AccueilSeuils, soglitudes

*  *  *

Publié le jeudi 09 octobre 2008 par Marie Pellen

Résumé

La revue interdisciplinaire Conserveries mémorielles, de la Chaire de recherche du Canada en histoire comparée de la mémoire de l’Université Laval propose le thème du seuil pour son prochain numéro. La « soglitude » emprunte l’étymologie au terme italien soglia pour « seuil » et exprime la consonance avec l’état solitaire de l’homme. Cet appel à contributions s’adresse à tous les domaines scientifiques, ou poétiques, des sciences sociales, expérimentales, de la philosophie ou de la littérature ou autres.

Annonce

Revue électronique interdisciplinaire Conserveries mémorielles

Chaire de recherche du Canada en Histoire comparée de la Mémoire de l'Université Laval.

Numéro dirigé par :

Tatjana Barazon,
Docteur en Philosophie de Paris IV-Sorbonne

Ceci est une invitation à méditer sur le seuil. Le seuil est un terme qui renvoie au passage d’un état à un autre. C’est surtout l’espace qui permet d’entrer dans une maison et d’en sortir, là où l’on ne demeure pas. Un seuil c’est une étape à franchir, un passage en lui-même, un temps liminaire d’ouverture si particulier en anthropologie des rituels, ce trait d’union qui sépare et unit à la fois. Le seuil désigne le moment avant de passer à un autre état, quand on est sur le point de changer, ni le précédent ni le suivant, mais un entre-deux. Un éternel présent qui se pose néanmoins dans le devenir.
Dans le domaine de la philosophie, le seuil désigne la condition humaine, un état que l’on ne dépasse justement pas. Non pas une étape à franchir, mais plutôt une « zone », comme le dit Walter Benjamin, ou encore un espace dans lequel l’homme évolue, toujours « entre ». Le seuil exprime l’éternel devenir comme un passage qui n’est pas un état transitoire mais est lui-même devenir dans le sens de Bergson d’une création de soi par soi. L’homme serait ainsi toujours au seuil de l’être. Le devenir hégélien est lui aussi un seuil, un surpassement de soi dans un moment dynamique.

Pour introduire le seuil comme terme technique dans le domaine philosophique, nous proposons le thème de la « soglitude », empruntant l’étymologie au terme italien soglia pour ‘seuil’ et la consonance avec l’état solitaire de l’homme. Toujours au seuil de l’autre, qu’il s’agisse de l’autre dans la rencontre ou de l’autre dans un sens plus universel concernant l’interaction, la symbiose avec le monde, l’homme se trouve toujours dans un entre-deux que l’on ne saurait qualifier de temporaire. Au lieu d’une étape à franchir, le seuil pourrait bien être la tonalité fondamentale de notre être.

Plus qu’un appel à communications, ceci est un appel à méditations sur la soglitude comme état profond de l’homme, à travers tous les points de vue, tous les domaines scientifiques, ou poétiques. Cet appel est ainsi ouvert à des contributions de toutes les disciplines – qu’elles proviennent des sciences sociales, expérimentales, de la philosophie ou de la littérature ou autres – qui voudraient bien apporter leur point de vue liminaire.

Les propositions de contributions (500 mots) sont attendues pour le 15 décembre 2008. Les auteurs retenus seront avertis jusqu’au 15 janvier 2009.

Les articles des propositions retenues (maximum 10 000 mots) seront attendus pour le 30 mars 2009. Les articles seront évalués par un comité de lecture. Les contributions seront acceptées en français et en anglais.

Veuillez envoyer votre proposition de contribution aux adresses suivantes : soglitudes@gmail.com et c.memorielles@celat.ulaval.ca

Pour plus d’informations, consultez le site Web de la revue :
http://www.celat.ulaval.ca/histoire.memoire/revue.htm

Dates

  • lundi 15 décembre 2008

Mots-clés

  • seuil, passage, interaction, symbiose, différence

Contacts

  • Tatjana Barazon
    courriel : soglitudes [at] gmail [dot] com
  • Conserveries mémorielles
    courriel : c [dot] memorielles [at] celat [dot] ulaval [dot] ca

URLS de référence

Source de l'information

  • Tatjana Barazon
    courriel : soglitudes [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Seuils, soglitudes », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 09 octobre 2008, http://calenda.org/195672