AccueilLe Puy de musique d’Évreux et Guillaume Costeley (1530-1606)

Le Puy de musique d’Évreux et Guillaume Costeley (1530-1606)

Colloque et concerts de la Sainte-Cécile 2008

*  *  *

Publié le lundi 27 octobre 2008 par Marie Pellen

Résumé

Le Puy de musique d’Évreux, créé en 1575, fut le premier et le principal concours de composition musicale à s’être régulièrement tenu avant l’époque contemporaine. Par son palmarès, auquel figurent nombre des plus grands musiciens de l'époque, il est un fait majeur de l’histoire de la musique en Normandie et, bien au-delà, de la vie musicale de la Renaissance. Cette singularité s'explique par l'installation à Évreux, en 1570, d’une personnalité exceptionnelle: Guillaume Costeley (1530-1606), organiste du roi de France de 1560 à 1587 et principal compositeur français de sa génération. Ce colloque réunira une douzaine de spécialistes pour débattre des nombreuses questions que continue de soulever cet événement hors norme que fut le Puy d’Évreux.

Annonce

Présentation

Fait majeur de l’histoire de la musique en Normandie et, bien au-delà, de la vie musicale de la Renaissance, le Puy de musique d’Évreux créé en 1575 fut le premier et le plus important concours de composition musicale organisé avant l’époque contemporaine. Issu d’une tradition de concours de poésie remontant au XIIIe siècle (les puys), il s’en distingue par son objet : la composition musicale. Cette singularité est liée à la présence à Évreux d’une personnalité exceptionnelle : Guillaume Costeley, organiste du roi de France de 1560 à 1587 environ, probablement originaire de Pont-Audemer et principal compositeur français de sa génération. En 1570, après avoir fait paraître à Paris une vaste somme de ses œuvres intitulée Musique, ce maître de la chanson française alors âgé d’une quarantaine d’années se retira à Évreux, où il résida jusqu’à sa mort en 1606. Il fut à l’origine de l’établissement, dès 1570, d’une confrérie des chanteurs de la cathédrale d’Évreux consacrée à sainte Cécile, patronne des musiciens. Si cette confrérie est, parmi d’autres, à l’origine de la tradition toujours vivace des banquets de musiciens de la sainte Cécile, son importance historique tient d’abord à la qualité impressionante du palmarès du concours de composition qu’elle organisa tous les ans à partir de 1575, auquel figure bon nombre des plus grands noms de l’époque, tels Lassus, L’Estocart ou Du Caurroy.
Un épais registre manuscrit conservé aux archives départementales de l’Eure à Évreux demeure la principale source d’information sur le Puy. Depuis l’édition de ce document en 1837 et un article sur Guillaume Costeley à Évreux publié en 1926, rares sont les travaux qui sont venus préciser l’histoire du Puy, à l’exception d’un article de synthèse de 1993. En plus de nouveaux ouvrages importants sur les puys de poésie, à commencer par les actes du colloque international tenu à Rouen en 1999 (éd. J.-C. Arnould et T. Mantovani, Première poésie française de la Renaissance. Autour des Puys poétiques normands, Paris : Champion, 2003), des travaux musicologiques récents invitent à approfondir la question.
Les intervenants de ce colloque ont récemment publié des travaux importants, tels Annie Cœurdevey, auteur d’une incontournable synthèse sur Roland de Lassus ; Isabelle His et Marie-Alexis Colin, spécialistes des deux principaux contemporains français de Costeley, Claude Lejeune et Eustache Du Caurroy ; Laurent Guillo, auteur du catalogue de la firme d’édition Ballard, important acteur de l’histoire du Puy ; Frank Dobbins, meilleur connaisseur de la chanson française et co-responsable (avec D. Fiala) d’une édition critique des œuvres complètes de Costeley à paraître fin 2009 ; Denis Hüe, auteur de la synthèse fondamentale sur le puy de Rouen. Des historiens de la Normandie présenteront aussi le fruits de leurs recherches sur Costeley, la sociologie de la confrérie d’Évreux ou la vie musicale dans les églises normandes à la Renaissance.
Ce colloque se déroulera avec la participation de l’ensemble Ludus Modalis, un groupe vocal d’une dizaine de chanteurs professionnels dirigés par Bruno Boterf, dont le premier disque, paru en 2007, a été largement salué. Cet ensemble donnera en concert à Rouen, Évreux et Vernon, les 21, 22 et 23 novembre trois programmes différents consacrés aux œuvres de Costeley et du Puy d’Évreux, dans le cadre d’un projet de « Puy neuf », soutenu par la DRAC, la région Haute-Normandie et le Conseil Général de l’Eure. Tous ces événements se tiendront autour de la date originelle du Puy, jour de sainte Cécile, patronne des musiciens, le 22 novembre.

Programme

Vendredi 21 novembre, Rouen

Mont-Saint-Aignan, Maison de l’Université

9h30
Accueil et présentation

I. Nature et identité du Puy d’Évreux : confréries, cérémonies, concours

10h00
Denis Hüe (Université de Haute-Bretagne, Rennes 2)
Le Puy d’Évreux et la tradition des puys de poésie normands (XVe-XVIe s.)
10h30
Isabelle His (Université de Poitiers)
Autour de la « Confrairie de Saincte Cécile » d’Henri III (1575)
11h15
Olivier Diard (Académie Bach, Arques-La-Bataille)
La liturgie de Sainte-Cécile et les cérémonies du Puy d’Évreux
11h45
Sylvie Granger (Université du Maine, Le Mans)
Les puys de musique du Mans (1633) et d’Angers (1662) : imitations du modèle d’Évreux ?

II. Les répertoires musicaux du Puy dans leur contexte

14h00
Marie-Alexis Colin (Université de Montréal) & Frank Dobbins (Université de Londres)
Chansons et motets couronnés au Puy d’Évreux : un état des lieux
14h30
Audrey Boucault-Graille (CESR, Tours)
Les éditeurs parisiens et les répertoires du Puy d’Évreux : autour de Le Roy & Ballard
15h15
Grantley McDonald (CESR, Tours / Studium CNRS-Région Centre)
The intellectual background of the Academie de Poésie et de Musique (1570)
15h45
Annie Cœurdevey (CESR, Tours)
Les trois versions conservées de l’air « O beau laurier » et les particularités de notation des « Airs » dans les recueils de Le Roy & Ballard (1569-1598)
16h30-17h30
Table ronde avec interventions musicales
Chanter et éditer la chanson chromatique Seigneur Dieu de Guillaume Costeley,
avec la participation de Jacques Feuillie et de l’Ensemble Ludus modalis

20h30
Concert : Chapelle de l’hôpital Charles Nicolle
Musiques de l’ancien Puy d’Évreux et d’aujourd’hui : renaissance d’un concours
Ensemble Ludus modalis, dir. Bruno Boterf. Entrée : 15/10/5€ *
(avec la participation de la classe d’écriture et de la Maîtrise du CRR de Rouen, dir. Pascal Hellot)

Samedi 22 novembre, Évreux

Hôtel du département, Conseil général de l’Eure

III. Au fait, pourquoi Évreux ?

10h00
David Fiala (Université de Rouen)
Pourquoi Évreux ? La vie musicale dans les églises normandes aux XVe et XVIe siècles
10h30
Laurent Guillo (Paris)
La figure de Cécile : enquête autour de l’affiche du Puy d’Évreux de 1667
11h15
Bruno Sintic (Université de Rouen)
Costeley et ses confrères : sociologie d’une confrérie musicale dans une ville normande
11h45
Conclusions

14h30
Conférence d’avant-concert – table ronde ouverte au public
Salle des conférences de l’hôtel du département
Évreux et la musique au temps de Guillaume Costeley

16h30
Concert : Église Saint-Taurin
Les musiques profanes du Puy d’Évreux et l’art de Guillaume Costeley
Ensemble Ludus modalis, dir. Bruno Boterf. Entrée : 15/10/5€ *

Lieux

  • Accès, voir site Web
    Rouen, France
  • Accès, voir site Web
    Évreux, France

Dates

  • vendredi 21 novembre 2008
  • samedi 22 novembre 2008

Mots-clés

  • musique, renaissance, chanson, motets, Normandie, concours, Cour de France, orgue, Costeley, Lassus

Contacts

  • Mme Nicole Jolivet, secrétariat du CÉRÉdI ~
    courriel : nicole [dot] jolivet [at] univ-rouen [dot] fr

Source de l'information

  • David Fiala
    courriel : david [dot] fiala [at] univ-tours [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le Puy de musique d’Évreux et Guillaume Costeley (1530-1606) », Colloque, Calenda, Publié le lundi 27 octobre 2008, http://calenda.org/195813