AccueilCorps et travail social. Vie, mort et métamorphose

*  *  *

Publié le jeudi 20 novembre 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Ces séances de séminaire visent à permettre la rencontre, le débat et la discussion des acteurs concernés par le travail social en général. Familles, usagers, professionnels, formateurs, étudiants, chercheurs sont invités à prendre part à des thématiques qui traversent le champ du travail social. Ces séances de séminaires et de débat public visent à renforcer, voire à créer de la discussion pour constituer des réseaux de partenaires qui peuvent améliorer les dispositifs d’intervention, d’éducation, de prise en charges des personnes relevant du travail social, mais également, permettre aux familles de partager leur expérience, aux formateurs et étudiants de comprendre la réalité des situations vécues, aux chercheurs de développer et de poursuivre un état des savoirs.

Annonce

Le secteur du travail social ne saurait se réduire à la seule recherche, ni même au seul usage, pas plus qu’à l’étude. Le travail social n’est ni un objet scientifique pas plus que la seule question des sujets. C’est un champ transversal, aux contours flous, parfois très étroits, parfois très larges, qui interroge la question les frontières du normal et de l’anormal, de la forme et de l’informe, de la santé et de la maladie, du conforme et du déviant, du régulier et de l’irrégularité, de l’autochtone et de l’étranger, du qualifié et de l’inqualifiable, etc.

Le corps est sans doute ce sur quoi se manifeste le plus les classifications. Le petit d’homme est normal, il ressemble à son père et à sa mère, jusqu’au jour où les proches perçoivent que cette ressemblance ne fonctionne plus, il est différent, bizarre et fini parfois par devenir un étranger. Depuis une naissance avec une déformation congénitale, jusqu’à l’incompréhension du piercing, du tatouage, du gothique et des pratiques déviantes, les transformations du corps interrogent toujours les limites, les frontières et les classifications. Ces transformations corporelles interviennent toujours par surprises, s’invitent dans la vie souvent dans les moments les plus inattendus et souvent aussi dans les situations familiales et sociales qui pourraient paraître à l’abri. Le décès d’un proche, de mort naturelle ou accidentelle ; le vieillissement de parent atteint de la maladie d’Alzheimer qui ne reconnaît plus ses proches ; des parents qui mettent au monde un enfant handicapé, avec les doutes, les joies et les déceptions, avec la violence des sentiments souvent laissés au silence, indicibles et parfois terrifiants.

Dans ces situations, les réponses techniques, médicales, juridiques, économiques sont indispensables. Pour autant, les familles concernées, les professionnels au contact, les usagers eux-mêmes, ceux qui sont directement concernés par ces situations savent que la parole, l’échange, le dialogue, le débat sont des éléments indépassables pour pouvoir assumer ces situations, continué à les vivre et poursuivre le soutien.

Ces séances de séminaires visent à promouvoir la rencontre entre les savoirs établis, les savoirs vécus et les savoirs éprouvés sur le corps et ses modifications, ses transformations, ses anomalies, ses métamorphoses, allant des modifications mineurs (le corps de la femme dans l’histoire, la mode, la communication ; l’adolescence ; le vieillissement), jusqu’aux modifications majeures (la monstruosité, les malformations, la mort).

Ces séances doivent déboucher sur une publication qui marquera la mémoire et le prolongement de ces débats et discussions.

Séance 1 du 02/10/2008
« La chose monstrueuse »

  • M. Bernard Salignon

Professeur d’esthétique à l’université Paul Valéry – Montpellier III

 « Les paroles monstrueuses »

  • M. Youcef Bentaalla

Chef de service en IME. Formateur à FormaCulture

 « Les mots et les monstres »

Séance 2 du 6/11/2008
« Esthétique du corps dans l’art, la mode et la communication »

  • Mme. Maryse Bernard et M. Christian Ghio

Directrice de l’Agence en communication Citron pressé.

Co-fondatrice de l’agence Citron presse, agence conseil en communication. Vingt ans d’’experience dans les plus grands groupes nationaux et internationaux : Publicis, Young & Rubicam, Eurorscg. Diplomée de l’ESC Bordeaux et de l’IAE d’Aix-en-Provence.

 Planneur stragtéqique, Christian Ghio a développé son expertise dans la connaissance et l’intelligence des audiences et des cibles (Havas, Actuel...),  des contenus culturels et audio-visuels, de la communication (publicité, design et web), des stratégies, signes et tendances créatives en agence de publicité (CLM/BBDO, Publicis...).

 « Peut-on tout montrer en communication ? »

  • Mmes Catherine Pascal et Patricia Grellety

Enseignant chercheur, Institut des sciences de l’information et de la communication. Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3.

Journaliste, chef d’entreprise, Enseignante à Institut des sciences de l’information et de la communication, Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3.

« L’érotisation du corps dans la communication »

Séance 3 du 04/12/2008
« Le corps violents »

  • M. Joseph Rouzel

Psychanalyste, formateur et écrivain, Association Psychasoc

« Paroles monstres »

  • M. Ivan Guitz

Magistrat, successivement juge d'instance, substitut du procureur de la République, juge des enfants, et actuellement vice-président chargé de  l'application des peines au Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Ancien chargé de formation à l'Ecole Nationale de la Magistrature, intervenant à l'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire ( Agen), au Centre Régional de Formation Professionnelle des Avocats ( Bordeaux ) au Pôle territorial de formation de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (Toulouse-Labège) , à l'Université Montesquieu Bordeaux IV et l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.

« Quelle justice pour les monstres ? »

Séance 4 du 08/01/2009
« Corps vieillissant et corps mourant »

  • Mme. Nadia Veyrié

Formatrice vacataire IRTS, Docteur en sociologie.

« La mort »

  • Mme. Jacqueline Paris

Assistante sociale. Formatrice IRTS Languedoc-Roussillon

« Notre corps vieillissant, entre mémoire et histoire, l’oubli »

Séance 5 du 05/02/2009
« Le spectacle du corps de la femme le bucher et la scène »

  • Mme. Brigitte Mortier

Formatrice IRTS Perpignan

« Le bûcher de la sorcière »

  • Mme. Delphine Aguilera

Chanteuse, linguiste, professeur de langue.

« La scène de la femme troubadour »

Séance 6 du 05/03/2009
« Etrangeté et monstruosité »

  • M. Bernard Allemandou

Pédopsychiatre. Directeur de la Revue Sociologie Santé. Membre de la Société française d'Histoire de la médecine. Président de l'Association Marginalités et société

« Considérations psychiatriques sur la monstruosité. Aspects historiques et cliniques »

  • M. Joseph Mornet

Psychologue clinicien centre psychothérapeutique de Saint Martin de Vignogoul

Auteur de Corps et psychose (Champ social)

« Le corps cet étranger »

Séance 7 du 02/04/2009
« Perception et classification des corps déformés »

  • M. Sylvain Vidal

Praticien hospitalier des hôpitaux de Bordeaux. L’auteur est en poste dans le Service de chirurgie cardiaque/anesthésie/réanimation. Hôpital cardiologique du Haut-Levêque.

« Où commence la « monstruosité » en médecine au XXIe siècle ? »

  • Mme Dominique Castex et M. Bruno Maureille

Anthropologue. Chargée de recherche 1e classe au CNRS, UMR 5199 PACEA, LAPP, Université Bordeaux 1.

Anthropologue. Directeur de recherche 2e classe au CNRS, UMR 5199 PACEA, Université Bordeaux 1.

« Les déformations crâniennes artificielles : une pratique esthétique oubliée ? »

Séance 8 du 07/05/2009
« Normalité, monstruosité le fil continu de la culture »

  • M. Yannick Breton

« Quelques figures des spectacles de foire au XVIIIè et XIXè siècle »

  • M. Jean-Louis MATHIEU

Psychologue clinicien

« Regard clinique sur la différence »

Séance 9 du 04/06/2009
« Corps et Sexualité »

  • M. Jacques Cabassut

Psychologue clinicien ADAGE

Auteur de Le déficient mental et la psychanalyse, Nîmes, Champ social.

« Sexualité et handicap »

  • M. Frédéric Le Marcis

Maître de Conférences au département d’Anthropologie sociale -ethnologie. Université Victor Segalen Bordeaux 2.

« Reconnaissance du corps et déni de la parole. Expériences Roms en Aquitaine »

Lieux

  • IRTS, 1011 rue du Pont de Laverune, Amphi Barat
    Montpellier, France

Dates

  • jeudi 08 janvier 2009
  • jeudi 05 février 2009
  • jeudi 05 mars 2009
  • jeudi 02 avril 2009
  • jeudi 07 mai 2009
  • jeudi 04 juin 2009
  • jeudi 02 octobre 2008
  • jeudi 04 décembre 2008
  • jeudi 06 novembre 2008

Mots-clés

  • corps, monstres, travail social, communication, médecine, justice

Contacts

  • STEPHANE BARRY
    courriel : s_barry [at] club-internet [dot] fr

Source de l'information

  • STEPHANE BARRY
    courriel : s_barry [at] club-internet [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Corps et travail social. Vie, mort et métamorphose », Séminaire, Calenda, Publié le jeudi 20 novembre 2008, http://calenda.org/196019