AccueilLangues juives, identités juives

Langues juives, identités juives

autour de Joseph Chetrit

*  *  *

Publié le mardi 04 novembre 2008 par Marie Pellen

Résumé

Joseph Chetrit présente son dernier livre « Diglossie, Hybridation et Diversité intra-linguistique : Études socio-pragmatiques sur les langues juives, le judéo-arabe et le judéo-berbère » Paris Louvain : (Éditions Peeters, 2007). Des spécialistes de différentes langues juives présenteront leur lecture critique de l’ouvrage et l’auteur répondra à leurs lectures. Dans une seconde partie, une table ronde sera consacrée aux rapports entre les langues juives et l’identité juive communautaire qui s’est forgée dans les différentes aires culturelles juives en Europe, au Moyen Orient, en Afrique du Nord.

Annonce

Dimanche 30 novembre de 14h. à 18h30

à l’Alliance israélite universelle Joseph Chetrit présente son dernier livre Diglossie, Hybridation et Diversité intra-linguistique : Études socio-pragmatiques sur les langues juives, le judéo-arabe et le judéo-berbère. Paris Louvain : (Editions Peeters, 2007)   

Programme :

– 14h00-16h00 Lectures critiques du livre de Joseph Chetrit    par : Frank Alvarez-Pereire (CNRS), Joseph Tedgui (INALCO), Jean Baumgarten (CNRS) Réponse de l’auteur et discussion

Modérateur :  Jean-Claude Kuperminc (AIU)

– 16h00-16h30 Pause

– 16h30-18h30 Table-ronde : "Langues juives et identité juive dans le monde"
Participants :  Shmuel Trigano (Paris X), Paul Fenton (Paris IV), Michel Abitbol (Jérusalem), Yitzhok Niborski (Paris VII)
Modérateur : Joseph Chetrit 


Pour voir l’invitation cliquer ici

A l’heure où disparaissent inexorablement les derniers groupes de locuteurs des différentes langues juives – en dehors du yiddish dans les communautés de Hassidim en Israel et en Amérique du Nord surtout – l’AIU vous invite à réfléchir sur les spécificités linguistiques et culturelles de ces langues et sur leur fonctionnement dans la détermination et la gestion de l’identité juive communautaire et supra-communautaire, aussi bien à travers l’interaction quotidienne qu’elles ont portée qu’à travers la production littéraire et intellectuelle qu’elles ont rendue possible dans les différentes aires géo-culturelles juives. L’occasion de cette réflexion nous est donnée par la parution récente de l’Ouvrage de Joseph Chetrit : Diglossie, Hybridation et Diversité intra-linguistique : Etudes socio-pragmatiques sur les langues juives, le judéo-arabe et le judéo-berbère. Paris Louvain : Editions Peeters, 2007.
L’ouvrage tente de circonscrire les spécificités linguistiques, sociolinguistiques et pragmatiques des langues juives en centrant la réflexion sur la gestion des différentes manifestations de la diglossie juive traditionnelle avec ses retombées dans les langues juives locales sous la forme notamment de l’intégration d’une importante composante hébraïco-araméenne. Sont notamment examinées les structures de l’hybridation et de la diversité de ces langues, ainsi que les mécanismes et les stratégies du discours des femmes judéo-arabophones et leur énonciation formulaire ou proverbiale. A travers les différentes études qui sont proposées, ce sont de même les supports quotidiens de la culture juive communautaire et ses rapports souvent étroits et ambivalents avec la culture non-juive environnante qui sont analysés, et plus particulièrement en ce qui concerne le judéo-arabe et les langues secrètes qui y ont été forgées en Afrique du Nord ainsi que le judéo-berbère au Maroc. Dans une première partie de la mini-journée d’étude, des spécialistes de différentes langues juives présenteront leur lecture critique de l’ouvrage et l’auteur répondra à leurs lectures. Dans une seconde partie, une table ronde sera consacrée aux rapports entre les langues juives et l’identité juive communautaire qui s’est forgée dans les différentes aires culturelles juives en Europe, au Moyen Orient, en Afrique du Nord.
La table ronde réunira des chercheurs dans différents domaines des études juives qui débattront de questions telles que : – Quelles fonctions remplit la langue communautaire ou la langue nationale dans la détermination, l’évolution et la gestion de l’identité communautaire ou de l’identité nationale ? L’identité communautaire ou nationale dépend-elle de telle ou telle langue ou des corpus de textes écrits dans ces langues ? – Quels rôles socio-culturels a joué la diglossie juive traditionnelle, confrontant quotidiennement les textes hébraïques et araméens fondateurs de la civilisation juive et la langue juive locale ? Y a-t-il eu un réel partage de la création juive et une distinction nette entre les usages faits par la classe rabbinique des deux ensembles linguistiques ? – L’identité juive communautaire et individuelle a-t-elle été façonnée différemment par les différentes langues juives ? L’identité juive portée par le yiddish dans un shtetl a-t-elle été foncièrement différente de celle manifestée par le judéo-arabe dans un mellah marocain ?
– Quel a été l’impact des grandes langues européennes qui ont remplacé pour une grande part les langues juives communautaires sur l’évolution de l’identité juive et la formation de l’identité juive moderne ?

Lieux

  • Bibliothèque de l'Alliance israélite universelle - 45 rue la Bruyère
    Paris, France

Dates

  • dimanche 30 novembre 2008

Fichiers attachés

Mots-clés

  • langues juives, identité juive, yiddish, judéo-espagnol, judéo-arabe, judéo-berbère

Contacts

  • Jean-Claude Kuperminc
    courriel : jean-claude [dot] kuperminc [at] aiu [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Jean-Claude Kuperminc
    courriel : jean-claude [dot] kuperminc [at] aiu [dot] org

Pour citer cette annonce

« Langues juives, identités juives », Informations diverses, Calenda, Publié le mardi 04 novembre 2008, http://calenda.org/195895