AccueilLe Paris des Ballets russes. 1909-1929

Le Paris des Ballets russes. 1909-1929

Une modernité interartistique

*  *  *

Publié le mercredi 01 octobre 2008 par Marie Pellen

Résumé

L'Observatoire musical français et l'EA « Métaphysique : transformations, histoires, actualité » de l'Université Paris IV-Sorbonne organisent le 14 février 2009 une journée d'étude consacrée aux Ballets russes de Diaghilev, centrée sur la notion de « modernité interartistique ». Les propositions de contributions sont à adresser par courriel avant le 15 novembre 2008.

Annonce

Journée d’étude organisée par l’Observatoire Musical Français et l’EA « Métaphysique : histoires, transformations, actualité »

14 février 2009

salle de conférence de la Maison de la recherche

28, rue Serpente

Paris 6e

Appel à communications

Si les Ballets russes de Diaghilev représentent bien un moment privilégié de l’histoire de la rencontre des arts sur la scène, il est cependant difficile, au vu de l’hétérogénéité des productions et des régimes de collaborations, d’y établir une véritable doctrine, cohérente et spécifique, de l’interaction entre les arts. Dès lors, plutôt que de dresser l’histoire des collaborations artistiques au sein des Ballets russes et de tenter de la périodiser – ce que Lynn Garafola, entre autres, a déjà remarquablement fait – deux autres approches nous semblent devoir être privilégiées : celle du « très proche » et celle du « très lointain ». Par « très proche », nous entendons l’analyse d’une œuvre donnée, de ce qui s’y invente à la croisée des arts, mais également de ce qui parfois y échoue, sombrant dans la formule ou le simple effet d’affiche. Si L’Après-midi d’un faune ou Le Sacre du printemps constituent évidemment des objets-clefs, d’autres œuvres, moins souvent analysées, nous paraissent mériter une étude mobilisant des savoirs croisés, en danse, en musicologie et en histoire de l’art : par exemple, Petrouchka, Parade, Noces, ou Apollon musagète. Par ailleurs, le dialogue entre les arts instauré par les Ballets russes ne tient sans doute pas au seul talent d’impresario de Diaghilev. Il s’inscrit dans un ensemble de conditions historiques, sociales et culturelles, qu’il conviendrait également d’analyser de façon plus lointaine. En premier lieu : la forme « ballet », lieu traditionnel de la rencontre entre les arts, dans laquelle Diaghilev s’insère, qu’il modernise et fait finalement accéder à une légitimité sociale et culturelle rarement vue. En second lieu : une certaine inséparation de la réception, liée à l’institution lyrique, qui fait qu’on ne peut être public ou critique musical à l’époque sans nécessairement être également public ou critique chorégraphique (la Revue musicale est un assez bon exemple de cette inéluctable union du musical et du chorégraphique, que l’on a du mal à imaginer aujourd’hui). Dès lors, des études relevant de l’esthétique de la réception ou de l’histoire culturelle seraient les bienvenues.

Enfin, toujours au titre du « lointain » ou de l’« à côté », il s’agirait de s’interroger sur ce qui constituait la vie chorégraphique à Paris sur la période, sur ce qui a pu influencer et concurrencer les Ballets russes dans le moment même de leur triomphe. Dès lors, il serait bon d’étudier, selon le lieu et la période donnée, des figures telles qu’Isadora Duncan, Ida Rubinstein ou les Ballets suédois, sans oublier le music-hall ou l’activité chorégraphique des grands théâtres de la capitale.

Coordination : Danièle Pistone et Frédéric Pouillaude

 

Réponses reçues jusqu’au 15 novembre sur omf@noos.fr et Frederic.Pouillaude@paris-sorbonne.fr

Lieux

  • Université Paris IV-Sorbonne Maison de la recherche (rue serpente)
    Paris, France

Dates

  • samedi 15 novembre 2008

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Ballets russes, modernité, Diaghilev, danse, musique

Contacts

  • Danièle Pistone
    courriel : omf [at] noos [dot] fr
  • Frédéric Pouillaude
    courriel : Frederic [dot] Pouillaude [at] paris-sorbonne [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Frédéric Pouillaude
    courriel : Frederic [dot] Pouillaude [at] paris-sorbonne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le Paris des Ballets russes. 1909-1929 », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 01 octobre 2008, http://calenda.org/195616