AccueilViolence et politique

Violence et politique

Programme du séminaire général 2008-2009 de l'Institut des sciences sociales du politique - ISP

*  *  *

Publié le lundi 13 octobre 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Le séminaire général de l'Institut des sciences sociales du politique du CNRS s'attachera cette année à confronter les notions de violence et de politique, s'inscrivant en cela dans un mouvement plus général de redécouverte de l'enjeu de cette question, y compris dans les espaces démocratiques contemporains. Ce seront principalement les violences physiques (provoquant des blessures aux personnes ou des dommages aux biens) qui feront l'objet des différentes interventions, toutes amplement nourries par une fréquentation empirique de l'objet, ce qui n'exclut pas complètement d'envisager certaines incidences en termes de violences symboliques. Loin d'épouser la position philosophique selon laquelle la violence est la négation de la politique, il s'agira plutôt de se pencher sur les interrelations de la violence et du politique afin d'analyser notamment comment la violence peut produire le politique et, inversement, comment certaines politiques peuvent générer de la violence. Comment la violence acquiert une dimension politique ou par quels procédés on lui dénie cette qualité.

Annonce

Séminaire général de l'Institut des Sciences sociales du Politique - ISP (CNRS / Université Paris Ouest - Nanterre La Défense / Ecole Normale Supérieure de Cachan), 2008-2009

Co-organisé par David Ambrosetti, Cédric Moreau de Bellaing, Narguesse Keyhani, Fédérica Rossi et Frédéric Zalewski ;

Coordonné par Nathalie Duclos

Le séminaire général s'attachera cette année à confronter les notions de violence et de politique, s'inscrivant en cela dans un mouvement plus général de redécouverte de l'enjeu de cette question, y compris dans les espaces démocratiques contemporains. Ce seront principalement les violences physiques (provoquant des blessures aux personnes ou des dommages aux biens) qui feront l'objet des différentes interventions, toutes amplement nourries par une fréquentation empirique de l'objet, ce qui n'exclut pas complètement d'envisager certaines incidences en termes de violences symboliques. Loin d'épouser la position philosophique selon laquelle la violence est la négation de la politique, il s'agira plutôt de se pencher sur les interrelations de la violence et du politique afin d'analyser notamment comment la violence peut produire le politique et, inversement, comment certaines politiques peuvent générer de la violence. Comment la violence acquiert une dimension politique ou par quels procédés on lui dénie cette qualité .

Le séminaire témoignera de la diversité des scènes de surgissement et/ou de résorption de la violence, de ses acteurs, de ses manifestations. Revenant sur la distinction entre force et violence, il s'intéressera à des expressions de violence provenant aussi bien des forces de l'ordre que d'acteurs protestataires. Il se penchera également sur des mises en cause de l'ordre existant qui peuvent être d'importance variable : qu'il s'agisse de la violence d' outsiders s'efforçant par ce moyen d'entrer dans le jeu politique et qui finissent, lorsqu'ils sont parvenus à leurs fins, par le consolider ou de la violence de groupes séparatistes qui contestent l'Etat en son fondement en mettant en cause son monopole de la violence physique légitime.

La question des frontières entre violence et politique se retrouvera également au cœur de plusieurs interventions : la violence peut s'imposer comme mode d'entrée en politique pour ceux qui y recourent, constituant de ce fait un mode, certes inhabituel, de politisation ; la violence peut aussi être indirectement productrice de droit, sur le plan interne comme sur la scène internationale, en particulier lorsque ce droit a pour visée de contenir la violence, contribuant ainsi à un renforcement de l'ordre juridique de l'Etat. L'enjeu de frontières se pose également s'agissant de la sphère de surgissement de la violence, celle-ci se cantonnant parfois à l'espace social, tandis que, dans d'autres contextes historique ou culturel, elle finira par se déplacer vers l'espace politique.

La question des effets à plus long terme de la violence sera également abordée. Le séminaire s'interrogera sur ce qui subsiste des manifestations de violence, y compris pour les générations d'après. Ceci conduira à revenir sur la figure de la victime aussi bien en tant qu'individu immédiatement impliqué qu'en tant que communauté atteinte dans son identité. La figure du bourreau et la situation des générations héritières d'une expérience de violence extrême méritent elles aussi réflexion sur le plan de l'appropriation et de la négociation de ce lourd héritage. Au final, c'est l'enjeu de la sortie de la violence qui se pose, enjeu auquel le droit international pénal tente de plus en plus de répondre, non sans ambiguïtés, afin de clore un cycle pervers violence-revanche qui fait obstacle à tout processus de démocratisation.  

Comment s’y rendre

Les séances du séminaire , suivant la bi-localisation de l'ISP, se déroulent tantôt à l'Université de Paris Ouest - Nanterre La Défense, Maison Max Weber (bâtiment K), salle 202 (2e étage), tantôt à l'Ecole Normale Supérieure de Cachan, bâtiment Laplace, salle Pollak (2e étage).

Université Paris Ouest - Nanterre La Défense (anciennement Paris 10 Nanterre)
Maison Max Weber (bât K)

200 avenue de la République,
92001 Nanterre Cedex
Tel : 01 40 97 76 52
Fax : 01 40 97 76 56
E-mail : amikanov@u-paris10.fr

Depuis Paris, prendre le RER ligne A, direction St-Germain-en-Laye, descendre à l'arrêt Nanterre-Université.
En sortant de la gare côté "Université", prendre à gauche et longer la ligne de chemin de fer, le bâtiment K est environ 300m à droite.

Ecole Normale Supérieure de Cachan
Bâtiment Laplace - 4e étage 61 avenue du Président Wilson
94235 Cachan Cedex
Tel : +33- (0) 1 47 40 59 57
Fax : +33- (0) 1 47 40 59 56
E-mail : azzimon@isp.ens-cachan.fr

Depuis Paris, prendre le RER ligne B, direction Massy-Palaiseau ou Robinson, jusqu'à la station Bagneux. En sortant, prendre la première rue à gauche, suivre l'avenue Pont-Royal puis l'avenue de Chateaubriand jusqu'à l'entrée principale de l'Ecole. Il faut environ 10 minutes à pied. 

Calendrier

  • Lundi 29 septembre 2008, 14h -16h, ENS de Cachan :

Violence et droit

Un procès hors du commun ? Le procès de la Fraction Armée Rouge à Stuttgart-Stammheim (1975-1977)

Intervenant : Dominique Linhardt

Discutant : Cédric Moreau de Bellaing  

  • Mardi 21 octobre 2008, 14h-17h, Université de Paris Ouest - Nanterre La Défense

Emeutes

Des émeutes aux élections, les nouvelles formes de politisation dans les quartiers populaires en question.

Intervenant : Michel Kokoreff

Bandes de jeunes, émeutes et politisations 

Intervenant : Marwan Mohammed

Discutant : Loïc Lafargue de Grangeneuve

  • Lundi 15 décembre 2008, 14h-17h, ENS de Cachan :

Violences policières

La fabrication coercitive du politique : le maintien de l'ordre (manifestations lycéennes à Paris : 2005-2008)

Intervenant : Fabien Jobard

Logiques politiques d'un massacre d'Etat : Charonne, 8 février 1962 (intitulé provisoire)

Intervenant : Alain Dewerpe

Discutant : Thierry Delpeuch et Lilian Mathieu

  • Lundi 12 janvier 2009, 14h-16h, Université de Paris Ouest - Nanterre La Défense :

Cultures de la violence

De la violence sociale à la violence politique. L'Europe du XIXe siècle à l'entre-deux-guerres

Intervenant : Francis Démier

Discutante : Annie Collovald

  • Lundi 16 mars 2009, 14h-16h, ENS de Cachan :

Populisme, extrême droite

De la "violence" à la "politique" : retour sur la genèse partisane du Front national, du Movimento sociale italiano et du Vlaams Blok

Intervenant : Alexandre Dézé

  • Lundi 6 avril 2009, 14h-16h, Université de Paris Ouest - Nanterre La Défense :

Mémoire de la violence

Mémoires genrées de la violence : formes d'appropriations du passé nazi, de l'école à la famille

Intervenante : Alexandra Oeser

Discutants : Georges Mink et Mirjana Morokvasic (à confirmer)

  • Lundi 11 mai 2009, 14h-16h, ENS de Cachan :

Résolution des conflits ethniques

How to explain and prevent ethnic conflicts

Intervenante : Andreas Wimmer

Discutante : Sandrine Lefranc (à confirmer)

  • Lundi 8 ou lundi 15 juin 2009 (à confirmer), 14h-16h, Université de Paris Ouest - Nanterre La Défense :

Régulation de la violence

Accuser et défendre les criminels de guerre, quelques cas jugés au Tribunal Pénal International de la Haye

Intervenante : Elizabeth Claverie

Les crimes politiques : insaisissables par le droit pénal international ?

Intervenante : Sara Liwerant

Discutant : Guillaume Mouralis

Vous pouvez retrouver l'ensemble de ce programme - enrichi d'informations complémentaires concernant les intervenants et leurs interventions - sur le site internet de l'ISP: http://isp.cnrs.fr

Jacques de Weerdt, chargé de communication
Institut des Sciences sociales du Politique - ISP/CNRS
bureau 232, Maison Max Weber, campus de l'Université Paris Ouest - Nanterre La Défense
200, avenue de la République 92001 Nanterre cedex
Tél. : 01 40 97 59 21 / Fax : 01 40 97 76 56 / Mél : jacques.de_weerdt@u-paris10.fr / http://isp.cnrs.fr

Lieux

  • Université Paris Ouest - Nanterre La Défense et Ecole Normale Supérieure de Cachan
    Nanterre, France
  • Université Paris Ouest - Nanterre La Défense et Ecole Normale Supérieure de Cachan
    Cachan, France

Dates

  • lundi 29 septembre 2008
  • mardi 21 octobre 2008
  • lundi 15 décembre 2008
  • lundi 12 janvier 2009
  • lundi 16 mars 2009
  • lundi 06 avril 2009
  • lundi 11 mai 2009
  • lundi 08 juin 2009

Contacts

  • Jacques de Weerdt, chargé de communication de l'ISP ~
    courriel : jacques [dot] de_weerdt [at] u-paris10 [dot] fr
  • Nathalie Duclos, coordonnatrice du séminaire ~
    courriel : nduclos [at] club-internet [dot] fr

Source de l'information

  • Jacques de Weerdt
    courriel : jacques [dot] de_weerdt [at] u-paris10 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Violence et politique », Séminaire, Calenda, Publié le lundi 13 octobre 2008, http://calenda.org/195687