AccueilStéréotypes et iconographie

Stéréotypes et iconographie

Le stéréotype, un ressort politique et social à Rome ? (IIIe siècle av. J.-C. - IVe siècle ap. J.-C.)

*  *  *

Publié le mercredi 24 septembre 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Un mouvement de réévaluation, depuis les années 1950, a remis en cause les critères de dépréciation du stéréotype, faisant remarquer que ce dernier schématisait et catégorisait des démarches indispensables à la cognition. Il s’agit donc de montrer l’importance de l’idée reçue et du stéréotype dans la construction d’une identité romaine. L’analyse de stéréotypes ne peut s’envisager que sur la durée. Dans cette évaluation de l’évolution du stéréotype et de son inscription dans un cadre historique précis, l’apport des historiens d’autres périodes s’avère majeur. Certains stéréotypes sociaux et politiques semblent avoir traversé les siècles, depuis le haut archaïsme jusqu’à l’Antiquité tardive. Le programme nécessite également une collaboration étroite entre spécialistes de plusieurs disciplines : histoire, Histoire de l’Art, lettres classiques et modernes. Il a en effet pour objectif une recension des stéréotypes dans les sources littéraires et une réflexion d’ordre méthodologique sur l’existence du même phénomène dans les sources iconographiques.

Annonce

Objectifs

La méthode appliquée au sein du programme TOPOSATOR (issu d’une collaboration entre l’université de Montpellier III et l’université de Toronto, qui vise à recenser l’ensemble des stéréotypes dans le roman français antérieur à 1800), peut être appliquée aux sources antiques : les membres de l’équipe se proposent donc d’établir des fiches sur les stéréotypes repérés dans un certain nombre d’ouvrages, lus de façon systématique.
La publication d’un outil analytique, intitulé Dictionnaire des identités romaines, est également l’un des objectifs à moyen terme. L’accent sera mis sur une démarche critique.

Les recoupements entre les thèmes et les sources seront privilégiés, même si les membres de l’équipe auront un champ de recherche spécifique, afin d’exploiter au mieux les compétences de chacun.
1- Stéréotypes des figures de l’exclusion et de la norme : tyran et bon empereur ; orthodoxes et hérétiques ; brigands et criminels ; ...
2- Stéréotypes du discours politique : des origines à la décadence ; foule, peuple ; les vertus politiques.
3- Stéréotypes des comportements de l’aristocratie et de la plèbe (urbaine comme rurale).

Par ailleurs une réflexion initiée par M.-C. Heck, portera plus précisément sur l’utilisation des stéréotypes dans la mise en place et l’écriture de l’Histoire de l’Art : transmission et reprise de lieux communs hérités de l’Antiquité pour définir l’artiste et décrire l’œuvre d’art. Ce sera le thème d’un séminaire transversal sur la manière de penser et d’écrire l’Histoire de l’Art. Une contribution à la réflexion sur l’héritage et la transmission de l’Antiquité sera constituée par l’étude de la transcription picturale (ou architecturale) de modèles de l’Antiquité dans la création moderne (par ex. nature morte, système de gestes conformes à une rhétorique des passions, motifs ou ordre d’architecture).

Participants

Membres

  • Laure Échalier (MCF Latin)
  • Michèle-Caroline Heck (Professeur d’Histoire de l’Art)
  • Pierre-Louis Malosse (MCF Grec ancien)
  • Claudie Martin-Ulrich (MCF Pau, Institut de Recherche sur la Renaissance, l’âge Classique et les Lumières (IRCL, UMR 5186 - Montpellier III)
  • Hélène Ménard (MCF Histoire romaine)
  • Danièle Roman (Professeur Histoire romaine)
  • Antoine Pérez (MCF Histoire romaine)
  • Antoine Pierrot (MCF Histoire grecque)
  • Gabriela Salazar (Doctorante Histoire romaine)
  • Jean-François Thomas (Professeur de sémantique latine)
  • Marie-Pierre Noël (Professeur Grec ancien)
  • Jérôme Thomas (Doctorant anthropologie historique, Université Montpellier III)

Chercheurs partenaires

Enseignants-chercheurs :

  • Jean-François Dunyach (MCF Histoire moderne, Université Paris IV)
  • Christel Freu (MCF Histoire romaine, Université de Rouen)
  • Martin Galinier (Professeur d’Histoire romaine et d’Histoire de l’Art, Université de Perpignan)
  • Cécile Jubier-Galinier (MCF Histoire de l’Art, Université de Perpignan)

Docteurs :

  • Virginie Hollard, docteur Histoire romaine

Doctorants

  • Robinson Baudry (ATER Paris I)
  • Maëlys Blandenet (AMN Paris IV)
  • Raluca Bran-Pierrot, Doctorante Lettres modernes
  • Cyril Courrier (ATER Lyon II)
  • Claire Fauchon (AMN Lyon III)
  • Céline de Jonquières (ATER Angers)
  • Marie-Clarté Lagrée (ATER Paris IV)
  • Mathieu Lemoine (ATER Paris IV)
  • Laure Passet (ATER Rennes II
_________________________

Programme de la séance du 20 novembre 2008 sur le thème « Stéréotypes et iconographie dans l’Antiquité »

Université Paul-Valéry Montpellier III,
salle C 020
Coordination : Hélène Ménard
10h : Accueil et présentation (Hélène MÉNARD, Université Paul-Valéry, Montpellier III)

10h30 : Cécile JUBIER-GALINIER (Université de Perpignan), « Stéréotypes et iconographie. L’exemple des images de la céramique attique des VIe et Ve siècles ».

11h15 : Discussion

11h30 : Noëlle GEROUDET (Université de Grenoble), « Iconographie de la déesse Roma ».

12h15 : Discussion

12h45 : Repas

14h15 : Éric MORVILLEZ (Université d’Avignon), « Evolution d’un stéréotype : les images des jardins romains ».

15h : Discussion

15h15 : Florence BUTTAY (Université de Bordeaux III), « Les types sociaux représentés sur la roue de la Fortune ».

16h : Discussion

16h30 : Conclusion (Michèle-Caroline HECK, Université Paul-Valéry, Montpellier III).

Lieux

  • Université Paul-Valéry, salle C020
    Montpellier, France

Dates

  • jeudi 20 novembre 2008

Mots-clés

  • stéréotype, iconographie, Rome

Contacts

  • Hélène Ménard
    courriel : helene [dot] menard [at] univ-montp3 [dot] fr

Source de l'information

  • marc cholvy
    courriel : marc [dot] cholvy [at] univ-montp3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Stéréotypes et iconographie », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 24 septembre 2008, http://calenda.org/195536