AccueilLa République centrafricaine numéro spécial (octobre – décembre 2009)

La République centrafricaine numéro spécial (octobre – décembre 2009)

Enjeux n° 41. Bulletin d'analyses géopolitiques pour l'Afrique centrale, publié par la FPAE

*  *  *

Publié le mardi 25 novembre 2008 par Marie Pellen

Résumé

Des années 1960 aux années 2000, la Centrafrique a connu une évolution sociopolitique tumultueuse marquée par des coups d’États, des changements capricieux de la forme de l’État, des insurrections populaires ou des guerres civiles à fortes composantes ethniques. Bien entendu, ce cours passablement heurté et indiscipliné de l’histoire politique centrafricaine a déterminé certaines des propriétés géopolitiques caractéristiques de cette société étatique (instabilité institutionnelle, personnalisation des pouvoirs étatiques, clientélisation de la gestion politique et des institutions, fragilité économique aggravée, tensions ethniques récurrentes, dépendance stratégique vis-à-vis de la France posée en tuteur perpétuel dépendance géopolitique et géoéconomique à l’égard du Cameroun en raison de l’enclavement territoriale parfait). Examiner la situation Centrafricaine commande de rendre compte des différents articulations politique, économique, stratégique, géopolitique et géoéconomique de la fragilité institutionnelle et managériale d’un pays disposant pourtant de certaines potentialités naturelles. Analyser le parcours centrafricain c’est aussi évaluer les voies d’une reconstruction ou d’une reconsolidation durable des ressorts et des ressources politiques, économiques, stratégiques et géopolitiques et géoéconomiques mobilisables par les élites et les forces sociales de ce pays en vue de réduire sa fragilité systémique.

Annonce

Des années 1960 aux années 2000, la Centrafrique a connu une évolution sociopolitique tumultueuse marquée par des coups d’Etats, des changements capricieux de la forme de l’Etat, des insurrections populaires ou des guerres civiles à fortes composantes ethniques. Bien entendu, ce cours passablement heurté et indiscipliné de l’histoire politique centrafricaine a déterminé certaines des propriétés géopolitiques caractéristiques de cette société étatique (instabilité institutionnelle, personnalisation des pouvoirs étatiques, clientélisation de la gestion politique et des institutions, fragilité économique aggravée, tensions ethniques récurrentes, dépendance stratégique vis-à-vis de la France posée en tuteur perpétuel dépendance géopolitique et géoéconomique à l’égard du Cameroun en raison de l’enclavement territoriale parfait). Examiner la situation Centrafricaine commande de rendre compte des différents articulations politique, économique, stratégique, géopolitique et géoéconomique de la fragilité institutionnelle et managériale d’un pays disposant pourtant de certaines potentialités naturelles. Analyser le parcours centrafricain c’est aussi évaluer les voies d’une reconstruction ou d’une reconsolidation durable des ressorts et des ressources politiques, économiques, stratégiques et géopolitiques et géoéconomiques mobilisables par les élites et les forces sociales de ce pays en vue de réduire sa fragilité systémique.

Axes envisageables :

Le premier axe de ce dossier peut consister à tracer ou à retracer l’histoire sociopolitique tumultueuse et turbulente de la Centrafrique entre coups d’Etat, passages de la République à l’Empire selon le bon plaisir ou le fait du prince et guerres civiles à fortes composantes ethniques. Il s’agit d’examiner les évolutions institutionnelles et politiques qui rythment cette histoire.

Le deuxième axe de ce dossier peut s’attacher à éclairer, élucider et expliciter certains des ressorts géopolitiques de la société centrafricaine (instabilité institutionnelle, personnalisation accentuée des pouvoirs étatiques réduits à des principautés souverainistes, forte clientélisation de la gestion politique, fragilité économique aggravée, tensions politico-ethniques récurrentes, dépendance stratégique vis-à-vis de la France comme un tuteur perpétuel, dépendance vis-à-vis du Cameroun au fait de l’enclavement.

Le troisième axe du dossier peut s’attarder particulièrement à mettre en perspective le cours socio-économique et politico-économique national et sous-régional d’un pays fortement fragile sur ces plans, en dépit de l’existence de certaines richesses naturelles. Il est alors question de comprendre ce qui explique la difficulté de la Centrafrique à parvenir à une gestion économique et financière porteuse de stabilité et de prospérité autant que de croissance et de développement. Il s’agit aussi d’esquisser des voies de résolution.

Le quatrième axe de ce dossier peut approfondir l’analyse de la récurrence du suivisme diplomatique et du larbinisme stratégique d’une Centrafrique presque frappée d’un syndrome géopolitique et stratégique d’éternel dépendant peu capable de s’assumer. On peut s’interroger ici sur les possibilités d’autonomisation offertes à ce pays aux plans politique, économique, diplomatique et stratégique.

Enjeux est un bulletin trimestriel d’analyses géopolitiques pour l’Afrique centrale, publié par la Fondation Paul Ango Ela (FPAE) de géopolitique en Afrique centrale, située à Yaoundé au Cameroun. Il a pour objectifs principaux l’analyse des rapports de forces en Afrique centrale et de fournir des éléments de réflexion à l’usage des décideurs et des universitaires.

Enjeux a l’ambition de créer des liens entre les pays de la sous-région en favorisant les échanges d’expériences, de ressources humaines afin de participer à une intégration régionale effective.

Le comité de rédaction se réserve le droit d'émettre des remarques sur les articles ou de suggérer quelques modifications en fonction de la ligne éditoriale. L'auteur autorise une mise en ligne un an après publication, sauf indication contraire. Les textes sont attendus par adressage électronique (fpae@globalnet.cm) avant le 20 juin 2009.

 Chaque numéro d'Enjeux est consacré à un dossier spécifique.

Dossier

·        Les articles du dossier, spécifique à chaque numéro, constituent l’essentiel du bulletin. Les analyses pertinentes et synthétiques favorisent l’objectivité, s'appuient sur des données précises et définies dans l'espace, permettant ainsi de dégager des lignes de fond, s’éloignant par-là du conjoncturel et de sa qualité périssable ainsi que des jugements péremptoires ou moraux. Les articles du dossier définissent des perspectives d'évolution ou des risques. Enjeux s’attache donc au moyen terme.

·      Textes du dossier : Deux tailles de textes sont possibles : 15 000 signes ou 25 000 signes (espaces compris), plus ou moins 10%.

Présentation de l’auteur

Par Prénom NOM, spécialité, institut(s) de rattachement, ville, pays (de résidence).

Format : Times New Roman, 12, justifié

Mise en page

  • Titre de l’article : en lettres capitales, gras, Times New Roman, 12
  • Titres de chapitres : en minuscules, gras, Times New Roman, 12, centré

Saut d’une ligne avant, une ligne après le titre.

  • Sous-titres : en minuscules, italique, Times New Roman, 12, centré

Saut d’une ligne avant, une ligne après le sous-titre.

  • Texte : Times New Roman, 12, justifié, interligne simple, aucun alinéa

Noms propres en minuscules, usage restreint des majuscules pour les noms communs (exemples : gouvernement, ministre, pays pauvres très endettés)

·        Prévoir l’illustration du texte dès la rédaction : cartes, graphiques, photos, etc., avec l’indication de leurs sources.

·        Les termes techniques ou les références historiques peuvent faire l’objet d’encadré(s) insérés dans le texte.

·        Notes : en fin de texte, Times New Roman, 10

Appels notes de fin de texte : en exposant

Indications bibliographiques

Les indications bibliographiques sont sommaires et ne doivent pas excéder 15 références.

·        Monographie : Nom, Prénom, Titre de l’ouvrage, Lieu de publication, Éditeur, Année.

·        Périodique : Nom, Prénom, « Titre de l’article en italique », Titre du périodique Volume, Numéro, Date de publication, numéro de page de début-numéro de page de fin.

·         Internet : Nom, Prénom (ou en cas d’absence, le titre du site web). « Titre du document [si disponible] » Titre du site Web. Date de la dernière mise à jour ou date de la publication dans Internet. Date de consultation .

Lieux

  • Yaoundé (Cameroun)
    Yaoundé, Cameroun

Dates

  • samedi 20 juin 2009

Mots-clés

  • Afrique centrale, république centrafricaine, gépolitique, géoéconomie, histoire

Contacts

  • Kalliopi Ango Ela
    courriel : fpae [at] globalnet [dot] cm

URLS de référence

Source de l'information

  • Kalliopi Ango Ela
    courriel : fpae [at] globalnet [dot] cm

Pour citer cette annonce

« La République centrafricaine numéro spécial (octobre – décembre 2009) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 25 novembre 2008, http://calenda.org/196057