AccueilNucléaire et développement régional

*  *  *

Publié le jeudi 04 décembre 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

La production d’électricité d’origine nucléaire a réussi à se développer en France de façon spectaculaire alors que des pays proches ont fait des choix bien différents. De nombreux points ont été avancés pour expliquer cet état de fait : centralisme historique du pays, rôle des élites… On a moins observé la question d’un point de vue régional. Ce colloque met l’accent sur ce point pour comprendre comment la greffe nucléaire a réussi sur les formes d’enracinement local, l'accueil des régions, des départements et des populations avoisinantes.

Annonce

 La production d’électricité d’origine nucléaire a réussi à se développer en France de façon spectaculaire alors que des pays proches ont fait des choix bien différents. De nombreux points ont été avancés pour expliquer cet état de fait : centralisme historique du pays, rôle des élites… On a moins observé la question d’un point de vue régional. Ce colloque met l’accent sur ce point pour comprendre comment la greffe nucléaire a réussi sur les formes d’enracinement local, l'accueil des régions, des départements et des populations avoisinantes. Certes, EDF a apporté une logistique de plus en plus éprouvée pour convaincre élus et simples citoyens mais l’acceptation sociale ne peut se comprendre en partant de la seule entreprise; une vue à la racine des événements est nécessaire : pourquoi un accueil favorable ici, des résistances ailleurs?  Les retombées économiques pour les collectivités locales sont-elles visibles à court terme et à long terme (emplois, maintenance, création ou revitalisation d’un tissu de PMI-PME) ? Le nucléaire a-t-il fait partie de l'image valorisante de la région (pour montrer le dynamisme, pour arguer d’un rôle national) ou est-ce en définitive un atout secondaire ?

Programme

Colloque organisé par le Cermahva (Université François Rabelais de Tours) avec le soutien de la Fondation EDF Diversiterre

Lieu : Bibliothèque universitaire, 5e étage – 3 rue des Tanneurs - Tours

Jeudi 11 décembre 2008

Accueil : 8h30

9 h : allocutions de bienvenue

9 h 15 : Introduction scientifique, Alain BELTRAN, directeur de recherche au CNRS (IRICE)

Session 1 : Généalogie des sites nucléaires

Présidence : Sylvette DENEFLE, directrice de la Maison des sciences de l’homme de Tours

Thème 1 : L’uranium, matière première

9 h 30 : Philippe BRUNET, université d’Evry,
Un chaînon manquant de l’histoire du nucléaire : l’industrie de l’uranium

9 h 50 : Gabrielle HECHT, université du Michigan (Ann Arbor),
Nucléarité, dé/colonisation et uranium africain

10 h 10: discussion

10 h 30: pause

Thème 2: Le projet nucléaire

10 h 45 : Cyrille FOASSO, Conservatoire national des arts et métiers,
La sélection des sites nucléaires du point de vue de la sûreté

11 h 05 : René BRION Jean-Louis MOREAU, historiens des entreprises,
Le choix des implantations de centrales nucléaires en Belgique. Critères techniques, économiques, politiques et environnementaux

11 h 25 : Anne DALMASSO, université Pierre Mendès-France – Grenoble 2,
Le projet Thermos (1976-1981) ou l’échec de « l’atome au coin du feu »

11 h 45 : discussion

12 h 15 : déjeuner

Session 2 : La greffe nucléaire

Présidence : Christophe BOUNEAU, Professeur à l’université Michel de Montaigne – Bordeaux 3, directeur de la Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine.

14 h 30 : Violaine GIRARD, Laboratoire des Sciences sociales de l’entreprise de l’IEP de Toulouse,
Une industrie à risque pourvoyeuse de ressources fiscales : enjeux fiscaux et carrière locale d’un professionnel de la politique

14 h 50 : Sandrine BERNIER, université François Rabelais de Tours,
Avoine : un CNPE favorablement accueilli et désormais intégré et ancré à l’identité d’un territoire

15 h 10 : Romain BRIANT, université François Rabelais de Tours, et Jean-Pierre FISCHER, ancien chef de mission Sûreté de Chinon :
Histoire des centrales de Chinon

15 h 30: discussion

15 h 45: pause

16 h : Véronique FABUREL, université du Havre,
L’émergence de particularismes locaux sur des sites nucléaires standardisés : un effet régional ? Etude comparée de deux implantations de centrales, Dampierre-en-Burly (45) et Paluel (76).

16 h 20 : Ludovic LALOUX, professeur agrégé et chargé de cours à l’université Lille 3,
La valorisation des eaux de refroidissement d’une centrale nucléaire : la ferme marine  « Aquanord » à Gravelines, une initiative isolée ou un exemple à suivre ?

16 h 40 : Yves BOUVIER, université de Savoie et secrétaire scientifique du Comité d’histoire de l’électricité,
De l’implantation au patrimoine : la patrimonialisation des sites nucléaires

17 h : discussion

17 h 20 pause

17 h 30 Débat : activités agricoles et voisinage nucléaire, Jean-Pierre WILLIOT, Professeur d’histoire contemporaine à l’université François Rabelais de Tours.

19h fin.

Vendredi 12 décembre 2008

Session 3 : La contestation

Présidence : Marc de FERRIERE LE VAYER, Professeur d’histoire contemporaine à l’Université François Rabelais de Tours

9 h : Françoise LAFAYE, Laboratoire Rives (ENTPE/UMR 5600) &  UMR CNRS ADES,
Contre qui, contre quoi ? La rencontre manquée des locaux et des « chevelus » lors de l’implantation du site nucléaire du Blayais (sud-ouest).

9 h 20 : Sezin TOPÇU, Centre Alexandre Koyré et université de Compiègne,
La dynamique des contestations antinucléaires locales des années 1970 : le cas de la France

9 h 40 Alain BELTRAN, directeur de recherche au CNRS (IRICE),
Superphénix ou la cristallisation des oppositions

10 h : Marcela EFMERTOVA, université technique de Prague,
La genèse de l’évolution des centrales nucléaires sur le territoire tchèque.

10 h 20: discussion

10 h 40 pause

11 h Débat n° 2 : Elus et industriels régionaux face au nucléaire

12 h 30 : fin du colloque

Lieux

  • Université François Rabelais (Bibliothèque universitaire, 5e étage), 3 rue des Tanneurs, Tours
    Tours, France

Dates

  • jeudi 11 décembre 2008
  • vendredi 12 décembre 2008

Fichiers attachés

Mots-clés

  • histoire industrielle, énergie nucléaire, histoire des techniques, histoire économique

Contacts

  • Camille Prieux
    courriel : cethis [at] univ-tours [dot] fr

Source de l'information

  • Camille Prieux
    courriel : cethis [at] univ-tours [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Nucléaire et développement régional », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 04 décembre 2008, http://calenda.org/196128