AccueilRegards sur le « non » de la Guinée, 1958

*  *  *

Publié le lundi 08 septembre 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Le « non » de la Guinée lors du référendum du 28 septembre 1958 frappe comme un coup de tonnerre dans le processus des indépendances, que la France voulait à la fois dirigées par elle et négociées consensuellement. Cet événement eut un fort impact en Afrique, dans les colonies françaises soumises au même référendum, et dans l’ensemble du continent. Ce colloque propose, à un demi-siècle de distance, une analyse du vote de la Guinée dans une triple temporalité et perspective : sa préhistoire, ses conséquences politiques et économiques et son destin, c’est-à-dire ses représentations, interprétations rétrospectives ou sa possible instrumentalisation.

Annonce

Programme « Regards sur le NON de la Guinée, 1958 »

Université Paris-7 Denis Diderot/Laboratoire SEDET/CNRS

Colloque organisé par Odile GOERG (SEDET/Paris Diderot-Paris 7) avec Abdoulaye DIALLO et Céline PAUTHIER (doctorants Paris Diderot-SEDET)

9 h 30 ouverture de la journée par Odile Goerg (Professeure, Paris Diderot-SEDET)

Le NON vu de l’intérieur

Vivre l’héritage : le NON, un enjeu contemporain

Céline Pauthier (Doctorante, Paris Diderot-Paris 7)
    Le non de la Guinée : un lieu de la mémoire nationale ?
Mamadou Dian Chérif Diallo (Professeur, Université de Conakry-Sonfonia, Guinée)
    Regards croisés entre deux générations sur le Non du 28 septembre en Guinée.

Revisiter l’héritage : le NON dans les enjeux de l’époque

Abdoulaye Diallo (Doctorant, Paris Diderot-Paris 7)
    Et si Sékou Touré n'était pas l'homme du 28 septembre ?
André Lewin (ancien ambassadeur de France en Guinée, 1975-1979)
    25 août, 28 septembre, 2 octobre 1958 : 3 dates-clés pour la Guinée à son cinquantenaire

14 h – 18 h

Vivre l’indépendance : militer, agir et décoloniser les esprits

Pascale Barthélémy (MCF, LARHRA, ENS-LHS)
    Jeanne Martin Cissé : enseignante guinéenne et femme politique en octobre 1958
Brieuc van der Wiele (titulaire d’une maîtrise sur la Guinée, Paris 7)
    Politique culturelle et unification nationale en Guinée

Le NON vu de l’extérieur

La Guinée fer de lance de la décolonisation ?  Le point de vue des précurseurs

Anne Hugon  (MCF, CEMAF, Paris I)
    Le NON de la Guinée vu du Ghana
N'buéké Adovi Michel Goeh-Akue (Professeur, Histoire, Université de Lomé)
    La rencontre de deux nationalismes : "le non de la Guinée" et "le non du Togo"

La Guinée indépendante dans le contexte international

Dominique Bangoura (Docteur d'État en Science politique, Paris I, Observatoire Politique et Stratégique de l'Afrique -OPSA) 
    Le ‘non’ de la Guinée en octobre 1958 : enjeux politiques et géopolitiques

Lieux

  • SEDET, les Olympiades, Imm. Montréal, 59 rue Nationale ou 103 rue de Tolbiac; Métro Les Olympiades ou bus 62, salle des thèses, 2e étage, site Montréal
    Paris, France

Dates

  • jeudi 02 octobre 2008

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Guinée, décolonisation, Sékou Touré, mémoire

Contacts

  • Odile Goerg
    courriel : o [dot] goerg [at] free [dot] fr
  • SEDET, univ. Paris Diderot-Paris 7 ~
    courriel : laboratoire [dot] sedet [at] univ-paris-diderot [dot] fr

Source de l'information

  • Odile Goerg
    courriel : o [dot] goerg [at] free [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Regards sur le « non » de la Guinée, 1958 », Colloque, Calenda, Publié le lundi 08 septembre 2008, http://calenda.org/195416