AccueilFormation de l'État et vie diasporique : le cas palestinien

*  *  *

Publié le vendredi 05 septembre 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Nos travaux questionnent l’articulation des liens entre nationalisme et territorialité rapporté au cas palestinien. Plus de dix ans après la signature des accords d’Oslo (13 septembre 1993) entre l’État d’Israël et l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) et la mise en place d'un « embryon » d'État sous la forme de l’Autorité palestinienne, dans les territoires de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, il s’agit d’analyser le passage d’un nationalisme de diaspora, principalement construit en exil et forgé « à distance », à un nationalisme d’État dans lequel les institutions, les élites et l’idéologie du « centre » politique jouent un rôle prédominant ; et ce, alors même que les contours territoriaux, les pouvoirs d’action et la viabilité économique de cet État demeurent problématiques.

Annonce

Colloque organisé par le programme "La construction nationale palestinienne : entre vie diasporique et formation de l'Etat "

financé par le Ministère de la Recherche et l'Agence Nationale de la Recherche (2004-2008) -

sous la direction de :

  • Jalal AL-HUSSEINI (Institut Français du Proche-Orient Amman)
  • Aude SIGNOLES (Université de La Réunion).

Mots clés : Nationalismes, formation de l’Etat, relations centre/périphérie, émigration et diaspora, assistance internationale, mobilisation identitaire, statut juridique et territorialités, Palestine(s) et Palestiniens

Descriptif du programme :

Nos travaux questionnent l’articulation des liens entre nationalisme et territorialité rapporté au cas palestinien. Plus de dix ans après la signature des accords d’Oslo (13 septembre 1993) entre l’Etat d’Israël et l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP) et la mise en place d'un « embryon » d'Etat sous la forme de l’Autorité palestinienne, dans les territoires de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, il s’agit d’analyser le passage d’un nationalisme de diaspora, principalement construit en exil et forgé « à distance », à un nationalisme d’Etat dans lequel les institutions, les élites et l’idéologie du « centre » politique jouent un rôle prédominant ; et ce, alors même que les contours territoriaux, les pouvoirs d’action et la viabilité économique de cet Etat demeurent problématiques.

Le colloque sera l'occasion pour nous de présenter nos conclusions de recherche, mais aussi d'ouvrir un dialogue avec les chercheurs qui travaillent sur les Palestiniens installés en dehors du Moyen-Orient (que nous avions d'emblée exclus) et de tenter la comparaison avec d'autres cas de populations dispersées (cas kurde et libanais, notamment). 

PROGRAMME DES JOURNEES

Jeudi 18 septembre 2008

 

8h45

Accueil des participants

 9h15

Discours d’ouverture : Jean-Philippe BRAS, Directeur de l'IISMM

9h30

SEANCE INAUGURALE

Présidente de séance : Sabrina MERVIN, Co-directrice de l'IISMM

Jalal AL-HUSSEINI (IFPO) et Aude SIGNOLES (Université de La Réunion) : Présentation du programme de recherche. Présentation de l’ouvrage issu de la recherche collective. Présentation du colloque.

10h45

Pause café

11h-13h

Table ronde 1. L’enjeu politique des taxinomies. Arrêt sur les termes de réfugié et diaspora

Présidente de séance : Jihane SFEIR (post-doctorante IISMM – EHESS)

Discutante : Blandine DESTREMAU (GRASS – Paris 8)

 Jalal AL-HUSSEINI (IFPO Amman) : Les Palestiniens : des réfugiés « à part », une catégorie ancrée dans l’histoire ?

 Khadija FADHEL (doctorante en géographie, Aix-Marseille III)  : Les camps de réfugiés : espace social ou espace juridique ?

 Falestin NAILI (Docteur en histoire, Aix-Marseille III) : Les déplacés de 1967, des réfugiés en devenir ?

Philippe BOURMAUD (Docteur en histoire/ATER à Lyon III) : Classer pour diviser, diviser pour régner : la gestion des populations et des territoires en Palestine occupée

Aude SIGNOLES (Université de La Réunion) : Réfugiés versus diaspora : quels enjeux politiques ? quels enjeux scientifiques ?

13h -14h30

Pause déjeuner

14h30

Table ronde 2. Etat en formation, nationalisme en mutation ?

Président de séance : Jean-François LEGRAIN (Maison de l’Orient et de la Méditerranée - Lyon)Discutant : Hamit BOZARSLAN (EHESS)

 Pénélope LARZILLIERE (IRD) : Sociologie de l’engagement à partir du Proche-Orient : comparaisons et perspectives

 Bernard ROUGIER (Université de Clermont-Ferrand) : Le Fatah al-Islam (Liban) et les sciences sociales

 Elisabeth MARTEU (Doctorante, Sciences Po Paris / ATER Université Paris I) : Protester face à qui ? Négocier avec qui ? La sphère associative arabe en Israël 

Stéphanie LATTE (IREMAM – Aix-en-Provence) : L’enjeu palestinien et les métamorphoses des mobilisations féminines en Jordanie

16h30

Pause café

17h-19h

Table ronde 3. L’extérieur comme ressource ? Vers une recomposition entre centre et périphérie.

 Président de séance : Bernard BOTIVEAU (IREMAM – Aix-en-Provence)

Discutant : Riccardo BOCCO ((Institut des Hautes Études Internationales et du Développement - IHEID – Genève)

 Mohamed Kamal DORAI (IFPO Damas) : Quand le village et la famille « au loin » servent d’appui à la migration.

 Sari HANAFI (Université Américaine de Beyrouth) : Les Palestiniens : faiblesse du centre politique et faiblesse des réseaux diasporiques ?

 Elisabeth MARTEU (Doctorante Sciences Po Paris/ATER Université Paris I) : La manne financière des bailleurs de fonds internationaux : quel poids dans les  jeux politiques locaux ?

 Bernard ROUGIER (Université de Clermont-Ferrand) : Circulation des idées et jeux d’influences régionales. Du panarabisme à al-Qaïda

Vendredi 19 septembre

8h30

Accueil des participants

9h

Table ronde 4. Recompositions identitaires en diaspora. Le cas des « minorités » palestiniennes d’Europe et d’Amérique latine.

 Présidente de séance : Emma BOLTANSKI (CNRS)

Discutante : Bassma KODMANI (Directrice exécutive de l’Arab Reform Initiative)

 Cécilia BAEZA (Doctorante Sciences Po Paris) : La diasporisation d’une minorité invisible : les descendants de Palestiniens au Chili face au nationalisme du « Homeland »

 Denys CUCHE (Université Paris V)) : L'attitude des immigrants palestiniens du Pérou face aux événements politiques de la décennie 90 au Proche-Orient 

10h30

Pause café

 11h-12h30

Suite de la table ronde

Président de séance : Kamal DORAI (IFPO Damas)

Discutante : Nikola TIETZE (Hamburger Institut für Sozialforschung)

 Stéphanie LODDO (Doctorante en anthropologie, EHESS) : Identité, altérité, inimitié : construction de soi et modes de catégorisation des Palestiniens au Royaume-Uni

 Tareq ARAR (Doctorant Sciences Po Paris) : Quand la diaspora et le centre divorce : le cas des Palestiniens en France et en Angleterre.

12h30-14h

Pause déjeuner

14h-17h15

Lieu :

Cinéma Les Sept Parnassiens (Paris 6ème)

Projection du film : Le sel de la mer

de Annemarie Jacir

Festival de Cannes 2008 - sélection officielle « Un certain regard » (Entrée payante).

Suivie d’un débat avec les producteurs Jacques BIDOU et Marianne DUMOULIN

 17h30-19h

 Conclusions finales : Qu’est-ce que la formation de l’Etat a changé dans les dynamiques diasporiques palestiniennes ?

Président de séance : Jean-Philippe BRAS (IISMM)

Olivier GROJEAN (post-doctorant - EHESS) : Regard comparatif à partir du cas kurde

 Thibault JAULIN (doctorant Sciences Po Aix-en-Provence) : Regard comparatif à partir du cas libanais

Bernard BOTIVEAU (IREMAM), Riccardo BOCCO (IHEID) et Jean-François LEGRAIN (CNRS) : Synthèse des travaux et pistes prospectives

Jalal AL-HUSSEINI (IFPO Amman) et Aude SIGNOLES (Université de La Réunion) Synthèse des travaux (suite et fin)

Institut d’Études de l’Islam et des Sociétés du Monde Musulman 
Paris, 18 et 19 septembre 2008

Salle Maurice et Denys Lombard (rez-de-chaussée de l’IISMM)

Ouvert à tout public

Merci néanmoins de signaler votre présence auprès du secrétariat de l’IISMM : josseline.gillet@ehess.fr ou 01 53 63 56 05

ADRESSE : IISMM
96 boulevard Raspail
Paris 75006

Métros Saint-Placide (Ligne 4),  Rennes ou Notre Dame des Champs (Ligne 12)

Lieux

  • Institut d'études sur l'islam et les sociétés du monde musulman (IISMM), 96 bd Raspail, métro Saint-Placide ou Rennes ou Notre-Dame des Champs), Salle Maurice et Denys Lombard (cour)
    Paris, France

Dates

  • jeudi 18 septembre 2008
  • vendredi 19 septembre 2008

Mots-clés

  • nationalisme, formation de l'État, diaspora, aide internationale, migrations, relations centre/périphérie, mobilisation identitaire, territorialités, catégorie juridique, Palestine et Palestiniens

Contacts

  • Josseline Gillet (secrétariat IISMM) ~
    courriel : josseline [dot] gillet [at] ehess [dot] fr
  • Sbeih Sbeih (secrétariat du colloque) ~
    courriel : sbeihsbeih [at] yahoo [dot] com

Source de l'information

  • Aude Signoles
    courriel : signoles [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Formation de l'État et vie diasporique : le cas palestinien », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 05 septembre 2008, http://calenda.org/195413