AccueilFemmes et stratégies transnationales. XVIIIe-XXIe siècle

Femmes et stratégies transnationales. XVIIIe-XXIe siècle

Colloque international et pluridisciplinaire du CICC (Civilisations et identités culturelles comparées des sociétés européennes et occidentales) de l’Université de Cergy-Pontoise

*  *  *

Publié le mercredi 10 septembre 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

En insérant l’étude de genre dans une perspective transnationale et pluridisciplinaire, ce colloque international cherche à mettre en lumière la contribution des femmes à la construction d’un monde de plus en plus globalisé, tout comme l’influence de cette globalisation sur la situation et les revendications des femmes. Par l’analyse des passerelles qui permettent le passage du local au global et vice-versa, les intervenant(e)s analyseront les stratégies qui, non seulement extraient les femmes du strict domaine privé auquel les sociétés nationales les avaient traditionnellement cantonnées, mais plus largement portent leurs valeurs et leurs luttes hors des frontières nationales, les élevant alors au rang d’actrices légitimes sur la scène internationale.

Annonce

Organisateurs

Marie-Pierre Arrizabalaga, Diana Burgos-Vigna, Mercedes Yusta Rodrigo
Laboratoire CICC (Civilisations et Identités Culturelles Comparées des Sociétés Européennes et Occidentales), EA 2529

Jeudi 18 septembre 2008

9h30-10h30 : Introduction
Françoise Moulin-Civil, Directrice de l’UFR de Langues
René Lasserre, Directeur du CICC
François Germinet, Vice-Président du Conseil Scientifique

PAUSE

11h-13h Session 1 : Cultures transnationales de femmes immigrantes ou issues de l’immigration

Lydie Fournier (Université de Montpellier 1), « L’association Femmes d’Aujourd’hui comme vecteur de transnationalisation de valeurs culturelles nationales héritées »

Pierre Kamdem (Université de Paris XIII), « Rôle des Camerounaises d’Ile-de-France dans la dynamique des flux migratoires en provenance de leur pays d’origine et des stratégies d’intégration socio spaciale en zone d’accueil »

Yumi Garcia dos Santos (Université de Paris 8 & Université de Sao Paulo, Brésil), "Femmes chefs de famille monoparentale issues de l’immigration : tranjectoires et stratégies »

Fatiha Majdoubi (Université de Toulouse – Le Mirail), « Miss Visa, contraintes, compétences et négociations. Les mariées de l’Europe »

11h-13h Session 2. Trans-nationalisation des voix et des modèles féminins

Danièle Paycha (Université de Paris X - Nanterre), « Mère juive, sexe, symbole, tradition et émancipation : le portrait idéal de la femme dans la littérature juive anglophone contemporaine »

Laurence Gouaux (Université de la Réunion), « Entre Occident et Orient : voix et voies de femmes chez Chitra Banerjee Divakaruni »

Olaya González Dopazo (Universidad de Oviedo, Espagne), « Les femmes écrivaines migrantes au Québec : un exemple de transnationalisation culturelle »

DÉJEUNER

15h-17h Session 3: Femmes diplômées ou qualifiées et l’émigration

Speranta Dumitru (Université de Paris 5), « Deux façons de genrer le Brain drain »

Raluca Prelipceanu (Université de Paris 1), « Mobility of educated women from Eastern Europe and quest for social status. The case of Romanian women in France »

Beatrice Moring (University of Cambridge, England), « International communication of “know how” as a key to female attainment of positions of authority in the late 19th century and the early 20th century »

Angela Sauer (Texas Lutheran University, USA), « Moving women: Canadian immigration agent Elise von Koerber and middle-class feminist strategies to manage the transatlantic migration of single women in the 1870s and 1880s»

15h-17h Session 4 : Transferts culturels et stratégies transnationales

Luis G. Martínez del Campo, María José Solanas (Universidad de Zaragoza, Espagne), « Intelectuales españolas en Europa: el lento camino hacia la “europeización” académica (1907-1936) »

Odile Diaz-Feliu (Université de Cergy-Pontoise), « Josefina Aldecoa, une passeuse de cultures : l’élaboration d’une réflexion sur la littérature et la didactique de l’art entre Madrid, Londres et New York dans les années 50 »

Ioanna Cîrstorcea (CNRS, Strasbourg), « Le transnational à l’oeuvre: socio-genèse des gender studies en Europe de l’Est postcommuniste »

Vendredi 19 septembre 2008

8h30-10h30 Session 5 : Conditions et contradictions de l’action collective transnationale

Arlette Gautier (Université de Bretagne Occidentale), « Féministes locales et transnationales en Haïti »

Fanny Chagnaullaud (Institut Français d'Etudes Andines), « D'Ayacucho à New York, le combat des femmes péruviennes à la recherche des disparus »

Isabelle Carles (Université Libre de Bruxelles), « La mobilisation politique des femmes immigrées au niveau européen : quels enjeux et quelles alliances ? »

8h30-10h30 Session 6 : Réfugiées ou exilées et l’émigration

Corine Nicolas (Université de Paris I), « Femmes et stratégies internationales, XVIIIe – XXIe siècles. Les réfugiées russes et le recours à la prostitution »

Yvette Marcela Garcia (Université Marc Bloch, Strasbourg), « Les itinéraires des exilées chiliennes en France : entre contraintes et stratégies »

Stéphanie Daix (Université de Cergy-Pontoise), « L’exil des femmes cubaines vers les Etats-Unis pendant la période spéciale en temps de Paix : une réalité complexe aux enjeux multiples »

Jane Freedman (Université de Paris I), « The feminisation of asylum : Asylum as a new migratory strategy for women and transnational responses”

PAUSE

11h-13h Session 7 : Naissance et évolution de réseaux de femmes

Clara Palmiste (Université des Antilles-Guyane), « les féministes de la République dominicaine dans les réseaux féministes transnationaux dans les années 1920 »

Magali Della Sudda (EHESS, Paris), « L’Internationale Blanche. Naissance de la Fédération internationale des Ligues féminines catholiques (1910-1920) »

Alice Primi (Université de Paris 8) , « L’Association Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté »

11h-13h Session 8: Les femmes seules et l’émigration

Sarah Pech (Université de Paris IV-Sorbonne), « La domesticité madrilène à l’aube du XVIIIe siècle : constitution progressive d’une société de femmes émigrées perpétuant de solides réseaux de solidarités »

Florence Degavre & Gertraud Langwiesner (Université Catholique de Louvain, Belgique), Le care somme stratégie migratoire : quel gain d’autonomie pour les femmes migrantes ? »

Chadia Arab (Université de Poitiers), « Harragas au féminin ou les brûleuses de frontière »

Bruno Tur (Université de Paris X – Nanterre), « Stratégies, réseaux et solidarités féminines dans l’émigration des femmes espagnoles vers Paris (années 1960)

DÉJEUNER

15h-17h Session 9 : Identités et solidarités collectives

Séverine Chauvel (Centre Maurice Halbwachs), Alexandre MAMARBACHI (Université Paris X), « Genèse et transformation d’un réseau de solidarité internationale » dans la commune de Pierrefitte-sur-Seine »

Claire Cossee (Université de Poitiers), « Emergence et réseaux transnationaux de femmes tsiganes et construction des identités collectives »

Laura Stefanelli (Université de Montréal), « Women and Transnationalism, a network of women, the case of “Sexyshock” in Bologna »

15h-17h Session 10 : Migrations internationales de femmes

Solvi Sogner (University of Oslo, Norway), « Women and transnational strategies, 18th-21st centuries »

Ofelia Rey Castelao (Universidad de Santiago, Spain), « Les migrations des espagnoles avant 1900 »

Norberta Amorim (Universidade do Minho, Portugal) & Carlota santos (Minho, Portugal) & Paulo Matos (Universidade Católica Portuguesa), « Emigration and women’s mobility in the Islands of the Arorean periphery (1860-1930)»

Hélène Le Bail (University of Waseda, Japan & Sciences Politiques, Paris), « Femmes chinoises de Japonais et mondialisation par le bas en Asie »

Samedi 20 septembre

8h30–10h30 Session 11 : Pouvoir et influence des femmes à l’international

Margarida Durães (Université de Minho, Portugal), « Amélie d’Orléans et Bragança. L’oeuvre d’une femme de pouvoir dans le royaume du Portugal (1886-1910) »

Laurent Bonardi (Université d’Avignon), « Eva Perón et les relations hispano-argentines »

Robin Bisha (Texas Lutheran University, EE.UU.), « Activism through the Prism of the Peace Prize »

Catherine Jacques (Université Libre de Bruxelles), « Belges ou citoyennes du monde ? Stratégies transnationales et internationales du mouvement féministe belge (1918-1968) »

8h30-10h30 : Session 12. Stratégies commerciales transnationales

Anaik Pian (Université Paris 7- Diderot), « Les activités entrepreneuriales des petites commerçantes sénégalaises au Maroc »

Louisa Piart (Université de Leipzig), « Le cas des circulations commerciales féminines vers Istanbul : détresse ou émancipation ? »

Mohammed Moustaid (Université de Cergy-Pontoise), «La circulation internationale féminine et son impact sur le développement socio-économique des pays d’origine : l’exemple de la communauté marocaine »

Véronique Manry (Université d’Aix-en-Provence), « Entrepreneuriat féminin au Maghreb : mobilités transnationales et stratégies d’affranchissement »

PAUSE

11h – 13h Session 13 : Les luttes transnationales pour les droits des femmes

Jean-Louis Guereña (Université de Tours), « La croisade abolitionniste de Josephine Butler et sa réception en Espagne »

Fatma Ramdani (Université de Lille 3), « Le rôle des afro-américaines dans le discours onusien en matière de développement et population »

Stéphane Hurtado (Université de Cergy-Pontoise), « La stratégie des femmes à travers l’exemple de l’IVG et de la PMA dans une perspective franco-espagnole »

Virginie Rozee (CREDAL-IHEAL), « La communauté internationale et les droits des femmes »

11h-13h : Session 14. Effets de la mondialisation sur les stratégies économiques des femmes

Sonia Ben Soltane Stambouli (Université d’Aix-Marseille 3), « Femmes maghrébines immigrantes dans la ville de Marseille et stratégies d’empowerment »

Monique Héritier (Université de Cergy-Pontoise), « La femme espagnole face aux défis de l’entrée sur le marché du travail, de l’accès aux responsabilités et des effets de la globalisation (1960 à nos jours) »

Brigitte Lestrade (Université de Cergy-Pontoise), « Femmes et emploi en Allemagne. Modification des comportements dans un contexte de mondialisation »

Mama Hamimida (Université de Casablanca) : « Internationalisation de la production et situation économique des femmes : apports et apories »

DÉJEUNER DE CLÔTURE

Lieux

  • Université de Cergy-Pontoise, Site des Chênes, Salle de Conférences 33, boulevard du Port
    Cergy, France

Dates

  • jeudi 18 septembre 2008
  • vendredi 19 septembre 2008
  • samedi 20 septembre 2008

Mots-clés

  • femmes, genre, transnational, mondialisation, globalisation

Contacts

  • Mercedes Yusta Rodrigo
    courriel : myusta [at] free [dot] fr
  • Marie-Pierre Arrizabalaga
    courriel : marie-pierre [dot] arrizabalaga [at] u-cergy [dot] fr
  • Diana Burgos-Vigna
    courriel : dianaburgos [at] voila [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Mercedes Yusta Rodrigo
    courriel : myusta [at] free [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Femmes et stratégies transnationales. XVIIIe-XXIe siècle », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 10 septembre 2008, http://calenda.org/195440