AccueilDiffusions et circulations des pratiques maçonniques en Europe et en Méditerranée. 1720-1820

*  *  *

Publié le jeudi 02 octobre 2008 par Marie Pellen

Résumé

Le colloque de Nice inaugure un cycle de rencontres internationales thématiques sur la Franc-maçonnerie et son environnement culturel, social, religieux et politique. Il s'agit de considérer la Franc-maçonnerie non plus seulement comme un fait social (Paul Leuilliot) mais aussi comme un fait culturel, de l'approcher dans sa richesse et sa complexité, de s'intéresser aux transferts culturels, aux phénomènes d'appropriation, d'invention de la tradition, aux passages de frontières (culturelles, religieuses, politiques, linguistiques, entre homme et femme) sur le temps long, mais aussi sur le temps très court, celui de l'événement qui constitue une rupture. Un intérêt tout particulier sera porté aux propositions qui déborderont le cadre de la Franc-maçonnerie occidentale pour s'intéresser à la rive Sud et au Bassin oriental de la Méditerranée, de l'époque ottomane à l'époque coloniale et post-coloniale, ou qui jetteront un regard neuf sur la circulation des pratiques maçonniques en Europe centrale, orientale et scandinave, grâce à l'exploitation des nouveaux gisements d'archives aujourd'hui accessibles.

Annonce

Colloque international

Nice Sophia-Antipolis, 2 et 3 juillet 2008

Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine avec le concours de l'Institut Universitaire de France

Comité d'organisation :

  • Pierre-Yves Beaurepaire (Université de Nice-Sophia Antipolis & Institut Universitaire de France)
  • Jean-Marie Mercier (Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine)
  • Kenneth Loiselle (Trinity University, Austin, Texas)
  • Thierry Zarcone (Ecole Pratique des Hautes Etudes, CNRS)

Appel à communication :

Les recherches historiques sur  la Franc-maçonnerie sont aujourd'hui en plein essor, le grand nombre de thèses universitaires soutenues ou en préparation en témoigne aisément tout comme les projets de recherches soumis aux instances académiques nationales et internationales. Dans le même temps, nous sommes passés d'une recherche qui a privilégié longtemps l'étude des institutions maçonniques et de leur fonctionnement ainsi que la sociologie des loges à une recherche qui s'est ouverte davantage à l'environnement social, culturel, politique, religieux et géopolitique de la Franc-maçonnerie du siècle des Lumières au temps présent. Cette activité particulièrement riche a fait prendre conscience aux chercheurs qu'il devenait urgent de structurer la recherche sur la Franc-maçonnerie, en interne, car les vastes chantiers ouverts ne peuvent être menés à bien hors d'un engagement collectif, mais aussi en externe, pour intensifier le dialogue et les échanges avec les autres champs disciplinaires qui intéressent l'intelligibilité du fait maçonnique depuis bientôt trois siècles.

Dans cette perspective, le colloque international de Nice voudrait inaugurer un cycle de rencontres bisannuelles, européennes  et thématiques sur les chantiers les plus prometteurs. L'objectif est clair, il s'agit de fédérer la recherche, de réunir plusieurs générations de chercheurs, et de dégager ensemble les perspectives de recherche les plus prometteuses, afin qu'elles soient ensuite explorées et approfondies par les laboratoires de recherche, les chercheurs expérimentés et leurs doctorants.   

Pour cette première rencontre, le comité d'organisation et  le comité scientifique ont choisi de mettre l'accent sur les pratiques, leur circulation et leur diffusion dans l'espace euroméditerranéen. Il s'agit de considérer la Franc-maçonnerie non plus seulement comme un fait social (Paul Leuilliot) mais aussi comme un fait culturel, de l'approcher dans sa richesse et sa complexité, de s'intéresser aux transferts culturels, aux phénomènes d'appropriation, d'invention de la tradition –essentielle pour un ordre qui affirme remonter à Adam et à Noë-, aux passages de frontières (culturelles, religieuses, politiques, linguistiques, entre homme et femme) sur le temps long, mais aussi sur le temps très court, celui de l'événement qui constitue une rupture. Un intérêt tout particulier sera porté aux propositions qui déborderont le cadre de la Franc-maçonnerie occidentale pour s'intéresser à la rive Sud et au Bassin oriental de la Méditerranée, de l'époque ottomane à l'époque coloniale et post-coloniale, ou qui jetteront un regard neuf sur la circulation des pratiques maçonniques en Europe centrale, orientale et scandinave, grâce à l'exploitation des nouveaux gisements d'archives aujourd'hui accessibles.  

Les propositions de communication devront parvenir au comité d’organisation avant le 1er mars 2009. Elles devront inclure un résumé d’une quinzaine de lignes ainsi qu’une présentation bio-bibliographique de l’auteur.

Contacts :

Pierre-Yves Beaurepaire

Université de Nice-Sophia Antipolis

Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines

Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine

98, Boulevard Edouard-Herriot

B.P. 3209

06204 Nice Cedex 3

téléphone : +33 (0)4 93 37 54 50

fax : +33 (0)4 93 37 53 48

pierre-yves.beaurepaire@unice.fr

 

Lieux

  • Université de Nice Sophia-Antipolis, Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine
    Nice, France

Dates

  • dimanche 01 mars 2009

Mots-clés

  • transferts culturels, Lumières, sociabilité, franc-maçonnerie, dynamiques culturelles, frontières

Contacts

  • Pierre-Yves Beaurepaire
    courriel : pybeaurepaire [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Pierre-Yves Beaurepaire
    courriel : pybeaurepaire [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Diffusions et circulations des pratiques maçonniques en Europe et en Méditerranée. 1720-1820 », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 02 octobre 2008, http://calenda.org/195627