AccueilLa vie de saint Éloi

La vie de saint Éloi

Bilan et perspectives de recherche

*  *  *

Publié le jeudi 13 novembre 2008 par Marie Pellen

Résumé

Monétaire de Clotaire II puis de Dagobert Ier, devenu évêque de Noyon et Tournai à la mort de ce dernier, saint Éloi (640 † 660) est considéré comme l’une des plus hautes figures de la cour mérovingienne dans le second tiers du VIIe siècle. Cette rencontre entend faire un point sur un ensemble de problèmes philologiques et linguistiques posés par la Vita du saint à la lumière des découvertes récentes. Il s’agira aussi d’examiner les implications que ces observations peuvent avoir sur notre connaissance d’Éloi, de la royauté et de l’épiscopat mérovingien.

Annonce

Paris, samedi 17 janvier 2009

Sorbonne, Bibliothèque Boutruche (entrée par la galerie Richelieu, escalier F)


Organisation : Bruno Dumézil (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) ; Stéphane Gioanni (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) ; Charles Mériaux (Université Lille 3 Charles-de-Gaulle).

Monétaire de Clotaire II puis de Dagobert Ier, devenu évêque de Noyon et Tournai à la mort de ce dernier, saint Éloi (640 † 660) est considéré comme l’une des plus hautes figures de la cour mérovingienne dans le second tiers du VIIe siècle. Mais chacun sait aussi que sa mémoire fut servie par une biographie exceptionnelle que tout historien du haut Moyen Âge est amené à consulter un jour ou l’autre.

La Vie se présente comme l’œuvre contemporaine du métropolitain de Rouen, saint Ouen († 684), qui avait longuement fréquenté Éloi à la cour. Au XIXe et au début du XXe siècle, les érudits ne cessèrent de scruter le texte et de discuter cette attribution. De ces vifs débats scientifiques que nourrirent Bruno Krusch (son dernier éditeur), Léon Van der Essen ainsi que le chanoine Elphège Vacandard se dégagea progressivement l’idée que dans sa forme actuelle, le texte avait été profondément remanié à Saint-Éloi de Noyon dans le courant du VIIIe siècle.

Depuis quelques décennies l’intérêt que les chercheurs prennent à l’étude des textes hagiographiques s’est élargi : il ne s’agit plus seulement de trier le vrai et le faux, mais de comprendre de manière plus générale la genèse, les étapes de diffusion et la réception des œuvres. Le moment nous semble propice pour lancer une nouvelle discussion autour de la Vita Eligii dont la traduction d’Isabelle Westeel (2e éd. Noyon, 2006), la notice de Clemens Bayer (Reallexikon der Germanischen Altertumskunde, 35, 2007, col. 461-524) et la thèse de Christophe Jauffret offrent désormais un solide cadre de réflexion. Cette rencontre entend ainsi faire un point sur un ensemble de problèmes philologiques et linguistiques débattus depuis près d’un siècle (auteur, remanieur, sources utilisées, réception de l’œuvre) à la lumière des découvertes récentes – en particulier de manuscrits dont Krusch n’avait pas eu connaissance. Il s’agira aussi d’examiner les implications que ces observations peuvent avoir sur notre connaissance d’Éloi, de la royauté et de l’épiscopat mérovingien.

Il serait illusoire de vouloir clore définitivement le dossier. Cette rencontre veut donc être un moment de discussion où se confronteront les points de vue de tous ceux qui ont eu à travailler sur la Vita Eligii. Nous souhaiterions qu’elle prenne la forme d’un atelier qui mette aussi l’accent sur des problèmes de méthode dont les participants, doctorants et chercheurs plus confirmés, devraient trouver le meilleur profit.

PROGRAMME DE LA JOURNEE

10h-12h30 — 14h-18h


Bruno DUMEZIL (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)
Stéphane GIOANNI (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Charles MERIAUX (Université Lille 3 Charles-de-Gaulle)

Introduction et état de la question

  • Michel BANNIARD (Université Toulouse 2 Le Mirail) : Latin écrit et latinophonie en mutation dans et d’après la Vita Eligii
  • Isabelle WESTEEL (Bibliothèque municipale de Lille) : Le ‘sermon’ de la Vita Eligi
  • Christian SAPIN (CNRS, Centre d’études médiévales, Auxerre) & Michèle GAILLARD (Université de Metz) : La Vita Eligii et les données archéologiques : autour de la tombe de saint Quentin
  • Clemens M. BAYER (Bonn) : La Vita Eligii reconsidérée : le texte de saint Ouen et ses remaniements
  • Christophe JAUFFRET (Université Aix-Marseille 2 Provence) : Le nomen d’Eligius dans la Vita Eligii
  • Table ronde conclusive

Catégories

Lieux

  • Sorbonne, Bibliothèque Boutruche (entrée par la galerie Richelieu, escalier F)
    Paris, France

Dates

  • samedi 17 janvier 2009

Mots-clés

  • hagiographie, Mérovingiens, épiscopat, royauté, philologie

Contacts

  • Sylvie Joye
    courriel : sylviejoye [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • Sylvie Joye
    courriel : sylviejoye [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La vie de saint Éloi », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 13 novembre 2008, http://calenda.org/195970