AccueilDrogues & cultures

Drogues & cultures

Conférences internationale organisée par l'OFDT et la Chaire Santé de Sciences Po

*  *  *

Publié le vendredi 28 novembre 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

La description du phénomène drogues s’est beaucoup développée au cours des dernières décennies. Mais les éclairages permettant de mieux comprendre la grande variabilité des usages et des manières de les appréhender manquent encore... Afin de progresser dans ce sens, l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies et la Chaire Santé de Sciences Po ont choisi de réunir, autour de la thématique « drogues et cultures », des chercheurs en sciences humaines et sociales.

Annonce

Existe-t-il un lien entre les drogues, leurs effets et les imaginaires propres aux cultures contemporaines ?

Peut-on identifier des populations d’usagers réunis autour d’une sous-culture associée à leurs pratiques ?

Quels critères de jugement président actuellement à la pensée des drogues ?

Comment influencent-ils les politiques de régulation du phénomène ?

Ces grands axes de réflexion et leurs mises en perspective internationales et historiques guideront trois jours de débats à Paris du 11 au 13 décembre 2008.

Au cours des dernières décennies, les connaissances relatives aux drogues se sont partout considérablement développées. Toutefois, si l'accroissement des données disponibles permet une meilleure description du phénomène, il reste beaucoup de chemin à parcourir pour expliquer ses multiples facettes. C'est la raison pour laquelle il paraît utile de réfléchir aujourd'hui aux liens unissant « drogues » et « cultures », thème de la conférence internationale organisée à l'initiative de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) en partenariat avec la Chaire Santé de Sciences Po.

Penser les rapports entre « drogues » et « cultures » conduit à parcourir un vaste espace de réflexion : de l'étude des pratiques concrètes de consommation à celle des processus de construction sociale et politique du phénomène, lesquelles pratiques et constructions peuvent différer de manière radicale d'une société à l'autre voire d'un groupe d'usagers à un autre. À l'heure de la tendance supposée à l'uniformisation des cultures, il s'agira d'interroger la grande variabilité des usages et des manières de les appréhender selon les sociétés ou les groupes sociaux qui les composent.

Cette conférence tentera donc d'éclairer les possibles fonctions, individuelles ou sociales, remplies par les usages de produits psychoactifs, licites comme illicites, ainsi que l'univers symbolique qui les encadre et structure les conduites des usagers. D'interroger aussi les normes, qu'elles relèvent de l'éthique ou du droit, et les savoirs à partir desquels une société donnée, à un moment donné, définit le phénomène, le construit en problème public exigeant une réponse collective et bâtit des modèles de régulation publique associés à cette construction. Au final, il s'agira de mieux comprendre ce qui détermine l'ancrage des pratiques d'usages dans une société ou une population.

Pour ce faire, les savoirs issus des sciences humaines et sociales seront sollicités. En particulier, les approches anthropologiques et sociologiques. Celles-ci sont en effet précieuses pour saisir les processus sociaux par lesquels les substances psychoactives émergent en tant que « drogues » et font sens dans un contexte social et culturel donné, éclairant ainsi les pratiques des usagers ou les réponses « scientifiques » morales et politiques que les collectivités humaines donnent au problème.

  • Quels critères de jugement président actuellement à la pensée des drogues ?
  • Quels modes de régulations politiques en découlent ?
  • Au-delà des prévalences recensées, peut-on identifier des populations d'usagers réunis autour de significations associées à leurs pratiques ?
  • Les usages de telle ou telle substance s'inscrivent-ils dans le cadre d'une culture commune en cours de définition ?
  • Quelles régularités ou, au contraire, spécificités, émergent au plan de la pensée du phénomène des drogues, des réponses publiques qui sont adoptées, des populations d'usagers et du sens investi dans les usages ?

Ces questionnements guideront les débats favorisant les mises en perspective internationales. En outre, les usages contemporains des substances les plus couramment consommées feront l'objet d'une attention privilégiée et seront approchés d'un point de vue historique.

Un premier ensemble de communications traitera des liens généraux existant entre cultures, sociétés modernes et usages de drogues.
Un deuxième ensemble de communications fera un point sur les connaissances acquises en matière d'usages dans des milieux particuliers, des sous-cultures propres à un pays ou des sous-cultures transnationales.
Enfin, un troisième ensemble présentera différents modes de construction politiques et sociales du problème.

Jeudi 11 décembre 2008
Séance 1 : Usages de drogues et culture contemporaine.
Séance 2 : Les sous-cultures de la drogue : des affinités électives entre drogues et exclusion ?
Vendredi 12 décembre 2008
Séance 3 : Drogues et cultures nationales : vers une convergence des usages ?
Séance 4 : Interpréter et connaître les drogues : une construction sociale en mouvement.
Samedi 13 décembre 2008
Séance 5 : Politiques de régulation du phénomène : la dynamique culturelle des réponses publiques.

1ère journée, 11 décembre 2008

8h00 - 8h30

Accueil des participants

8h30 - 8h50

Ouverture de la conférence
Bruno Latour (Directeur adjoint de Sciences Po, Directeur scientifique), Etienne Apaire (Président de la MILDT)

9h00 - 9h15

De l'observation à la compréhension du phénomène des drogues
Jean-Michel Costes (Directeur de l’OFDT), Henri Bergeron (Chargé de recherches au CSO - CNRS - Sciences Po et coordinateur scientifique de la Chaire Santé de Sciences Po), Maitena Milhet (Sociologue OFDT)

Séance 1
Usages de drogues et culture contemporaine

Sous la présidence du Professeur Frédéric Rouillon, Président du CA de l’OFDT

De nombreux chercheurs en sciences sociales se sont interrogés sur les significations des usages de drogues dans les sociétés contemporaines. Ils ont cherché à comprendre les liens entre les drogues, leurs effets et les imaginaires sociaux d'une époque. Les interventions de cette première demi-journée montreront si et comment les cultures contemporaines donnent un sens aux usages et engendrent des normes sociales qui font des drogues un recours éventuel, positif ou négatif, dans la construction d'individualités.

9h15 - 10h

Consommer des drogues : un rite social ? L'exemple du tabac.
Randall Collins - Professeur de sociologie, Université de Pennsylvanie, États-Unis

10h - 10h15

Discussion
Didier Lapeyronnie - Professeur de sociologie, Université Paris Sorbonne, France

10h15 - 10h30

Échanges avec la salle

10h30 - 11h

Pause café

11h - 11h30

Expliquer l’usage et le trafic de drogues par le social suffit-il ?
Michel Kokoreff - Maître de conférence en sociologue, Université Paris Descartes, CESAMES - CNRS, France

11h30 - 11h45

Discussion
Emmanuel Langlois - Maître de conférence en sociologue, Université Victor Segalen Bordeaux 2, France

11h45 - 12h

Échanges avec la salle

12h - 12h30

Culture villageoise, culture régionale ou religion d'État en Iran : trois dispositifs contrastés de régulation des usages de drogues
Hassan Hosseini - Professeur de sociologie, Université de Téhéran, Iran

12h30 - 12h45

Discussion
Jean-Yves Trépos - Professeur de sociologie, Université de Metz, France

12h45 - 13h

Échanges avec la salle

13h - 14h30

Pause déjeuner

Séance 2
Les sous-cultures de la drogue : des affinités électives entre drogues et exclusion ?

Sous la présidence de Christopher Luckett, Groupe Pompidou, Conseil de l’Europe

Les drogues et leurs usages s'apprennent dans des contextes sociaux et culturels particuliers. Ils ne peuvent être saisis sans considération pour la signification qu'ils prennent dans des groupes sociaux particuliers. Des sous-cultures singulières règlent les usages et les relations sociales autour de ces usages. L'étude des souscultures de la drogue a largement privilégié l'observation de groupes sociaux défavorisés, précaires ou marginalisés (jeunes des cités, SDF, détenus...). L'appartenance à ces groupes sociaux a d'ailleurs été souvent conçue comme un déterminant possible des usages de drogue. Il s'agira ici d'interroger cette affinité élective entre drogues et exclusion, en la mettant en perspective avec certains contre-exemples apparents : les usages de drogue dans des milieux socialement bien intégrés.

14h30 - 15h

Substances agréables et marginalité sociale
Tom Decorte - Professeur de criminologie (ISD), Université de Gand, Belgique

15h - 15h15

Discussion
Catherine Reynaud-Maurupt, Sociologue - GRVS, France

15h15 - 15h30

Échanges avec la salle

15h30 - 15h45

Pause café

15h45 - 16h15

" L'abus Lumpen " à l'ère du néolibéralisme : un regard photo-ethnographique sur les sans-abris héroïnomanes et fumeurs de crack de San Fransisco ?
Philippe Bourgois - Professeur d’anthropologie, d’histoire, Université de Pennsylvanie, États-Unis

16h15 - 16h30

Laurent Laniel
Sociologue - OEDT, Portugal

16h30 - 16h45

Échanges avec la salle

17h - 17h30

Incrimination, criminalisation, marginalisation. Les usagers de drogue face aux processus d'exclusion.
Patricia Bouhnik - Maître de Conférence en sociologie, Université d'Amiens, France

17h30 - 17h45

Discussion
Professeur Jane Fountain - Université du Lancashire, Royaume Uni

17h45 - 18h

Échanges avec la salle

Soirée

19h

Cocktail dînatoire
Maison de l'Amérique latine
(entrée réservée : 1 rue Saint Dominique, Paris 7ème)

2e journée, 12 décembre 2008

Séance 3
Drogues et cultures nationales : vers une convergence des usages ?

Sous la présidence du Jean Michel Costes (Directeur OFDT)

Les cultures nationales sont souvent considérées comme étant des facteurs décisifs de différenciation des types et des modalités d'usages de drogues. Les interventions réunies dans cette séance tenteront de montrer cependant que ces facteurs débordent aujourd'hui du cadre des cultures nationales : les classes d'âge ou d'affinités, par exemple, s'affirment chaque jour davantage comme des clefs de compréhension du développement d'usages similaires dans des cultures pourtant fort différentes. L'analyse comparative permet ainsi de mettre en évidence tant des spécificités nationales robustes que des régularités transnationales, certains auteurs concluant à une progressive uniformisation des usages de drogues si ce n'est partout dans le monde, du moins en Europe et Amérique du Nord.

9h - 9h30

La jeunesse est-elle un pays ? Les conduites d'excès approchées par l'anthropologue
Véronique Nahoum-Grappe - Anthropologue, IIAC, France

9h30 - 9h45

Discussion
Stéphane Legleye - Statisticien, OFDT, France

9h45 - 10h

Échanges avec la salle

10h - 10h30

Les usages de drogues en Europe : spécificités nationales ou modèles partagés ?
Wolfgang Götz - Directeur de l’OEDT, Portugal

10h30 - 10h45

Discussion
Dirk Korf - Professeur de criminologie, Université d'Amsterdam, Pays-Bas

10h45 - 11h

Échanges avec la salle

11h - 11h30

Pause café

11h30 - 12h

Les drogues et la culture techno : un phénomène transnational ?
Geoffrey Hunt - Anthropologue.
Chercheur émérite associé, ISA, États-Unis

12h - 12h15

Discussion
François Beck - Statisticien, INPES, France

12h15 - 12h30

Échanges avec la salle

12h30 - 14h00

Pause déjeuner libre

Séance 4
Interpréter et connaître les drogues : une construction sociale en mouvement

Sous la présidence de Bruno Latour, Directeur adjoint de Sciences Po, Directeur scientifique

Les connaissances accumulées sur les drogues procèdent de définitions préalables, variables en fonction de l'histoire et des cultures. Ces définitions sont souvent imposées par des groupes qui ont su s'octroyer une position dominante à un moment donné de l'histoire ou dans une aire géographique et culturelle donnée. De ce point de vue, l'appréhension des usages de drogues comme « maladie » et plus récemment comme « addiction » reflète l'hégémonie conquise par la médecine tout au long au long du 20ème siècle dans les sociétés dites modernes. Les interventions réunies dans cette séance interrogeront les influences diverses du paradigme médical dans l'appréhension des usages de drogue, dans la construction de ces usages comme déviance ou pathologie ainsi que dans la construction plus générale d'un certain savoir éclipsant les autres grilles de lecture du phénomène.

14h00 - 14h30

Malaise dans la médicalisation
Peter Conrad - Professeur de sociologie, Université Brandeis, Massachussets, États-Unis

14h30 - 14h45

Discussion
Didier Fassin Anthropologue - Sociologue, Médecin.
Directeur d'études EHESS et Professeur Université Paris Nord (Iris), France

14h45 - 15h

Échanges avec la salle

15h - 15h30

L'épidémiologie comme modèle : connaître ou méconnaître les drogues ?
Patrick Peretti-Watel - Sociologue, Inserm, ORS PACA, France

15h30 - 15h45

Discussion
Cecile Lefèvre, chercheur, chef du service des enquêtes, INED, France

15h45 - 16h

Échanges avec la salle

16h - 16h30

Pause café

16h30-17h

Drogues et peurs : la persistance de mythes dans la construction des problèmes de drogues
Ross Coomber - Sociologue, Université de Plymouth, Royaume Uni

17h - 17h15

Discussion
Maitena Milhet - Sociologue, OFDT, France

17h15 - 17h30

Échanges avec la salle

3e journée, 13 décemb re 2008

Séance 5
Politiques de régulation du phénomène : la dynamique culturelle des réponses publiques

Sous la présidence de Didier Tabuteau, Responsable de la Chaire Santé de Sciences Po

Les drogues et leurs usages se sont construits comme des problèmes publics, au terme d'un processus qui associe ou oppose, de manière inégale et parfois arbitraire, de nombreux acteurs aux motivations et aux logiques contrastées : scientifiques, épidémiologistes, médecins, policiers, responsables administratifs et politiques, mais également profanes, usagers, patients, etc. Ce processus de construction de l'usage de drogues en problème public aboutit à la reconnaissance d'une responsabilité sociale et à la nécessité d'une intervention publique. Quels sont les critères de jugement qui président à la définition du phénomène en Europe et à l'international ? Quels sont les facteurs qui déterminent l'inscription de la drogue sur l'agenda politique ainsi que l'orientation sanitaire ou répressive des interventions décidées ? Quelles sont les principales caractéristiques des dispositifs de régulation adoptés en conséquence ?

9h - 9h30

Modernité - anti-modernité : la configuration culturelle de la politique des drogues en Europe et aux États-Unis au XIXe et XXe siècle.
David Courtwright - Professeur d’histoire, Université de Floride, États-Unis

9h30 - 9h45

Discussion
Timothy A. Hickman - Historien, Maître de conférence Université de Lancaster, Royaume Uni

9h45 - 10h

Échanges avec la salle

10h - 10h30

Les politiques européennes en matière de drogue : quels critères de gouvernance pour quelle rationalité ?
Henri Bergeron - Sociologue, Chargé de recherches au CSO - CNRS - Sciences Po
et coordinateur scientifique de la Chaire Santé de Sciences Po, France

10h30 - 10h45

Daniel Sansfaçon
Directeur, Politiques, recherche et évaluation, Centre national de prévention du crime, Canada

10h45 - 11h

Échanges avec la salle

11h - 11h30

Pause café

11h30 - 12h

Politiques de contrôle des drogues : fondements, impacts et alternatives
Peter Reuter
Professeur de criminologie et politiques publiques, Université du Maryland, États-Unis

12h - 12h15

Discussion
Nacer Lalam - Économiste, INHES, France

12h15 - 12h30

Échanges avec la salle

12h30 - 13h00

Clôture de la conférence
Robert Castel
Directeur d'études EHESS, France

Lieux

  • Sciences Po, 27 rue Saint Guillaume
    Paris, France

Dates

  • jeudi 11 décembre 2008
  • vendredi 12 décembre 2008
  • samedi 13 décembre 2008

Fichiers attachés

Mots-clés

  • drogue, culture, addiction, alcool, tabac, trafic, criminalisation, marginalisation

Contacts

  • OFDT, service communication ~
    courriel : com [at] ofdt [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Com, Ofdt ~
    courriel : com [at] ofdt [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Drogues & cultures », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 28 novembre 2008, http://calenda.org/196101