AccueilMémoire à court terme

Mémoire à court terme

Appel à contributions pour la revue virtuelle Conserveries mémorielles

*  *  *

Publié le lundi 20 octobre 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

La revue virtuelle Conserveries mémorielles, rattachée à la Chaire de recherche du Canada en histoire comparée de la mémoire, est à la recherche d'articles réfléchissant à la notion de mémoire à court terme. Cette mémoire de l'immédiateté attend d’être qualifiée pour le long terme. Elle ne réussit parfois pas l’épreuve du temps et se formate au passage de l’oubli. Dès lors, elle ne deviendra plus intéressante pour l’histoire. Comment alors composer avec cet angle mort ?

Annonce

Numéro dirigé par :

  • Jocelyn Gadbois, doctorant en ethnologie, Université Laval et École des Hautes Études en Sciences Sociales
  • Catherine Vézina, doctorante en histoire, Université Laval et Centro de Investigación y Docencia Económicas

La mémoire collective sera (heureusement pour l’actuel) toujours menacée par l’oubli. Cette menace rend plus précieux encore les témoignages (oraux, écrits, artefactuels, visuels, virtuels, etc.) du passé, voire du présent. Ces témoins sont là pour se souvenir, pour se rappeler, pour raconter.

À mémoire d’hommes, le souvenir est si intimement lié aux témoins, qu’on le relègue volontiers aux sentiments (notamment la nostalgie), aux impressions peu « rationalisables », à la commémoration du Moi. Pour qu’il y ait reconnaissance, valorisation, appropriation et identification, une mise à distance (historique, culturelle, philosophique, etc.) de cette intimité est nécessaire ; le souvenir doit réussir à s’édifier (aussi) comme un vide, comme un manque, comme une absence.

Parfois, les témoins sont seulement absents. Il y a ici un angle mort ; ces témoins vivront le drame de ne jamais passer à l’histoire. Ils mourront dans l’oubli avec leurs souvenirs, malgré leurs tentatives de se (re)mettre en valeur. Ils échoueront complètement à leur tâche de s’épargner du formatage de l’oubli. Pour eux, le dialogue est devenu impossible. En ce sens, le souvenir de voyage rapporté par un ami finira ses jours à la poubelle, les photos d’un parent éloigné ne réussira qu’à présenter un inconnu, un monument sera laissé à l’abandon, des documents seront égarés dans l’indifférence, un sujet ne sera jamais étudié. Pourquoi ces témoins sont-ils condamnés ? Qu’est-ce qui se passe immédiatement avant et après l’oubli ?

Ce questionnement laisse se suspendre la notion de mémoire à court terme. Comment pourrait-on la définir ? Comme une usine de souvenirs à bas prix ? Une épreuve de mise à distance ? Un passage obligé ? Une mémoire affective ? Une mémoire du présent ? Quelle forme peut-elle prendre dans l’actuel ? Peut-elle rejaillir de l’oubli ? Peut-elle être récupérée et remise en valeur ? Et demeurer intacte ?

Le long terme ne semble pas une qualification accessible à tous les souvenirs. Ils doivent attendre, dans l’oubli, d’être en mesure de rendre intelligible (à nouveau) l’actuel. Cette attente peut demeurer vaine et conduire à leur perte. Ces pertes de mémoire laissent cependant la place à de nouveaux souvenirs, à une nouvelle mémoire à court terme qui s’effondrera, elle aussi, dans l’oubli.

Dans le cadre de ce numéro de la revue virtuelle Conserveries Mémorielles, nous invitons les auteurs à réfléchir à cette notion et de mettre à l’épreuve sa pertinence dans l’axe des études sur la mémoire. Les propositions de contributions (autour de 250 mots) sont attendues le 5 février et les articles (maximum 8000 mots) devront être acheminés au plus tard le 5 avril 2009.

Veuillez envoyer votre proposition et votre article aux adresses suivantes : memoire_courte@yahoo.fr et c.memorielles@celat.ulaval.ca

Pour plus d’informations, consultez le site de la revue :
www.celat.ulaval.ca/histoire.memoire/revue.htm

Lieux

  • http://www.celat.ulaval.ca/histoire.memoire/revue.htm

Dates

  • jeudi 05 février 2009

Mots-clés

  • mémoire, témoins, temps, archives, histoire, ethnologie, anthropologie, patrimoine, mise en valeur

Contacts

  • Jocelyn Gadbois et Catherine Vézina ~
    courriel : memoire_courte [at] yahoo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Jocelyn Gadbois et Catherine Vézina ~
    courriel : memoire_courte [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Mémoire à court terme », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 20 octobre 2008, http://calenda.org/195751