AccueilMain-d'œuvre étrangère en Allemagne en temps de guerre. Perspective de genre

Main-d'œuvre étrangère en Allemagne en temps de guerre. Perspective de genre

Foreign Labour in Wartime Germany: the Gender Perspective

*  *  *

Publié le lundi 29 septembre 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Le 16 décembre 2008, le CEGES organise le colloque « Foreign Labour in Wartime Germany: the Gender Perspective ». Par ce colloque, le CEGES veut résolument ouvrir la question de la main-d'œuvre étrangère en Allemagne au cours des deux geurres mondiales, sur le plan chronologique, thématique et géographique. Le colloque se déroulera dans la salle de conference du CEGES à Bruxelles. Inscription au préalable requise. Prix: 15 € (10 € pour les étudiants).

Annonce

Dans la plupart des travaux de synthèse, le travail obligatoire est, implicitement ou explicitement, une affaire d’hommes : des hommes jeunes et des pères de famille contraints de quitter leur patrie, leur femme et leurs enfants pour travailler au profit de l’ennemi. Pour les historiens de la guerre et dans la mémoire collective, le travail des femmes en Allemagne demeure avant tout l’exception ou le fait de volontaires. La chronologie se limite généralement à la Seconde Guerre et, plus encore, aux années 1942-1944.

Par ce colloque, le CEGES veut résolument ouvrir la question de la main-d’oeuvre étrangère en Allemagne au cours des deux guerres mondiales et ce sur trois plans.

Sur le plan chronologique : en abordant la question depuis la Première Guerre, en couvrant l’ensemble de la Seconde Guerre jusques et y compris les répercussions de l’expérience de guerre sur les sociétés à long terme dans ses dimensions légales, culturelles et sociétales.

Sur le plan thématique : en inscrivant l’enjeu dans une perspective de genre. D’autres aspects peu traités de la question de la maind’oeuvre étrangère en Allemagne s’articulent également autour de ce fil rouge : la question du travail des mineurs, le phénomène des grossesses. À chaque fois, il apparaît que la simple opposition entre travail volontaire et travail obligatoire ne permet pas de rendre compte du phénomène dans toute sa complexité.

Sur le plan géographique : la question du travail des hommes et des femmes en Allemagne sera traitée à partir des cas belge, français et néerlandais mais aussi est-européens tout en ouvrant une large place à la question vue d’Allemagne.

Programme :

Moderator Morning Session: Machteld De Metsenaere (Vrije Universiteit Brussel)

09.30
* Welcome - Rudi Van Doorslaer (SOMA-CEGES)
* Introduction: Forced Labour in 20th century Europe. A general survey and some remarks on the gender question - Ulrich Herbert (Albert-Ludwigs Universität Freiburg)

10.30 Forced Labour and Gender during 1914-1918

* The role of gender in the German employment policy concerning Eastern European Workers during
the First World War - Christian Westerhoff (Universität Erfurt)
* ‘…infolge ihres liederlichen Lebenswandels unbrauchbar’. Women as a problem for the German Labour Policy in Belgium during the First World War - Jens Thiel (Humboldt Universität Berlin)

11.30 Discussion

Moderator Afternoon Session: Leen Van Molle (Katholieke Universiteit Leuven)

13.30 Recruitment, Work & Life in Germany during World War Two

* Le départ des travailleuses civiles de France: choix et contraintes - Camille Fauroux (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris)
* Female Foreign Forced Labour in Germany, 1939-1945. The Example of the West-German Industrial Town of Neuss - Christoph Roolf (Heinrich Heine Universität)
* Families in the Fatherland: Belgian Workers and Their Families in Germany, 1940-1945 -
Sharon Harrison-Harding (The University of Edinburgh)

14.30 Discussion

15.00 Coffee Break

15.30 The Aftermath: Reintegration and Memory in Post-war Society

* ‘A child went away, a man returned’. Dutch boys coming of age in the Arbeitseinsatz: World War II and its aftermath - Marloes van Westrienen (Universiteit van Amsterdam)
* Female returnees and Belgian post-war Policies towards the War Victims - Hannelore Vandebroek (SOMA-CEGES)
* Memory and Silence: Ostarbeiterinnen in Belgium - Machteld Venken (Katholieke Universiteit Leuven)

16.30 Discussion

17.00 Conclusions - Dirk Luyten (SOMA-CEGES / Universiteit Gent)

Lieux

  • Salle de Conférence - SOMA-CEGES - 29, Square de l'Aviation
    Bruxelles, Belgique

Dates

  • mardi 16 décembre 2008

Mots-clés

  • main-d'œuvre, travail obligatoire, genre, Allemagne, seconde guerre mondiale, première guerre mondiale, femmes, SOMA, CEGES, travailleuses

Contacts

  • Mathieu Vanhaelewyn
    courriel : mathieu [dot] vanhaelewyn [at] cegesoma [dot] be

Source de l'information

  • Mathieu Vanhaelewyn
    courriel : mathieu [dot] vanhaelewyn [at] cegesoma [dot] be

Pour citer cette annonce

« Main-d'œuvre étrangère en Allemagne en temps de guerre. Perspective de genre », Colloque, Calenda, Publié le lundi 29 septembre 2008, http://calenda.org/195587