AccueilTerrains d'asiles. Corps, espaces, politiques

*  *  *

Publié le lundi 18 août 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Réfugiés, déplacés, sinistrés, demandeurs d’asile, retenus, maintenus, tolérés, déboutés, refoulés, retournés, reconduits… à ces catégories institutionnelles de classement, d’identification et de gestion des personnes en déplacement, « en instance » ou mises à l’écart, sont associés trois grands registres de pratiques et représentations, qui formeront les trois thèmes majeurs du colloque – les corps, les espaces et les politiques.

Annonce

18, 19 et 20 septembre 2008
EHESS, 105 boulevard Raspail 75006 Paris

Colloque international organisé par le Programme Asiles

« Corps des victimes, espaces du sujet. Réfugiés, sinistrés et clandestins, de l’expérience au témoignage »
ACI « Terrains, Techniques, Théories »,
Ministère de la Recherche et Agence Nationale de la Recherche (2004-2008)

Partenaires :

–  Centre d’Études Africaines (CEAf-UMR 194 EHESS/IRD)  http://ceaf.ehess.fr/

–   Institut de recherche sur les enjeux sociaux (IRIS-UMR  8156-723 EHESS / CNRS / INSERM / Université Paris 13) http://iris.ehess.fr/

–   Travaux Études et Recherches sur les Réfugiés et l’Asile (Réseau scientifique TERRA) http://terra.rezo.net/article694.html

Comité scientifique du Colloque :

Michel Agier, Rémy Bazenguissa-Ganga, Marc Bernardot, Didier Fassin, Richard Rechtman, Jérôme Valluy.

Secrétariat du colloque :

Alice Corbet, Centre d’études africaines, 96 boulevard Raspail, 75006 Paris. Tel 01 53 63 56 50

Présentation

Les déplacements de personnes et/ou de populations en situation précaire sur les plans physique ou juridique, économique ou social, constituent un fait majeur des sociétés contemporaines. Que ces déplacements soient contraints par des persécutions ou par des guerres, des catastrophes ou la misère, ils concernent plusieurs dizaines de millions d’individus dans le monde. Intégrant le clivage global entre Nord et Sud, l’exil se fait d’abord au sein même des pays d’Afrique, d’Asie, du Proche-Orient ou d’Amérique latine, puis entre les pays d’un même continent, enfin en se déplaçant vers un autre continent, et notamment vers l’Europe au sein de laquelle les parcours peuvent se poursuivre...

Réfugiés, déplacés, sinistrés, demandeurs d’asile, retenus, maintenus, tolérés, déboutés, refoulés, retournés, reconduits… à ces catégories institutionnelles de classement, d’identification et de gestion des personnes en déplacement, « en instance » ou mises à l’écart, sont associés trois grands registres de pratiques et représentations, qui formeront les trois thèmes majeurs du Colloque – les corps, les espaces et les politiques.

Les représentations du corps et de la personne seront examinées autour notamment des figures de la victime, de la souffrance, de la vulnérabilité. Lieu d’inscription des violences, le corps est aussi une ressource mobilisée devant les institutions. En devenant attestation de la violence, il permet une forme de reconnaissance, et il peut être le lieu d’une possible réparation. Plus généralement, on s’intéressera à la formation d’une conception de la personne au-delà des aires géoculturelles classiques, et dans les contextes durables que créent aujourd’hui les violences, les mises à l’écart et l’assistance humanitaire.

Les espaces de transit et de confinement feront l’objet d’un second ensemble de réflexions. Ces espaces sont soumis ponctuellement ou durablement à des interventions de contrôle et d’assistance. Gérés comme des espaces d’exception, lieux d’intervention humanitaire et/ou militaire, ils peuvent être aussi, dans la durée, le cadre de mises en œuvre de nouvelles formes d’urbanité, de dynamiques culturelles et politiques, de transformations sociales et identitaires.

Enfin, la question des politiques de contrôle, d’assistance et de mise à l’écart, sera examinée, notamment grâce à des études de cas dans les grandes organisations non gouvernementales et onusiennes, mais aussi des dispositifs mis en œuvre par les États. Nous nous proposons ainsi de comprendre les interactions entre, d’une part, des logiques de contrôle, voire de répression, d’autre part, des logiques d’assistance, souvent dans un cadre humanitaire. Nous nous intéresserons par exemple aux opérations de production de jugement sur le bien-fondé des demandes d’asile ou aux relations politiques entre agences onusiennes et gouvernements nationaux. Enfin, face aux stratégies institutionnelles, une égale attention sera portée à l’enquête sur les stratégies individuelles ou collectives de confrontation, négociation, polémique qui se développent sur les scènes politiques inédites provoquées par l’intervention humanitaire ou les mises à l’écart.

En plus de ces trois thèmes de réflexions, le Colloque Terrains d'Asiles développera une réflexion transversale et interdisciplinaire sur les conditions de réalisation des enquêtes sur ces terrains sensibles, souvent d’un accès difficile, sur la position du chercheur et notamment la proximité et la distance de ses analyses et de ses engagements vis-à-vis des experts, des agences onusiennes, militaires et humanitaires, des ayants droit et des associations de victimes.

Programme

Jeudi 18/09 – 9h-13h – Séance plénière

(105, bd Raspail, Amphithéâtre)

9h-10h30 - Séance d’ouverture

Allocution par Danièle Hervieu-Léger, présidente de l’EHESS

Présentation du colloque par Michel Agier, IRD/EHESS, Programme Asiles

Conférence d’ouverture par Danièle Lochak, Centre de recherches et d’études sur les droits fondamentaux (CREDOF), Université de Paris X Nanterre : Face aux mutations des politiques d'immigration et d'asile : les transformations de nos représentations, de nos analyses et de nos engagements

11h-13h - Table ronde 1. Croiser les approches pour aborder les terrains d’asiles (Selon les disciplines, les échelles et les méthodes d’enquête, comment observer et analyser les contextes de violence, désastre, déplacement, confinement et intervention humanitaire ? Quelles collaborations ou confrontations selon les disciplines et les échelles ?)

Président Michel Lussault (Président de l’Université de Tour)

Discutant Didier Fassin (IRIS, Université Paris 13/EHESS)

Intervenants :

  • Mariella Pandolfi (Université de Montréal)
  • Kamel Doraï (CNRS, IFPO Damas)
  • Segolène Barbou des Places (CRUCE, Université de Picardie) (sous réserve)
  • Federica Sossi (Université de Bergame)

Jeudi 18/09 – 14h30-18h30 – 4 ateliers parallèles

– Gestion des flux. Circulations et contrôles 

(105, bd Raspail, salle 2)

Séance animée par  Jérôme Valluy, CRPS, Université Paris I (président) et  Olivier Clochard, Migrinter, Poitiers (discutant)

-         Lisa ANTEBY (IDEMEC, Aix-en-Provence) « Les réfugiés africains en Israël » : entre politique de contrôle et accueil humanitaire

-    Hélène SIMON LORIERE (Migrinter, Poitiers) Réfugiés libériens à Conakry : en attente sur l’autre rive ?

-         Séverine CARRAUSSE (CADIS, EHESS) L’asile éconduit (frontière sino-coréenne)

-    Carolina KOBELINSKY (IRIS, EHESS) « Il n’y a que l’expulsion à l’horizon » : la gestion des « sorties » dans les centres pour demandeurs d’asile en France.

-    Régis BARBAU (OASIS, Toulouse) Les déboutés du droit d’asile face aux programmes d’aide au retour « volontaire ». La mise à l’écart « aidée » en guise d’alternative à la clandestinité.

-    Antoine PECOUD (Migrinter, Poitiers) Campagnes d’information et contrôle de l’immigration irrégulière

– Corps et récits. Représentations de la victime

(105, bd Raspail, salle 7)

Séance animée par  Richard Rechtman, IRIS, U. Paris 13/EHESS (président) et  Federica Sossi, Université de Bergame (discutante)

-    Marie ESTRIPEAUT-BOURJAC (L.A.P.R.I.L. Bordeaux III) Le récit à la première personne comme stratégie dans le conflit colombien

-    Dominique BELKIS (Modys/U. de St Etienne) et Spyros FRANGUIADAKIS (Modys/U. de St Etienne) Devenir réfugié : expérience de parcours, épreuve identitaire et récit biographique

-         Tiphaine DEQUESNES (IFSI J-B Pussin, Paris) Vécu traumatique, migratoire et résilient des réfugiés Khmers de France : Quand la culture crie en silence. 

-         Veli PEHLIVAN (IISMM, EHESS) Espace public et la figure de la « victime » : Le cas des journalistes exilés

-         Brice Arsène MANKOU  (CLERSE, U. Lille1) Production d’un récit par l’association des disparus du Beach au Congo Brazzaville

– Institutions gouvernementales et ONG entre prise en charge, catégorisation et contrôle (1)

(105, bd Raspail, salle 8)

Séance animée par  Didier Fassin, IRIS, U. Paris 13/EHESS (président) et  Smaïn Laacher, CEMS (discutant)

-         Aurélie AUDEVAL (IRIS, EHESS) Le fichier outil de gestion sociale (Marseille)

-         Dominique SISTACH (U. Toulouse 1) Le camp de rivesaltes, 1938-2008. Histoires entrelacées de l’internement d’État et pratiques sérielles de production biopolitique.

-         Giovanna CAVATORTA (Université de Siena) Le dispositif de l’asile en Italie. Logiques d’exclusion, pratiques biopolitiques d’inclusion.

-         Nikolas KOUNTOURIS (U. de Provence) La négociation de la politique européenne en matière d’asile. Enjeux, luttes et dynamiques institutionnelles. 

-         Alexandra FELDER (U. Paris VII) La place assignée et négociée des demandeurs d’asile en Suisse

 – Les camps (1. comme espaces de frontières)

(105, bd Raspail, salle 11)

Séance animée par  Michel Agier, CEAf, IRD/EHESS (président) et  Christiane Vollaire (discutante)

-         Azita BATHAÏE (LESC, U. Paris X) Le port de Patras Un espace transitoire à la frontière greco-italienne pour les jeunes migrants Afghans.

-    Salah FERHI (CRIEC, UQAM, Montréal) Maghnia, est elle la « petite  Sangatte » algérienne ?

-         Nicolas FISCHER (IRIS) Un « ordre rétentionnaire ? » Perspectives de terrain sur le gouvernement de la rétention administrative dans la France contemporaine

-    Chowra MAKAREMI (Université de Montréal) La zone d'attente de Roissy : un dispositif « humanitaire » de contrôle aux frontières ?

-         Frank ENJOLRAS (EHESS) et Katia LURBE I PUERTO (IRIS, EHESS) Des stratégies d’exception pour le contrôle et la gestion sécuritaire d’un centre de rétention administrative française

Vendredi 19/09 – 9h-13h – 4 ateliers parallèles

 – Conflits et négociations dans la production des catégories d’étrangers et de vulnérables

(105, bd Raspail, salle 2)

Séance animée par  Marc Bernardot, Université du Havre (président) et  Mariella Pandolfi, Université de Montréal (discutante)

-         Simona TERSIGNI (Université Rennes II)  Le répertoire d’action des sans-papiers ‘musulmans’ à Paris. Entre dissimulation, exposition et mise en danger des corps dans l’espace urbain.

-         Julie BAUJARD (Université Aix-Marseille I) L’usage du conflit dans la négociation des manifestations de demandeurs d’asile devant le HCR à Delhi

-         Sandrine REVET (GSPM) Quand le politique émerge sur la scène du désastre. Catastrophes naturelles, figures de vulnérables et prises de parole.

-    Lydie CABANE (IEP Paris) La production des identités de réfugiés en Afrique Australe. Trajectoires de Congolais de la République Démocratique du Congo à l'Afrique du Sud post-apartheid.

-         Lucas GOMEZ (IEP Paris) Bilan et analyse de la politique publique d’assistance intégrale aux populations déplacées par la violence en Colombie

 – Pratiques et théories des terrains sensibles

(105, bd Raspail, salle 7)

Séance animée par  Rémy Bazenguissa, CEAf, Université de Lille 1 (président) et Florence Bouillon, CEAf (discutante)

-         Natalia SUAREZ  (GSPM, EHESS) Les enjeux de sécurité et d’éthique dans des enquêtes sur les enclaves des groupes armés irréguliers : le cas de la  Colombie

-         Stefan LE COURANT (Lesc, Paris-X Nanterre) Enquêter dans un lieu d’enfermement des étrangers, quelles données recueillir ?

-    Albena TCHOLAKOVA (Université Lyon II) Formes, limites et difficultés des terrains sensibles : les réfugiés et leurs carrières professionnelles en France et en Bulgarie

-         Pierre TAINTURIER (CEAf, EHESS) Relation d’aide et relation ethnologique dans et sur l’action humanitaire au Maroc

-         Frédérique DEVILLEZ (EHESS) Autour de/face à/ derrière la caméra : stratégies et enjeux de représentation de soi de l'institution, des habitants et d'une cinéaste-anthropologue dans un centre pour demandeurs d'asile.

 – Institutions gouvernementales et ONG entre prise en charge, catégorisation et contrôle (2)

(105, bd Raspail, salle 8)

Séance animée par Jérôme Valluy, Université Paris I (président) et  Annie Collovald, Université de Nantes (discutante)

-    Karen AKOKA (Migrinter, Université de Poitiers) Les officiers de protection de l’Ofpra des années quatre vingt à nos jours

-         Myriam ALOUI (Centre Maurice Halbwachs) et Alexandra NACU (CSO, IEP) Soigner les migrants en situation irrégulière : choix et contraintes dans les pratiques des professionnels de santé. Une étude comparative France – Grande Bretagne – Suisse

-    Marie-Laure BASILIEN (Univesité Paris 3) Les clandestins de Mayotte et l’accès aux soins :  un droit dérogatoire versus les droits fondamentaux

-    Elie GOLDSCHMIDT (CEAf, EHESS) De l’assistance à la crise humanitaire : grandeur et ambiguïté de l’action associative et humanitaire médiatisée dans le champ des migrations clandestines

-         Stellio ROLLAND (CEAf, EHESS) De l'individuel au collectif dans le contexte du conflit colombien : des logiques de survie des desplazados à la mise en place de l'opération "communautés de paix"

-         Giulia Scalettaris (CEAf, EHESS)  Les catégories institutionnelles à l’œuvre dans la gestion de la mobilité des Afghans

 – Les camps (2. comme espaces politiques, culturels, urbains)

(105, bd Raspail, salle 11)

Séance animée par  Michel Agier, CEAf, IRD/EHESS (président) et  Véronique Lassailly-Jacob, Migrinter, Université de Poitiers (discutante)

-         Anaïk PIAN (URMIS –SOLIIS) Les campements informels du nord du Maroc : organisation sociale ad hoc et  mimétisme à la marge des dispositions inter-étatiques.

-         Alice CORBET (CEAf, EHESS) Évolution des camps de réfugiés : l’exemple des camps sahraouis

-         Sylvaine BULLE (Université  de St Etienne, EHESS) Se desserrer. Domestiquer son environnement. Le camp de réfugiés de Shu’faat à Jérusalem-Est

-         Yasmine BOUAGGA (IRIS, EHESS) Les enjeux politiques de l’habitat dans un camp de “réfugiés de longue durée”

-    Nicolas PUIG (IRD, IFPO Beyrouth) « Romance triste pour Nahr el-Bareed » Différentiations sociales et conscience territoriale dans les camps du Liban Nord

Vendredi 19/09 – 14h30-18h30 – Séance plénière

(105, bd Raspail, Amphithéâtre)

14h30-16h30 - Table ronde 2. Au sein des organisations internationales dans la gestion des crises (Comment saisir les contraintes, stratégies et tensions qui conditionnent les prises de décision dans les grandes institutions internationales agissant dans le domaine de l'asile, de la gestion des flux et des réfugiés ?)

Président  Emmanuel Terray (EHESS)

Discutant Michel Agier, (CEAf, IRD/EHESS)

Intervenants :

  •  Barbara Harrell-Bond (Université du Caire) à propos du HCR, 
  • Jalal Al Husseini (IFPO, Amman), enquête sur l’UNRWA,
  • David Ambrosetti, (CNRS, ISP), enquête sur les ONGI,
  • André Guichaoua (IEDES, Université Paris I), à propos de l’intervention internationale en Afrique centrale,

16h45-18h30 - Séance de clôture

Président Jérôme Valluy (Université Paris I)

Conférence de clôture par Jonathan Benthall, University College London Department of Anthropology : « Désastre–médias–aide humanitaire : Un système en déroute ? »

Débat général

18h30-20h –  Cocktail africain

Salle de réunion du Centre d’Études Africaines, 96 bd Raspail, 2e étage

Samedi 20/09 – 9h30-12h30 – Séance plénière

(105, bd Raspail, Amphithéâtre)

Forum « Terrains d’asile, une confrontation acteurs-chercheurs »

Présidence, animation et rendu des principales conclusions du colloque par Rémy Bazenguissa (CEAf, Université de Lille 1) et Richard Rechtman (U. Paris 13/EHESS),

avec la participation des autres membres du comité scientifique du colloque (Michel Agier, Marc Bernardot, Didier Fassin, Jérôme Valluy)

et de spécialistes invités du domaine dans les organisations gouvernementales et non gouvernementales.

Lieux

  • EHESS, 105 bd Raspail
    Paris, France

Dates

  • jeudi 18 septembre 2008
  • vendredi 19 septembre 2008
  • samedi 20 septembre 2008

Mots-clés

  • terrains d'asiles, corps, espaces, politiques

Contacts

  • Corbet Alice
    courriel : terrains [dot] dasiles [at] yahoo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Alice Corbet
    courriel : alicecorbet [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Terrains d'asiles. Corps, espaces, politiques », Colloque, Calenda, Publié le lundi 18 août 2008, http://calenda.org/195332