Sciences politiques "R. Ruffilli" de l'Université de Bologne

Dans l’espace politique, culturel et économique d’une Europe qui, alors qu’elle s’élargit vers l’Est, entretient de multiples échanges et interactions avec les pays de l’autre côté de la Méditerranée, les jeunes s’avèrent à la fois porteurs d’inquiétudes et promoteurs d’innovations ou de transformations.
L’hétérogénéité de cet espace – de l’espace intra-européen en particulier mais aussi du monde plus large qu’il constitue avec sa périphérie – et les tensions qui en résultent les confrontent à des difficultés diverses :
- d’une part, la crise des mécanismes traditionnels d’intégration et/ou les inégalités qui traversent le monde euro-méditerranéen les poussent à rechercher de nouvelles voies vers l’autonomie ou l’indépendance, à la mesure de leurs difficultés pour accéder à la formation, au travail, au logement, à la parentalité et, plus largement, à la citoyenneté.
- d’autre part, les jeunes manifestent leurs distances vis-à-vis des représentations construites par les adultes, souvent enclins à une vision problématique de la jeunesse ou peu disposés à assumer les critiques des rôles d’adultes que leur adressent les jeunes.
Autrement dit, les jeunes ne se contentent pas de subir ou de refléter les évolutions à l’oeuvre dans la société ; il en sont aussi des protagonistes. A travers leurs affiliations, les savoirs, les modes de communication, les systèmes de valeurs ou de croyance, leur rapport au travail ou à la famille, ils pèsent sur les institutions par lesquelles une société organise sa propre reproduction.

Dans ce contexte brièvement décrit, des interrogations se posent avec force :
- quel est le rapport des jeunes avec des sociétés traversées par des processus de transformation inédits, notamment les migrations ou la mobilité croissante de la force de travail et des étudiants ?
- que signifie pour les jeunes la nécessité de se mesurer au processus d’européanisation ? Quel sens prend, dans leur biographies personnelles, l’interdépendance entre les économies, les sociétés et les cultures qui caractérise non seulement l’espace euro-méditerranéen mais aussi le monde global ?
- quels espaces d’innovation peuvent-ils construire, en interaction avec les institutions sociales ? Quels sont, notamment, les fractures et les recompositions qui caractérisent les parcours
biographiques des jeunes ?
- peut-on, désormais, parler d’une jeunesse européenne ? D’une jeunesse méditerranéenne ?
Voire d’une jeunesse euro-méditerranéenne ?
- quels sont les aspects – subjectifs et objectifs – qui définissent le passage à la vie active, entre l’école, la formation et le travail ?
- quelle est, aujourd’hui, l’importance du lien avec le territoire et, plus précisément, de
l’appartenance à une entité socioculturelle ou nationale particulière ?
- quel pouvoir exerce l’idée d’une liberté de mouvement de plus en plus grande ?
- qu’en est-il des politiques locales, régionales ou nationales à l’intention des jeunes ? Dans
quelle mesure contribuent-elles à construire la jeunesse ? Quelle jeunesse ?
- quelles formes prend l’accès à la citoyenneté ? Quelles participations à la vie publique et quels conflits suppose-t-elle ?
- quels sont les lieux, les situations ou les processus qui permettent aujourd’hui de mieux
observer les jeunes en action ?

Les chercheurs de toutes disciplines, les spécialistes et les opérateurs intéressés par les thèmes évoqués sont invités à se pencher sur ces problématiques de manière à permettre une large confrontation des objets et des points de vues. Une attention particulière sera accordée aux contributions qui porteront sur les systèmes de contraintes et les ressources spécifiques mobilisés par les groupes ou qui aborderont les inégalités qui structurent les espaces locaux, nationaux, européens ou transnationaux. Le but est de favoriser l’ouverture d’un réseau de réflexion susceptible de nourrir une perspective à la fois internationale et comparative.

Les rencontres auront lieu les 26, 27 et 28 mars 2009 à Forlì, Faculté de Sciences Politiques
« R. Ruffilli » - Université de Bologne (Forlì campus). Les sessions plénières (une traduction
simultanée sera assurée en italien, anglais et français) seront suivies d’ateliers thématiques, en langue italienne, anglaise et française.

Les sujets suivants pourraient faire l’objet d’ateliers thématiques :
- l’âge et les modalités du passage à la vie adulte ;
- le passage à l’âge adulte chez les jeunes issus de l’immigration ;
- les politiques en faveur de l’autonomie des jeunes ;
- l’école, les savoirs institués et les savoirs diffus ;
- les jeunes et la socialisation au travail ;
- les jeunes, l’entreprise artisanale et la transmission des entreprises ;
- les jeunes, le travail salarié et l’installation à son compte ;
- l’appartenance de genre et les relations entre les sexes chez les jeunes ;
- les parcours et les pratiques d’une citoyenneté active ;
- engagement social, engagement politique, engagement humanitaire ;
- les jeunes et les normes sociales ;
- l’imaginaire des jeunes et leurs projections dans le futur ;
- les jeunes et les médias, les jeunes vus par les médias ;
- le sens du lieu, entre enracinement et mobilité ;
- les jeunes, la ville, ses périphéries ;
- … [liste non limitative]

Tous ceux qui souhaitent présenter une communication lors d’un atelier thématique sont invités à soumettre une proposition de communication – d’un volume maximum de 3000 signes espaces compris - avant le 15 septembre 2008, délai de rigueur. Ne seront acceptées que des propositions dans l’une des trois langues des rencontres : italien, anglais et français. Elles devront mentionner les nom et prénom des auteurs, organisme de rattachement, fonction et adresse électronique. L’envoi des propositions devra se conformer à la procédure suivante :
- aller sur le site : www.giovaniesocieta.unibo.it
- cliquer sur « presentazione di una proposta di communicazione (abstract) »
- remplir le formulaire et envoyer le message
- la réception de votre proposition vous sera confirmée par un message électronique

Le conseil scientifique des rencontres déterminera les propositions retenues et avisera les
intéressés par voie électronique, le 15 octobre 2008 au plus tard. Le texte de la contribution (30 000 signes maximum, espaces compris) devra être transmis pour le 15 février 2009, délai de rigueur, selon la même procédure que pour la proposition de communication, en cliquant cette fois sur « invio paper ».

Pour l’inscription aux rencontres (obligatoire pour tous), procéder de même, en cliquant sur “iscrizione”.
Pour nous contacter : giovaniesocieta@unibo.it

Les rencontres Jeunes & Sociétés en Europe et autour de la Méditerranée sont nées de la
collaboration entre diverses institutions de recherche en France (Centre d'études et de recherches sur les qualifications - Céreq, Laboratoire d'économie et de sociologie du travail - Lest-Cnrs, Institut national de la Jeunesse et de l'éducation populaire - Injep, Institut universitaire de formation des maîtres - Iufm d'Aix-Marseille).
Les quatrièmes rencontres sont organisées par l'antenne de l'Université de Bologne à Forlì - Pôle Scientifique d'enseignement de Forlì - et la Faculté des Sciences politiques "R. Ruffilli" de l'Université de Bologne.

L'initiative bénéficie du soutien de l'Association italienne de Sociologie et du Département de
Sociologie de l'Université de Bologne.

Pour plus d'information, se rendre sur les sites:
www.giovaniesocieta.unibo.it et www.jeunes-et-societes.cereq.fr

Dates

  • lundi 15 septembre 2008

Contacts

  • Nicola de Luigi
    courriel : giovaniesocieta [at] unibo [dot] it

Source de l'information

  • Doazan Yves
    courriel : doazan [at] ehess [dot] univ-mrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les jeunes, l'Europe, la Méditerranée. Territoires, identités, politiques », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 18 août 2008, http://calenda.org/195309