AccueilLa famille déchirée : luttes intestines dans la parenté médiévale

*  *  *

Publié le mercredi 01 octobre 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Nous, médiévistes, insistons, trop souvent peut-être, sur la cohésion du groupe familial. Pourtant, les sources révèlent aussi les conflits internes à une famille : querelles de succession, émancipation à la majorité d’âge, répudiation de l’épouse… L’élément religieux peut également introduire le germe de la discorde. Ces exemples témoignent sans doute de la naissance d’un individualisme de type moderne, broyant les solidarités anciennes. Enfin, le conflit intrafamilial donne lieu à un imaginaire spécifique, dont les enjeux sont multiples. La littérature mettant en scène ces querelles exorcise-t-elle la peur d’une anomalie ou, au contraire, reflète-t-elle une réalité fréquente ? L’iconographie — depuis la représentation du meurtre d’Abel jusqu’à la brisure héraldique — répond-elle aux mêmes mécanismes ?

Annonce

Nous, médiévistes, insistons, trop souvent peut-être, sur la cohésion du groupe familial. Nous le percevons ainsi dans la force de sa solidarité, dans la rigidité de ses structures d’encadrement et dans la rigueur de l’obéissance à l’aîné. Son harmonie sortirait même renforcée de sa lutte contre des parentèles rivales. Une telle vision ne manque assurément pas de fondements. Pourtant, les sources révèlent aussi les conflits internes à une famille : querelles de succession, émancipation à la majorité d’âge, répudiation de l’épouse… L’élément religieux peut également introduire le germe de la discorde. Il en va ainsi pour la vocation d’un enfant rejetée par les parents, pour les clivages introduits par l’hérésie au sein d’une famille ou pour la contestation du patronage ecclésiastique du lignage par des évêques grégoriens issus de son rang. Ces exemples témoignent sans doute de la naissance d’un individualisme de type moderne, broyant les solidarités anciennes. Enfin, le conflit intrafamilial donne lieu à un imaginaire spécifique, dont les enjeux sont multiples. La littérature mettant en scène ces querelles exorcise-t-elle la peur d’une anomalie ou, au contraire, reflète-t-elle une réalité fréquente ? L’iconographie — depuis la représentation du meurtre d’Abel jusqu’à la brisure héraldique — répond-elle aux mêmes mécanismes ? Tous ces questionnements seront au cœur de notre rencontre.

VENDREDI 13 MARS 2009 : 10-13 HEURES

Martin AURELL, professeur à l’Université de Poitiers : « Rapport introductif »

Le ménage à rude épreuve

Sous la présidence de Martin AURELL, professeur à l’Université de Poitiers

Nira GRADOWICZ-PANCER, maître de conférences à l’Université d’Haïfa : « Violence de genre ou pratique politique ? Les luttes entre femmes chez les Mérovingiens »

Sylvie JOYE, maître de conférences à l’Université de Reims : « Gagner un gendre, perdre des fils ? Désaccords familiaux sur le choix d’un allié au Haut Moyen Age »

Martine CHARAGEAT, maître de conférences à l’Université de Bordeaux III : « Disputes et conflits entre époux en Aragon au XVe siècle »

Tensions avunculaires

Catalina GIRBEA, maître de conférences à l’Université de Bucarest : « Crises intrafamiliales dans les romans arthuriens du XIIIe siècle entre fiction et réalité sociale : Arthur contre son beau-frère Loth d’Orcanie, et la position de Gauvain et ses frères entre leur père et leur oncle »

Gilles LECUPPRE, maître de conférences à l’Université de Paris X : « L’oncle usurpateur à la fin du Moyen Age »

VENDREDI 13 MARS 2009 : 14H30-18 HEURES

Sous la présidence d’Élisabeth CROUZET-PAVAN, professeur à l’Université de Paris-Sorbonne

Rivalités pour le pouvoir au cœur du lignage (Xe-XIIIe siècles)

Géraldine DAMON, agrégée d’histoire, doctorante à l’Université de Poitiers, « Fêlures familiales dans la haute aristocratie poitevine (Xe-XIIe siècles) »

Laurent MACE, maître de conférences à l’Université de Toulouse II : « Et si forte inter se discordaverint… Guerres et querelles au sein des fratries princières méridionales (XIIe-XIIIe siècles) »

Nicolas CIVEL, docteur par l’Université de Paris X : « Le rôle du Capétien dans les conflits intrafamiliaux en Ile-de-France au XIIe siècle »

Frédéric BOUTOULLE, maître de conférences à l’Université de Bordeaux III : « Des vicomtes de Dax à la paysannerie : les conflits familiaux dans les cartulaires gascons »

Luttes intestines à la fin du Moyen Age

Guido CASTELNUOVO, maître de conférences à l’Université de Chambéry : « La noblesse déchirée en Italie communale aux XIIIe-XIVe siècles »

Laurent HABLOT, maître de conférences à l’Université de Poitiers : « Le lignage brisé : les armoiries comme signe des conflits familiaux au Moyen Age »

Jean-Marie MŒGLIN, professeur à l’Université de Paris XII, « Les maisons princières et la discorde en Allemagne aux XIVe et XVe siècles »

SAMEDI 14 MARS 2009 : 9-12H30

Sous la présidence Jean-Marie MŒGLIN, professeur à l’Université de Paris XII

Rappeler, imaginer et représenter un passé conflictuel

Cécile VOYER, maître de conférences à l’Université de Bordeaux III : « L’image de l’exclusion et la transgression : Caïn et Canaan, frère et fils maudits »

Xavier STORELLI, agrégé d’histoire, doctorant à l’Université de Poitiers, « La figure d’Absalon dans la famille royale anglo-normande (XIe-XIIe siècles) »

Olivier de LA BORDERIE, agrégé, docteur par l’Université de Paris XII : « Luttes familiales dans l’Histoire des rois de Bretagne de Geoffroy de Monmouth »

Jean-François NIEUS, chercheur du FNRS (Namur), « Conflits familiaux et querelles de succession dans l’Historia comitum Ghisnensium de Lambert d’Ardres (vers 1200) »

Le christianisme entre charité et colère

Patrick CORBET, professeur à l’Université de Nancy II, « La politique ecclésiastique des interdits de parenté et la cohésion familiale dans l’aristocratie française et allemande des Xe-XIIe siècles »

Jean-Hervé FOULON, maître de conférences à l’Université de Aix-Marseille I : « La réforme de l’Eglise dans l’ouest de la France aux XIe et XIIe siècles, source de clivage dans les familles nobles »

Gwendoline HANCKE, docteur par l’Université de Poitiers : « Les scissions religieuses dans les familles de la noblesse occitane du XIIIe siècle »

SAMEDI 14 MARS 2009 : 14-17 HEURES

Sous la présidence de Patrick CORBET, professeur à l’Université de Nancy II

Successions, indivisions, partages et autres querelles patrimoniales

Cynthia JOHNSON, docteur par l’Université de Toulouse II : « Parenté, Liberté, Solidarité ? Querelles familiales dans la Basse Vallée du Rhône au XIIe siècle »

Francine MICHAUD, Associate Professor à l’Université de Calgary (Canada) : « A la recherche d’un équilibre : individus, familles et patrimoines à Marseille avant la Peste Noire »

Christian REMY, agrégé, docteur par l’Université de Limoges : « Des divisions dans l’indivision : familles recomposées, crises de succession, vendetta castrales au cœur des coseigneuries limousines et périgourdines (XIIe-XIVe siècles) »

Nicolas CARRIER, maître de conférences à l’Université de Lyon III : « Patrimoine et conflits familiaux en milieu paysan au temps du remembrement lignager (France méridionale et régions alpines, XIVe-XVe siècles) »

Anita GUERREAU-JALABERT, directeur de recherches au CNRS (Paris) : « Conclusions »

Catégories

Lieux

  • Centre d'Etudes Supérieures de Civilisation Médiévale, 24, rue de la Chaîne
    Poitiers, France

Dates

  • vendredi 13 mars 2009
  • samedi 14 mars 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • lignage, société, conflits intrafamiliaux

Contacts

  • Martin Aurell
    courriel : martin [dot] aurell [at] univ-poitiers [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Martin Aurell
    courriel : martin [dot] aurell [at] univ-poitiers [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La famille déchirée : luttes intestines dans la parenté médiévale », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 01 octobre 2008, http://calenda.org/195620