AccueilReprésentation et civilisation. Norbert Elias, Louis Marin et l'histoire des sociétés de cour

*  *  *

Publié le mercredi 22 octobre 2008 par Marie Pellen

Résumé

Le Centre de recherche sur les sociétés de cour du château de Versailles a pour l’une de ses ambitions de mettre en œuvre – et de mettre à l’épreuve – de grands modèles d’interprétation des sociétés d’Ancien Régime, en confrontant différentes situations concrètes et en enracinant le débat historiographique – d’échelle européenne – sur les lieux mêmes de l’une des productions les plus puissantes de l’organisation aristocratique et monarchique : le palais de Versailles. Ce Centre a choisi comme l’un de ses partenaires permanents l’École des hautes études en sciences sociales. Cette journée conjointement conçue a le projet, en construisant le dialogue de deux conceptions dont l’élaboration fut largement parallèle, celle de Norbert Elias, issue d’une histoire sociale des pratiques culturelles, et celle de Louis Marin, née de la sémiologie des représentations, de faire apparaître le « procès de civilisation » - selon le titre de l’ouvrage le plus célèbre d’Elias - comme un processus de symbolisation et de comprendre la société de cour comme un lieu de convergence concrète de la sociologie et de la sémiologie des sociétés d’Ancien Régime. Les travaux présentés par l’ensemble des spécialistes réunis pour cette occasion autour de quatre points cardinaux de la vie de cour – la politique, la religion, les rites et les spectacles - ouvriront à une nouvelle lecture de l’œuvre d’Elias, revisitée comme une critique du discours de la société d’Ancien Régime, et à une nouvelle exploration de l’œuvre de Louis Marin, familier du règne de Louis XIV, à la lumière d’autres cultures de cour de l’Europe moderne.

Annonce

Représentation et civilisation

Norbert Elias, Louis Marin et l’histoire des sociétés de cour

9h30 : Accueil 

  • Béatrix SAULE, conservateur en chef, directrice du Centre de recherche du château de Versailles
  • Roger CHARTIER, Collège de France / EHESS,
  • Pierre Antoine FABRE, EHESS

Matin - Sacré et profane dans les rituels cérémoniaux

Présidence de séance : Jean-Frédéric SCHAUB, EHESS

10h00 : Martine BOITEUX, EHESS :
« Représentation et émulation festive : Rome où tout est représentation »

10h40 : Marie-Elizabeth DUCREUX, CNRS/ EHESS:
« La cour de Vienne dans la première moitié du XVIIe siècle »

11h20 : Pause

11h40 : Maria-Antonietta VISCEGLIA, Université de la Sapienza (Rome) :
« Pour une histoire comparée des cours européennes »

12h20 : Discussion

Après-midi - Société de cour et théâtralité

Président de séance : Jacques Revel, EHESS

14h30 : Giovanni CARERI, EHESS :
« La délivrance de Renault : force, pouvoir et représentation selon Louis Marin »

15h10 : Guy LAZURE, Université de Windsor (Canada) :
« Hommes de lettres, hommes de cour en Espagne au XVIe et XVIIe siècles »

15h50 : Pause

16h10 : Cédric MICHON, Université du Maine :
« La cour comme théâtre du Prince dans la France et l’Angleterre de la Renaissance »

16h50 : Discussion

Entrée libre dans la limite des places disponibles – Inscription obligatoire

Par mail : colloques@chateauversailles.fr

Par téléphone : 01 30 83 75 12 – fax : 01 30 83 77 49

Par courrier : Centre de recherche du château de Versailles – Virginie Estève

Pavillon de Jussieu – RP 834 – 78 008 Versailles Cedex

Lieux

  • Auditorium du château de Versailles
    Versailles, France

Dates

  • samedi 22 novembre 2008

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Cour, représentation, civilisation, Norbert Elias, Louis Marin

Contacts

  • Virginie Estève
    courriel : colloques [at] chateauversailles [dot] fr

Source de l'information

  • Mathieu da Vinha
    courriel : mathieu [dot] da-vinha [at] chateauversailles [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Représentation et civilisation. Norbert Elias, Louis Marin et l'histoire des sociétés de cour », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 22 octobre 2008, http://calenda.org/195774