AccueilCorps et techniques : quelles frontières et quelles limites ? (2)

*  *  *

Publié le jeudi 20 novembre 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Ce séminaire suivra l’approche transversale qui est la notre et qui cherche à penser ensemble le corps et les techniques, ce « jeu » où se nouent certains des enjeux les plus importants de notre devenir. Où se situent désormais les frontières entre le corps et les techniques ? Que sera le corps de demain? Quelles limites sont posées ou transgressées, des laboratoires de recherches, aux pratiques les plus quotidiennes ?

Annonce

GT 41 de l’Association Française de Sociologie
« Corps, techniques et société »

Séminaire public 2008-2009

RER C ou Métro ligne 14,  arrêt « Bibliothèque F. Mitterrand », bus : 62, 89, 132 (arrêt « bibliothèque F. Mitterrand »)

Horaire : 15h-17h

Responsables :

  • Valérie Souffron (Cetcopra, Paris 1), Caroline Moricot (Cetcopra, Paris 1)

Ce séminaire suivra l’approche transversale qui est la notre et qui cherche à penser ensemble le corps et les techniques, ce « jeu » où se nouent certains des enjeux les plus importants de notre devenir. Où se situent désormais les frontières entre le corps et les techniques ? Que sera le corps de demain? Quelles limites sont posées ou transgressées, des laboratoires de recherches, aux pratiques les plus quotidiennes ?

Nous aborderons la question des frontières et des limites à partir de nos terrains de recherches. Aussi seront nous plus particulièrement attentifs aux questions de la présence des humains dans les mondes automatisés (continuité /discontinuité ; automatisation ; anthropomorphisme ; anthropotechnie), du corps comme projet (naturel/artificiel ; nanotechnologies ; cyborg ; augmentation/amélioration), de la sécularisation technicienne des passages (vie/mort, naître et mourir, acceptable/inacceptable, éthique et politique) et de la frontière entre l’humain et l’animal.

Séance du 25 nov. 2008

Eve Gardien  ( Université de Lyon 1) :

De la production du corps handicapé

 

 

Que le corps accidenté présente des séquelles organiques définitives, n’implique pas pour autant que le sujet handicapé en fasse présentement l’expérience. Que la matière corporelle altérée soit pensée comme un carcan immuable, n’empêche pas qu’elle soit aussi un potentiel en développement. Autant de paradoxes apparents dont il sera proposé une compréhension, à partir de l’explicitation d’un processus socialement organisé, à savoir : la production des corps handicapés en milieu sanitaire. Les dimensions du formatage du corps, de la transmission des techniques du corps, de la conformation du corps par les pairs, de la sémantisation de l’expérience corporelle, seront abordées. Ce propos permettra d’ouvrir sur des horizons relatifs à la fois à la production du corps de tout à chacun, à la fois à une nouvelle compréhension du « handicap ».

 

Catégories

Lieux

  • CETCOPRA-Université Paris 1, 17, rue de Tolbiac, 5e étage
    Paris, France

Dates

  • mardi 25 novembre 2008

Mots-clés

  • corps, handicap, technologie

Contacts

  • Valérie Souffron
    courriel : valerie [dot] souffron [at] orange [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Marina Maestrutti
    courriel : marina [dot] maestrutti [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Corps et techniques : quelles frontières et quelles limites ? (2) », Séminaire, Calenda, Publié le jeudi 20 novembre 2008, http://calenda.org/196024