AccueilPierre Mendès France et les outre-mers : de l’empire à la décolonisation

*  *  *

Publié le jeudi 27 novembre 2008 par Marie Pellen

Résumé

L’Institut Pierre Mendès France et son comité scientifique organisent un colloque sur « Pierre Mendès France et les outre-mers : de l’empire à la décolonisation » les 11 et 12 décembre prochains. S’inscrire impérativement auprès de l’Institut Pierre Mendès France par téléphone au 01.44.27.18.80/18.81 ou par mail : ipmf@college-de-france.fr

Annonce

Colloque organisé par l’Institut Pierre Mendès France (3 rue d’Ulm 75005 Paris, www.mendes-france.fr)

La postérité a retenu de Pierre Mendès France l’image d’un homme d’État partisan de solutions libérales dans la gestion des questions outre-mer. La conclusion des « accords » de Genève le 21 juillet 1954 ainsi que son discours programmatique de Carthage le 31 juillet suivant en témoignent tout particulièrement. De même sa démission du gouvernement de Guy Mollet le 23 mai 1956 manifeste son opposition à une politique de force en Algérie.
Si Pierre Mendès France constitue assurément, dans les années cinquante, une des figures importantes parmi les « libéraux » en matière outre-mer, il n’en est pas pour autant un tenant de l’indépendance immédiate des territoires formant l’Union française. Formé à l’école radicale et très influencé par les idées de Joseph Caillaux sur la mise en valeur des colonies, il montre, dans les premiers temps de son engagement public, un fort attachement à l’empire source de puissance et de rayonnement mondial pour la France. Il adhère, comme tous les grands leaders de sa génération au principe du bien-fondé de la colonisation et de la nécessité de la mission civilisatrice mais sous un angle très économique.  
La Seconde guerre mondiale et l’accélération du processus historique de la décolonisation font évoluer ses conceptions coloniales. Conscient de la force des nationalismes mais aussi de la nécessité d’une véritable politique d’aide au développement, il nourrit une vision progressive de l’émancipation de ces territoires par étapes successives suivant le degré de développement de chacun d’entre eux. Le terme d’une telle évolution paraît être la constitution d’une Communauté de destin entre la France et son ancien empire colonial à l'issue de laquelle le Gouvernement français ne conserverait plus que la direction des affaires régaliennes (diplomatie, défense et coordination économique générale).
L’indépendance de la Tunisie et du Maroc en 1956 et l’enlisement de la France dans le conflit algérien conduisent Pierre Mendès France à faire évoluer ses conceptions outre-mer de plus en plus dans le sens d’une indépendance qui ne doit pas signifier la fin de tous les liens avec la République française.

JEUDI 11 DECEMBRE 2008

Conseil Régional d’Ile de France, 35 bld des Invalides 75007 Paris
salle Paul Delouvrier

9h00. Ouverture du colloque par Éric Roussel, président de l’Institut Pierre Mendès France
Introduction générale de Frédéric Turpin, maître de conférences à l’université d’Artois

9h30. Pierre Mendès France au temps des colonies : un radical moderniste

Président de séance : Jean-Pierre Rioux, inspecteur général honoraire de l’Éducation Nationale
  • Les idées coloniales de Pierre Mendès France au temps de l’empire triomphant : Pierre Singaravélou, PRAG en Histoire contemporaine, université Bordeaux III
  • Culture politique et positions coloniales de Pierre Mendès France avant juin 1954 : Maria Romo-Navarrete, docteur en Histoire, université de Paris-Sorbonne
  • Débat

14h30. L’heure des choix : de la réflexion à l’action

Président de séance : Georges-Henri Soutou, professeur à l’Université Paris-Sorbonne
  • L’Indochine : une sortie réussie ? Laurent Cesari, professeur à l’université d’Artois 
  • L’exemple à suivre : la Tunisie : Abdesslem Ben Hamida, professeur à l’université de Tunis
  • Un absent : le Maroc : David Lambert, chercheur associé à l’université de Toulouse II-Le Mirail
  • La Communauté française, un avenir pour la République ? Frédéric Turpin
  • Débat

VENDREDI 12 DECEMBRE 2008

Palais du Luxembourg, 15 rue de Vaugirard 75006 Paris,
salle Clemenceau,

9h00 : Mendès face à la guerre d’Algérie

Président de séance : Jean-François Sirinelli, professeur à l’IEP de Paris
  • Pierre Mendès France et l’Algérie coloniale : Daniel Lefeuvre, professeur à l’université de Saint-Denis Paris VIII
  • Pierre Mendès France, la IVe République et la guerre d’Algérie : Guy Pervillé, professeur à l’université de Toulouse II – Le Mirail
  • Pierre Mendès face à la politique algérienne du général de Gaulle : Gilles Le Béguec, professeur à l’université de Paris X – Nanterre
  • Débat

14h00 : Mendès et les Suds

Président de séance :  Robert Frank, professeur à l’université de Paris I – Panthéon-Sorbonne
  • Pierre Mendès France et la politique gaullienne de coopération avec l’Afrique subsaharienne francophone : Sarah Mohamed-Gaillard, maître de conférences à l’INALCO
  • Développer le tiers-monde : les conceptions de Pierre Mendès France : Jean Saint-Geours, inspecteur général honoraire des finances, ancien collaborateur de Pierre Mendès France
  • Pierre Mendès France icône française de la décolonisation ? Sabrina Tricaud, chargée de recherches auprès de l’association Georges Pompidou
  • L’image de Pierre Mendès France dans les Suds : Papa Drame, professeur adjoint à l’université de Bishop (Canada)
  • Débat 
- Conclusion : Jacques Frémeaux, professeur à l’université Paris-Sorbonne

Direction scientifique :

- Jacques Frémeaux, professeur à l’Université Paris-Sorbonne
- Frédéric Turpin, maître de conférences HDR à l’Université d’Artois.

Comité scientifique de l’Institut Pierre Mendès France :

- Robert Frank, professeur à l’Université de Paris I – Panthéon-Sorbonne, président du comité scientifique
- Élisabeth du Réau, professeur émérite à l’Université Paris III -Sorbonne nouvelle
- Jean-Pierre Rioux, inspecteur général honoraire de l’Education Nationale
- Jean-François Sirinelli, professeur à l’IEP de Paris
- Georges-Henri Soutou, professeur à l’Université Paris-Sorbonne
- Frédéric Turpin, maître de conférences HDR à l’Université d’Artois
- Philippe Vial, chef de la division Etudes historiques, Département de la Marine, Service historique de la Défense
- Irwin Wall, professeur d’histoire, University of California, Riverside

Organisation du colloque :

- Éric Roussel, président de l’Institut Pierre Mendès France
- Vincent Laniol, attaché scientifique de l’IPMF
- Murielle Blondeau, secrétaire de l’IPMF

Colloque organisé avec le soutien de la mairie de Paris et le concours du conseil régional d’Ile de France

S’inscrire impérativement auprès de l’Institut Pierre Mendès France par téléphone au 01.44.27.18.80/18.81 ou par mail : ipmf@college-de-france.fr

Lieux

  • 11/12 : Conseil régional d'Ile de France (35 bd des Invalides, 75007 PARIS, salle Paul Delouvrier) ; 12/12 : Palais du Luxembourg (15 rue de Vaugirard 75006 PARIS, salle Georges Clemenceau)
    Paris, France

Dates

  • jeudi 11 décembre 2008
  • vendredi 12 décembre 2008

Mots-clés

  • histoire coloniale , décolonisation

Contacts

  • Vincent Laniol
    courriel : ipmf [at] college-de-france [dot] fr

Source de l'information

  • Institut Pierre Mendès France
    courriel : calenda [at] revues [dot] org

Pour citer cette annonce

« Pierre Mendès France et les outre-mers : de l’empire à la décolonisation », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 27 novembre 2008, http://calenda.org/196090