AccueilLes entreprises et l’outre-mer en 1939-1945

Les entreprises et l’outre-mer en 1939-1945

Neuvième colloque du Groupement de recherche (GDR) « Les Entreprises françaises sous l'Occupation »

*  *  *

Publié le vendredi 03 octobre 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Dans le cadre du programme pluriannuel du GDR « Les Entreprises françaises sous l’Occupation », il était indispensable de consacrer un colloque spécifique à la question de l’activité des entreprises dans l’outre-mer français. Le colloque s’attache à reconstituer la stratégie, les activités et les performances des entreprises insérées dans l’empire français, qu’il s’agisse d’entreprises locales, d’entreprises métropolitaines actives en outre-mer ou même d’entreprises étrangères. Les comportements des différents acteurs impliqués, patronaux aussi bien que salariés, et la manière dont ils ont pu être appréciés après la guerre sont également appréhendés.

Annonce

20 et 21 novembre 2008

Avec le soutien de la MSHA, de l’UMR 5113 GRETHA (Université Montesquieu-Bordeaux 4), du programme CCRDT Région Aquitaine (Places bancaires, marchandes et ultramarines), de Sciences Po Bordeaux & de la Société française d’histoire d’outre-mer (SFHOM)

Jeudi 20 novembre

9h-9h15. Accueil des participants

9h15-10h
Introductions
• Hervé Joly (directeur du GDR) : Présentation générale du GDR
• Hubert Bonin & Christophe Bouneau : Présentation générale du colloque
• Catherine Coquery-Vidrovitch (professeure émérite, université Paris VII-Denis Diderot, SEDET) : Introduction scientifique

Première séance (10h-12h30)
L’économie et les entreprises impériales, enjeux géopolitiques pour l’Occupant

Présidence : Michel Margairaz
(professeur, université de Paris 8-Saint-Denis, IDHE)

• Chantal Metzger (professeur, université de Nancy 2) : Les visées économiques allemandes en AEF et AOF
• Marcel Boldorf (chercheur, université de Bochum, Allemagne) : Les tentatives d’intervention allemandes dans le commerce colonial français
• Annie Lacroix-Riz (professeure, université Paris 7-Denis Diderot) : Politique et intérêts des groupes financiers français outre-mer entre hégémonie allemande et Pax Americana
• Clément Millon (doctorant en histoire du droit, université Lille 2-Charles-de-Gaulle & université Goethe de Francfort/Main) : Le régime de l'administration provisoire des entreprises françaises de zone occupée présentes aux colonies
• Discussion

Déjeuner sur place

Deuxième séance (14h-18h45)
Le devenir des entreprises métropolitaines engagées dans l’empire

Présidence : Philippe Verheyde (maître de conférences, université de Paris 8-Saint-Denis, IDHE)

• Hubert Bonin (professeur, Sciences Po Bordeaux, UMR GRETHA) :
Le grand écart d’entreprises de services ultramarines (Suez, CFAO, banques) entre France vichyste et France libre

• Julien Pellet (doctorant, université Michel de Montaigne-Bordeaux 3) :
Le port de Bordeaux et l’outre-mer

• Sébastien Durand (doctorant, université Michel de Montaigne-Bordeaux 3) : Mobilisations, adaptations et reconversions de l'économie coloniale bordelaise : l'exemple des huileries

• Claude Malon (docteur en histoire, Paris-Sorbonne Paris IV) :
Les entreprises du coton colonial. Contraintes, adaptations et stratégies

• Discussion

Pause

• Jean-François Grevet (docteur en histoire, université Charles-de-Gaulle Lille 3, Institut de recherches historiques du Septentrion) :
La voie impériale : le monde de l’automobile et l’Afrique

• Catherine Vuillermot (maîtresse de conférences, université de Franche-Comté) :
Le groupe Schneider au Maroc

• Daniel Lefeuvre (professeur, université Vincennes-Saint-Denis-Paris 8, UMR IDHE) : Les groupes français en Algérie (Pont-à-Mousson, Saint-Gobain, etc.)

• Mohammed Salah Boukechour (docteur en histoire, université Marc Bloch Strasbourg 2) :
La SNAF, une filiale de Dietrich en Algérie : les incertitudes d’une implantation en outre-mer

• Discussion

20H30 : Dîner à l’Automobile-Club du Sud-Ouest
(place des Quinconces, Bordeaux)

Vendredi 21 novembre

Troisième séance : 9h-12h15
Les entreprises sur le terrain en Afrique

Présidence : Alexandre Fernandez
(professeur, université Michel de Montaigne-Bordeaux 3)

• Jean-Eddy Moultson (doctorant, université Paris 7-Denis Diderot, SEDET) : L’économie de plantation aux Comores et la constitution d’une grande société coloniale : l’exemple de la société Bambao

• Abdou-Karim Tandjigora (doctorant en histoire, université de Poitiers) :
Les maisons commerciales du Sénégal : difficultés de ravitaillement des opérations et stratégies économiques

• Discussion

Pause

• Mohamed-Lazhar Gharbi (professeur, université de La Manouba, Tunisie) :
Les entreprises en Tunisie : étude de cas

• Essoham Assima-Kpatcha (maître-assistant en histoire contemporaine, université de Lomé, Togo) :
Travail, emploi et effort de guerre dans les entreprises privées au Togo

• Komlan Kouzan (assistant, université de Kara, Togo)
Les entreprises françaises et l’effort de guerre au Togo : patriotisme et stratégie

• Discussion

Déjeuner sur place

Quatrième séance : 13h45-17 h
Les entreprises sur le terrain en Indochine et aux Antilles

Présidence : Dominique Barjot
(professeur, université Paris-Sorbonne Paris IV, Centre Roland Mousnier)

• Delphine Boissarie (étudiante en master 2, université Michel de Montaigne-Bordeaux 3) :
La maison Denis Frères en Extrême-Orient. L’époque du système D

• William G. Clarence-Smith (professeur, School of Oriental & African Studies, université de Londres) :
La Société financière des caoutchoucs (SOCFIN) divisée entre deux camps politiques (en Indochine, aux Indes néerlandaises, en Malaisie et en Afrique)

• Marianne Boucheret (docteure de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR IDHE) :
Les plantations indochinoises de caoutchouc

Discussion

• Murielle Gauthierot (doctorante, université Paris 7-Denis Diderot, SEDET) :
Bek à Bek dans la mondialisation du sucre de canne et du chocolat : l’entreprise Beauport à la Guadeloupe et l’entreprise Menier à Noisiel

• Marie-Christine Touchelay (enseignante en histoire, La Guadeloupe) :
Les entreprises en Guadeloupe : vecteurs du changement politique de 1946 ?

Discussion

Conclusions : Daniel Lefeuvre (professeur, université de Paris 8-Saint-Denis, IDHE)

Comité scientifique

• Hélène d’Almeida-Topor, professeure émérite à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne ;
• Dominique Barjot, professeur à l’université Paris IV Paris-Sorbonne, Centre Roland Mousnier, membre du conseil scientifique du GDR ;
• Catherine Coquery-Vidrovitch, professeure à l’université Paris VII-Denis Diderot, SEDET ;
• Martine Cornède, conservatrice générale du patrimoine, directrice des Archives nationales de la France d’outre-mer, Aix-en-Provence ;
• Hubert Bonin, professeur à Sciences Po Bordeaux, UMR GRETHA ;
• Christophe Bouneau, directeur de la Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine et professeur à l’université Michel de Montaigne-Bordeaux 3-Centre d’études des mondes moderne et contemporain (CEMMC), membre du conseil scientifique du GDR ;
• Jacques Frémeaux professeur à l’université Paris IV Paris-Sorbonne, Centre Roland Mousnier ;
• Patrick Fridenson, directeur d’études à l’EHESS, CRH, membre du conseil scientifique du GDR ;
• Catherine Hodeir-Garcin, enseignante à l’université de Picardie-Jules Vernes, Amiens, UMR IDHE ;
• Hervé Joly, chargé de recherche CNRS, UMR LARHRA-Lyon 2, directeur du GDR ;
• Jean-François Klein, maître de conférences à l’INALCO, Centre Roland Mousnier ;
• Daniel Lefeuvre, professeur à l’université Paris VIII Vincennes–Saint-Denis, UMR IDHE, membre du conseil scientifique du GDR ;
• Michel Margairaz, professeur à l’université Paris VIII Vincennes–Saint-Denis, UMR IDHE, membre du conseil scientifique du GDR ;
• Guy Pervillé, professeur à l’université de Toulouse II-Le Mirail ;
Philippe Verheyde, maître de conférences à l’université Paris VIII Vincennes–Saint-Denis, UMR IDHE, secrétaire général du GDR.

Responsables scientifiques

Hubert Bonin (Sciences Po Bordeaux & UMR 5113 GRETHA-Université Montesquieu-Bordeaux 4) & Christophe Bouneau (Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3 & CEMMEC)

Accès aux informations scientifiques sur le colloque
• Site internet : http://gdr2539.ish-lyon.cnrs.fr

• Courriel : gdr2539@ish-lyon.cnrs.fr

Informations pratiques :

• L’accès à la MSHA (sur le campus universitaire) s’effectue par tramway (descendre à la station Universités Michel de Montaigne et Montesquieu) par la ligne B (arrêts les plus proches des hôtels : place des Quinconces, Grand Théâtre, Gambetta-Vital Carles).

• La gare Saint-Jean est reliée à la Place des Quinconces (et le quartier des hôtels) par tramway direct (ligne C).

• L’assistance au colloque est libre et gratuite.

• Les auditeurs non intervenants ont la possibilité de participer aux repas en s’inscrivant avant le 15 novembre auprès de Hubert Bonin (00 33 687 255 228 ; h.bonin@sciencespobordeaux.fr) contre règlement à effectuer sur place.

Lieux

  • Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine (MSHA) (Campus universitaire, Pessac)
    Bordeaux, France

Dates

  • jeudi 20 novembre 2008
  • vendredi 21 novembre 2008

Mots-clés

  • Seconde Guerre mondiale, régime de Vichy, Allemagne nazie, entreprises, entrepreneurs, Empire français, colonies, outre-mer

Contacts

  • Hervé Joly
    courriel : Herve [dot] Joly [at] ish-lyon [dot] cnrs [dot] fr
  • Hubert Bonin
    courriel : h [dot] bonin [at] sciencespobordeaux [dot] fr

Source de l'information

  • Hervé Joly
    courriel : Herve [dot] Joly [at] ish-lyon [dot] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les entreprises et l’outre-mer en 1939-1945 », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 03 octobre 2008, http://calenda.org/195636