AccueilDifficiles parcours de jeunesses. De la prise en charge à l’autonomie

*  *  *

Publié le vendredi 24 octobre 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

La revue pluridisciplinaire de recherche, Sociétés et jeunesses en difficulté souhaite présenter les travaux menés depuis quelques années en France comme à l’étranger par les chercheurs s’intéressant à l’insertion des enfants, adolescents et jeunes adultes pris en charge, en termes de trajectoires, de parcours de vie. Seront retenues les propositions d’articles issus de recherches visant à mieux connaître les itinéraires et comprendre les processus d’insertion – ou de désinsertion – de jeunes dont la situation « difficile » pendant l’enfance et/ou l’adolescence a entraîné une (ou plusieurs) intervention(s) sociale, médico-sociale, ou judiciaire.

Annonce

Les difficultés de tous ordres que rencontrent certains enfants ou adolescents mineurs peuvent être considérées par la puissance publique comme suffisamment importantes pour relever d’interventions sociales, médico-sociales ou judiciaires spécifiques, notamment en vue de leur protection. Le devenir des mineurs ainsi « protégés » a fait l’objet de nombreux travaux de recherche depuis les années 1970, principalement dans les pays anglo-saxons. Depuis la fin des années 1990, ces travaux sont relayés – notamment en France – par d’autres portant plus spécifiquement sur les processus de socialisation, d’autonomisation et d’insertion sociale et professionnelle de ces jeunes en difficulté, permettant ainsi de penser en termes de temporalité les questions soulevées.

Temporalité peut ici être entendu de deux manières :

  • temporalité dans les parcours de prise en charge, puisque les mineurs protégés ne forment pas un groupe homogène : leur âge au moment de la première intervention, la durée de cette intervention mais aussi du suivi global, lorsque les interventions se succèdent, les motifs de la décision de protection… sont très variables selon les enfants et peuvent avoir des effets sur leur vie future ;

  • temporalité dans les processus d’insertion, puisque les mineurs protégés ne « sortent » pas tous au même âge – ni dans les mêmes conditions – des dispositifs sociaux, médico-sociaux ou judiciaires de suivi et d’intervention, ne peuvent pas tous s’appuyer sur les mêmes réseaux de solidarité… Par ailleurs, regarder ce que sont devenus des enfants en difficulté 2 ans ou 10 ans après la fin de ce suivi n’a pas le même sens… et ne conduit pas à en dresser le même tableau ni à en tirer les mêmes conclusions. La sociologie de la jeunesse a mis en évidence que les processus d’autonomisation se construisaient avec des allers et retours entre école et emploi, entre famille d’origine et famille de procréation… De la même façon, l’insertion des jeunes en difficulté est faite d’avancées et de reculs, d’alternance entre prise en charge en hébergement et suivi en milieu ouvert, entre institutions « de droit commun » et instituions « spécifiques », entre phases d’autonomie et phases de dépendance. Elle ne peut se comprendre par la seule analyse d’une situation figée à une date précise de leur histoire.

La revue pluridisciplinaire de recherche, Sociétés et jeunesses en difficulté1 souhaite présenter dans un de ses prochains « dossiers » les résultats de ces différents travaux menés depuis quelques années en France comme à l’étranger par les chercheurs s’intéressant à l’insertion des enfants, adolescents et jeunes adultes pris en charge, en termes de trajectoires, de parcours de vie.

Seront retenues les propositions d’articles issus de recherches visant à mieux connaître les itinéraires et comprendre les processus d’insertion – ou de désinsertion – de jeunes dont la situation « difficile » pendant l’enfance et/ou l’adolescence a entraîné une (ou plusieurs) intervention(s) sociale, médico-sociale, ou judiciaire. Sont principalement attendus des travaux concernant les mineurs ayant bénéficié d’intervention(s) de protection de l’enfance ou de protection judiciaire de la jeunesse. Des propositions portant sur des populations proches mais ayant bénéficié d’interventions d’une autre nature (enfants et adolescents en échec scolaire ou souffrant de troubles du comportement, par exemple) seront également examinées.

Envoi des propositions

Les chercheurs de toutes les disciplines sont invités à contribuer. Conformément au projet éditorial de la revue, il leur est demandé de proposer des articles originaux, fondés sur des données de recherche empiriques et n'ayant pas déjà fait l'objet d'une publication dans des revues, ouvrages ou actes de colloques. Les propositions (3000 à 5000 signes) préciseront, outre le thème et la problématique de l'article, la nature des données analysées.

Ces propositions doivent être envoyées par courrier électronique au format .doc ou .rtf à l'adresse suivante : helene.cheronnet@justice.fr au plus tard le 17 novembre 2008. Un accusé de réception sera adressé en retour.

Les auteurs dont la proposition a été acceptée seront invités à soumettre pour le 15 février 2009 au plus tard un article complet (25 000 à 70 000 signes) rédigé en français et lisible – au moins dans ses grandes lignes – par toutes les communautés scientifiques constitutives du champ, et par les professionnels qui y exercent. Cet article fera l'objet d'une évaluation anonyme par deux lecteurs désignés au sein du comité scientifique de la revue.

Sociétés et jeunesses en difficulté est une revue francophone pluridisciplinaire à comité de lecture, éditée en ligne par l’Ecole nationale de Protection judiciaire de la jeunesse, et consacrée aux questions relatives aux enfants et aux jeunes dits "en difficulté" sociale ou familiale. Une version papier est envisagée dans un proche avenir. Pour toute information complémentaire, voir http://sejed.revues.org.

Dates

  • lundi 17 novembre 2008

Mots-clés

  • jeunes, insertion, parcours de vie

Contacts

  • Helenne Cheronnet
    courriel : helenne [dot] cheronnet [at] justice [dot] fr

Source de l'information

  • Fabrice Audebrand
    courriel : fabrice [dot] audebrand [at] justice [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Difficiles parcours de jeunesses. De la prise en charge à l’autonomie », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 24 octobre 2008, http://calenda.org/195788