AccueilParentalité et emploi. Quel défi pour les politiques publiques ?

*  *  *

Publié le vendredi 05 décembre 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Ce colloque a pour objectif de mettre en évidence la capacité des politiques à relever les nouveaux défis en matière d'emploi et de fécondité auxquels sont confrontés les pays européens aujourd'hui, en étudiant trois dimensions transversales: analyser les effets sur l'emploi et l'égalité entre les femmes et les hommes, l'intégration au marché du travail (comment les politiques publiques sont pensées pour aider les deux parents à évoluer dans un emploi de qualité) ainsi que l'inclusion sociale (jusqu'à quel point les politiques de services de garde et autres instruments garantissent un accès et une utilisation socialement équitables de l'offre de services).

Annonce

Colloque organisé par le Département d'Economie Appliquée de l'Université Libre de Bruxelles (DULBEA), l'Unité Politiques et Services à l'Enfance de l'Université Libre de Bruxelles (UPSE-ESP) et le Groupement de recherche européen du CNRS - Marché du travail et genre en Europe (MAGE)
Avec le soutien de la Politique Scientifique Fédérale et du Service Public Fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale

Lieu:
Service Public Fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale
Rue Ernest Blerot 1, Auditorium Storck
1070 Bruxelles

PARTICIPATION GRATUITE, INSCRIPTION OBLIGATOIRE en envoyant un mail à Leila Maron (lmaron@ulb.ac.be)

Objectifs du Colloque:

La maternité est susceptible d’exercer différents effets sur la carrière professionnelle des mères: elle peut les amener à abandonner leur travail (provisoirement ou définitivement), les inciter à réduire leur temps de travail et les contraindre à accepter des emplois à temps partiels de mauvaise qualité et ceci peut survenir en combinaison ou non avec un déplacement de l'emploi des mères vers des professions ou des secteurs moins rémunérateurs. Toutes ces pénalités peuvent affecter l'indépendance et la sécurité financière des jeunes mères
Ces effets s’observent à des degrés variables dans les différents pays européens témoignant des effets négatifs qu’exerce la maternité sur les carrières des femmes. A l’inverse et ce phénomène est observé partout en Europe, la paternité exerce des effets positifs sur l’emploi des hommes: les pères travaillent plus et dans de meilleures conditions que les hommes sans enfants.
Les pénalités associées à la maternité montrent bien que les décisions sont contraintes par les stéréotypes d’une part: c’est à la mère qu’incombe la charge de l’enfant, et par les institutions d’autre part: manque d’infrastructures adéquates et politiques contraignent les mères au travail à temps partiel, aux interruptions de carrières qui s’avèrent ultérieurement de redoutables pièges placés sur les parcours professionnels des femmes.

Dès lors que ces risques sont plus souvent des contraintes que des choix, il est indispensable de les combattre par un système adéquat et efficace de politiques sociales et familiales qui garantisse l'engagement des deux parents dans la sphère professionnelle autant que familiale, évitant ainsi aux femmes de devoir faire le choix binaire de travailler ou d'élever des enfants: garde d'enfants et autres infrastructures parascolaires, congés de maternité/paternité, congés parentaux, pour en citer les principaux éléments. Cependant, toutes ces politiques ne vont pas nécessairement dans le sens de la promotion des familles bi-actives.

Il s’agit donc de mettre en évidence la capacité des politiques à relever les nouveaux défis en matière d'emploi et de fécondité auxquels sont confrontés les pays européens aujourd'hui, en étudiant trois dimensions transversales: analyser les effets sur l'emploi et l'égalité entre les femmes et les hommes, l'intégration au marché du travail (comment les politiques publiques sont pensées pour aider les deux parents à évoluer dans un emploi de qualité) ainsi que l'inclusion sociale (jusqu'à quel point les politiques de services de garde et autres instruments garantissent un accès et une utilisation socialement équitables de l'offre de services).

Ce colloque clôture le projet "Politiques Publiques pour Promouvoir l'Emploi des Parents et l'Inclusion Sociale - PEPSI", financé par la Politique Scientifique Fédérale belge.
Les résultats des recherches menées en collaboration entre le Département d'Economie Appliquée de l'Université Libre de Bruxelles (DULBEA) et l'Unité Politiques et Services à l'Enfance de l'Université Libre de Bruxelles (UPSE-ESP) y seront présentés et mis en perspective avec les résultats d’autres recherches.

Programme

8h30 Accueil des participants

9h00 Ouverture:
- Joëlle Milquet, Vice-Première ministre, Ministre de l'Emploi et de l'Égalité des chances
- Sabine Laruelle, Ministre de la Politique Scientifique Fédérale
- Pierre-Paul Maeter, Président du Comité de direction, Service public fédéral – Emploi, Travail et Concertation sociale
- Margaret Maruani, MAGE-CNRS

9h45 Parentalité et Emploi:

Présidente: Catherine Sofer, MAGE-CNRS

- Effets de la parenté sur l’emploi en Europe, Leila Maron (DULBEA) et Danièle Meulders (DULBEA, MAGE)
- Maternité et emploi aux Etats-Unis, Hélène Périvier (OFCE)
- Les effets de la maternité sur les salaires. Une analyse comparative dans 25 pays européens, Síle O’Dorchai (DULBEA)
- Asymmetric power within couples. The gendered effect of children and employment on entitlement to household income, Jérôme De Henau (DULBEA, Open University)

11h45 Pause-café

12h00 Les services de garde des enfants et les congés accordés aux parents:

Présidente: Marie-Thérèse Letablier, CNRS

- Disponibilité et qualité des indicateurs pour la petite enfance en Europe, Gaëlle Amerijckx (UPSE)
- Typologies et indicateurs des systèmes d’éducation et d’accueil des jeunes enfants (EAJE) en Europe, Gaëlle Amerijckx (UPSE) et Perrine Humblet (UPSE)

13h00 Déjeuner

14h30 Les services de garde des enfants et les congés accordés aux parents (suite):

Présidente: Marie-Thérèse Letablier, CNRS

- Farewell to Childcare, Peter Moss (University of London)
- Les dispositifs de congés accordés aux parents en Europe, Leila Maron (DULBEA), Danièle Meulders (DULBEA, MAGE) et Síle O’Dorchai (DULBEA)

15h30 Pause café

16h00 Impact des politiques publiques et des politiques d'entreprises sur l'emploi des parents:

Présidente: Danièle Meulders, DULBEA-MAGE

- Effets des politiques publiques sur l'emploi des parents, Leila Maron (DULBEA) et Danièle Meulders (DULBEA, MAGE)
- Politiques de conciliation du travail et de la vie familiale en Europe: Quelle(s) complémentarité(s) des aides publiques et d'entreprises, Olivier Thevenon (INED)
- Gestion de la parentalité en Allemagne, France et Royaume-Uni: la promotion de la responsabilité sociale des entreprises et ses enjeux, Marie-Thérèse Letablier (CNRS) et Anne Eydoux (CEE)

17h30 Séance de clôture – Conclusions
- Catherine Sofer, MAGE-CNRS
- Danièle Meulders, DULBEA-MAGE
- Perrine Humblet, UPSE

Lieux

  • Service Public Fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale, Rue Ernest Blerot 1, Auditorium Storck 1070 Bruxelles,
    Bruxelles, Belgique

Dates

  • jeudi 18 décembre 2008

Mots-clés

  • emploi, parentalité, politiques familiales, écart salarial, Europe

Contacts

  • Leila MARON
    courriel : lmaron [at] ulb [dot] ac [dot] be

Source de l'information

  • Leila MARON
    courriel : lmaron [at] ulb [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« Parentalité et emploi. Quel défi pour les politiques publiques ? », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 05 décembre 2008, http://calenda.org/196137