AccueilLe souci du droit. Où en est la théorie critique?

Le souci du droit. Où en est la théorie critique?

Colloque international organisé par: Collège International de Philosophie, Université Paris VII, Université Paris VIII

*  *  *

Publié le lundi 08 septembre 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Qu’est-ce que le droit peut nous dire des rapports de domination, de classe, de genre ou de « race » ? Peut-il faire lui-même l’objet d’une théorie critique qui ne soit pas simplement une forme de répétition de son contenu mais qui donne véritablement lieu à des transformations politiques et sociales ? Ce sont toutes ces questions, revisitées à l’aune de l’École de Francfort et des théories critiques juridiques contemporaines, qui animeront la rencontre organisée par le réseau international « Droit(s) contre loi ? ».

Annonce

La réflexion sur le droit continue d’être l’un des centres d’intérêt les plus productifs de la philosophie et de la sociologie politique. Mais cette préoccupation a pu conduire à une dépolitisation du droit dans le mouvement même qui s’en saisissait pour en consacrer la valeur absolue. Difficile alors, dans ce contexte de sacralisation du droit, de penser une théorie critique qui en proclame la part nécessairement politique. Ce colloque propose donc de réfléchir sur la théorie critique en droit dans l’acception que lui donne l’Ecole de Francfort, à savoir une démarche soucieuse d’articuler les concepts fondamentaux de la philosophie aux recherches empiriques propres à la sociologie, et ce dans une perspective d’émancipation. Sera ainsi mis en avant l’esprit de la Théorie Critique : il s’agira d'examiner la manière dont certaines traditions de philosophie et de sociologie juridique et politique se sont inspirées de la démarche de l’Ecole de Francfort ou de ses conclusions pour repenser la question du ‘souci du droit’ dans des contextes et des problématiques socio-politiques renouvelés. En quoi consiste ce parti pris « critique » des études sur le droit ? A-t-il prioritairement pour objet la production d’une théorie matérialiste du droit ? Ou s’agit-il simplement d’une théorie du droit réfléchissant sur ses propres conditions d’énonciation à des fins de légitimation ? Dans l'optique d'une lecture politique du droit développée de manière historique (voir les travaux de Rusche et Kirchheimer, inspirateurs d’études longtemps sous-estimées en France, ou de l’école américaine des Critical Legal Studies) et contemporaine (les usages de la déconstruction derridienne dans la Feminist Legal Theory et, dans une moindre mesure, dans la Critical Race Theory), ce colloque s'intéressera à l'émergence et à l’actualité d’une théorie critique dans le droit international, les études féministes, les études sur la culture ou les minorités, qui mettent en avant des formes de domination relevant aussi bien de la domination de classe, de genre que de ‘race’.

JEUDI 16 OCTOBRE         

AUTOUR DE L’ECOLE DE FRANCFORT

Salle des Thèses, 2ème étage

Matin

9h15. Accueil des participants

9h30. Ouverture. Anne KUPIEC, Paris VII

Présidence de séance : Jean-François KERVÉGAN, Paris I

9h45. Miguel ABENSOUR, Paris VII : Introduction générale, « La Théorie critique, pourquoi ? »

10h15. Nathalie LE BOUËDEC, Université de Nantes : « Vers une pensée critique du droit ? Critique de l’individualisme libéral et théorie du droit social chez les juristes sociaux-démocrates weimariens ». Discutant : Emmanuel PASQUIER, Paris I

Pause

11h15. Katia GENEL, Rennes I / Université Goethe, Francfort : « La place du droit dans la critique de la domination. Dialogues et désaccords entre Horkheimer et les juristes de Weimar (Neumann et Kirchheimer) ». Discutant : Christian BOUCHINDHOMME, traducteur

Après-midi

Présidence de séance : Anne KUPIEC, Paris VII

14h30. Valéry PRATT, Ehess / Paris I : « Un éminent philosophe critique du droit injustement oublié : Franz Leopold Neumann (23 mai 1900-02 septembre 1954) ». Discutante : Anne KUPIEC, Paris VII

15h15. Sonja BUCKEL, Université Goethe, Francfort : « Forme juridique et hégémonie ». Discutant : Emmanuel RENAULT, ENS-lsh

Pause

16h15. Isabelle AUBERT, Paris I : « Droit intersubjectif et sujets politiques chez Jürgen Habermas ». Discutante : Ninon GRANGÉ, Paris VIII

17h. Jean-François KERVÉGAN, Paris I :      « Y a-t-il un lien interne entre droit et démocratie ? La philosophie du droit de J. Habermas ». Discutant : Christian BOUCHINDHOMME, traducteur

VENDREDI 17 OCTOBRE

DE LA DECONSTRUCTION AUX CRITICAL LEGAL STUDIES, CRITICAL RACE THEORY ET CRITICAL FEMINIST LEGAL STUDIES

Amphi 46, Rdc

Matin

Présidente de séance : Ninon GRANGÉ, Paris VIII

9h15. Julie SAADA, IUFM / Paris IV: « Théorie critique et déconstruction. Derrida critique du droit ». Discutante : Martine LEIBOVICI, Paris VII

10h. Christophe BÉAL, Paris I : « La thèse de l’indétermination selon les Critical Legal Studies ». Discutante : Camille AYNÈS, Paris II / Paris X

Pause

11h. Yanina GUTHMANN, Universidad de Buenos Aires : « L’acte de juger et le politique : analyse à partir des Critical Legal Studies d’une sentence paradigmatique en matières de droits de l’homme (Cour Suprême argentine, cas  Simón de 2005) ». Discutant : Eduardo TOMAZ AYRES, Paris VII

11h45. Roberto GARGARELLA, Universidad de Buenos Aires / Columbia University : « La pensée juridique critique en Amérique Latine ». Discutant : Stéphane DOUAILLER, Paris VIII

Après-midi

Présidence de séance : Mikhail XIFARAS, Université d’Orléans

14h30. Hourya BENTOUHAMI, Paris VII / Columbia University : « Critical Race Theory ou comment la race compte ». Discutante : Elsa DORLIN, Paris I

Pause

16h15. Silvia CHEJTER, Universidad de Buenos Aires : « Fémicide, différence sexuelle et droit en Argentine à partir des Critical Feminist Legal Studies ». Discutante : Jules FALQUET, Paris VII

16h45. Jérôme PÉLISSE, Université de Reims : « L’analyse de la légalité ordinaire par les Legal Consciousness Studies ». Discutant : Raphaëlle NOLLEZ-GOLDBACH, Paris VII

Clôture : Ninon GRANGÉ, Paris VIII

Lieux

  • Université Paris VII, 59 rue Nationale, Métro Olympiades. Jeudi 16 octobre: Salle des Thèses, 2e étage; vendredi 17 octobre: Amhi 46, Rdc
    Paris, France

Dates

  • jeudi 16 octobre 2008
  • vendredi 17 octobre 2008

Fichiers attachés

Mots-clés

  • droit, théorie critique, École de Francfort, Critical Legal Studies

Contacts

  • Bentouhami Hourya
    courriel : bhourya [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • Hourya Bentouhami
    courriel : bhourya [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Le souci du droit. Où en est la théorie critique? », Colloque, Calenda, Publié le lundi 08 septembre 2008, http://calenda.org/195425