AccueilMigrations et mouvements en histoire européenne

Migrations et mouvements en histoire européenne

Troisième conférence annuelle de GRACEH organisée à l’Institut Universitaire Européen, Florence, les 28 et 30 Avril 2009

*  *  *

Publié le mardi 09 décembre 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Destiné initialement aux doctorants en histoire, nous invitons tout particulièrement les contributions traitant de : l'objet des migrations, la manière de migrer, et les migrations et transferts dans l’historiographie. Pour poser votre candidature, veuillez nous envoyer un résumé de 300 mots ainsi qu’un court curriculum vitae à l’adresse email suivante : GRACEH2009@gmail.com pour le 1er février 2009. Les repas et le logement seront offerts aux participants et la participation à la conférence est gratuite. La principale langue de travail sera l’anglais, mais nous accepterons, dans la mesure du possible, des contributions rédigées dans d’autres langues. GRACEH, l’acronyme de « Graduate Conference in European History », constitue un forum d’échanges scientifiques international et intergénérationnel.

Annonce

L’étude de la traversée des frontières par les hommes et les idées dans le passé occupe une part de plus en plus importante dans la recherche historique. En effet, la majorité des périodes de notre histoire fut déterminées par les processus migratoires, le franchissement des frontières et les enchevêtrements.

Aussi, si l’on considère les innovations récentes en matière d’historiographie, le tracé fixe des frontières des états nations contemporains influence encore considérablement la mémoire et l’écriture de l’histoire. Cette vision figée empêche les historiens d’appréhender correctement les processus parallèles, les mouvements et autres multiples courants et flux historiques complexes, qu’ils soient économiques, politiques, culturels ou technologiques.

De plus, l’écart s’accroît plus qu’il ne se réduit entre, d’une part, la littérature se concentrant sur l’histoire d’un espace national unique, situé au cœur du canevas d’une tradition historiographique nationale, présenté parfois comme du transnationalisme et, d’autre part, l’écriture de l’histoire retraçant et analysant le passé par des points de vues multiples et variés.

Sur base de ces réflexions, The Berliner Kolleg für Vergleichende Geschichte Europas (The Berlin School for Comparative European History), The Department of History at the Central European University (CEU), Budapest and the Department of History and Civilisation at the European University Institute (EUI), Florence, trois institutions privilégiant l’usage des approches comparatives et transnationales en histoire, organisent la troisième Graceh, Conférence de doctorants et jeunes chercheurs en Histoire Européenne.  Faisant suite aux conférences annuelles sur la ‘Nouvelle Histoire Politique’ et la ‘Périodisation’, le thème de cette année sera consacré à la ‘Migration et Mouvement dans l’Histoire Européene’.

Nous invitons les contributions traitant des questions de migration et mouvement en histoire et partageant notre but d’historiciser la migration grâce à une analyse critique de conceptions closes et figées de l’écriture du passé.  La migration et le mouvement sont compris comme des phénomènes historiques complexes à facettes multiples, pouvant prendre des formes diverses.  Nous apprécierons tout particulièrement les contributions qui adresseront les thèmes et questions suivantes :.

I.  L’objet des migrations

  • Les personnes, les idées, la connaissance.
  • Les objets, la technologie, la science, les capitaux et l’économie.
  • Les idéologies, les systèmes politiques, les modèles d’organisations sociales, les régimes et les lois.
  • Les cultures et les religions, les processus culturels (comme la peur, l’hystérie, l’héritage et les mythes).
  • L’adaptation de ce qui migre dans son contexte local.

II. La manière de migrer

  • Les moyens et modes d’échange – physiques et philosophiques.
  • Les lieux d’interaction et de rencontre : les cours aristocratiques, livres, cafés, villes portuaires ou autres lieux vus par l’historiographie traditionnelle comme secondaires ou périphériques.
  • Les capitales et autres métropoles.
  • Les expositions universelles, foires et musées.
  • Les contraintes et restrictions imposées aux transferts et aux migrations.

III. Migration et transfert dans l’historiographie

  • Les approches et écoles historiographiques ont traversé les frontières et franchi les communautés historiques nationales.
  • La résistance d’une tradition historiographique nationale aux approches venant de l’extérieur.

Les contributions basées sur des recherches ne se limitant pas à un cadre national unique et à une historiographie nationale seront tout particulièrement encouragées.

Si vous voulez poser votre candidature, veuillez nous envoyer un résumé de 300 mots ainsi qu’un court curriculum vitae à l’adresse email suivante :GRACEH2009@gmail.com pour le 1er février 2009. Les repas et le logement seront offerts aux participants et la participation à la conférence est gratuite. La principale langue de travail de cette conférence sera l’anglais, mais nous accepterons, dans la mesure du possible, des contributions rédigées dans d’autres langues. Les contributions seront communiquées aux autres participants avant la conférence et devront nous parvenir pour le 10 avril 2009.

Des professeurs et experts des migrations ont accepté de participer et de contribuer à l’enrichissement de nos discussions et échanges d’idées.  Ils ouvriront la conférence et y présenteront également leurs réflexion, il s’agit des professeurs Leo Lucassen, Professeur d’Histoire Sociale à l’University of Leiden, et les professeurs de l’Institut Universitaire Européen de Florence Sebastian Conrad, Antonella Romano, et Philipp Ther. Les professeurs ayant confirmé leur participation afin de présider un pannel et d’y discuter les contributions présentées sont les professeurs Bauerkämper (ABerlin), Laszlo Kontler (CEU), Rainer Bauböck, Heinz-Gerhard Haupt, Kiran Patel, Antonella Romano, Philipp Ther, et Bartolome Yun-Casalilla (tous de l’EUI).

A propos de GRACEH

GRACEH est l’acronyme de ‘Graduate Conference in European History’, ou Conférence de doctorants en Histoire européenne. Elle constitue un forum d’échanges scientifiques international et intergénérationnel. GRACEH est organisée par l’Institut Universitaire Européen de Florence, par la Central European University de Budapest et par le Kolleg für Vergleichende Geschichte Europas de Berlin. Suite aux succès des conférences organisées à Budapest et à Berlin, la conférence de GRACEH aura lieu en 2009 dans les villas florentines de l’IUE. Cette rencontre permettra à des jeunes chercheurs de débattre et de remettre en question les thématiques de la migration des personnes et du transfert des idées au sein de leurs propres projets de recherche. Ainsi, les faiblesses des conceptualisations figées et immuables du passé seront soulignées et nous serons amenés à analyser plus précisément l’impact des processus migratoires en histoire. Cette conférence contribuera pleinement aux débats actuels portant sur les frontières de l’Europe et sur l’état nation au sein de notre monde globalisé contemporain. Des spécialistes concourront aux débats et commenteront les contributions présentées afin de donner à cette conférence une atmosphère de travail unique. Des informations détaillées concernant les conférences précédentes de GRACEH peuvent être trouvés via les liens suivants :

http://hsozkult.geschichte.hu-berlin.de/tagungsberichte/id=1648  (Budapest) http://hsozkult.geschichte.hu-berlin.de/tagungsberichte/id=2186&count=332&recno=8&sort=datum&order=down&geschichte=68               (Berlin) 

Pour plus d’informations sur les organisateurs de GRACEH veuillez consulter les sites web suivants:

  • The European University Institute, Department of History and Civilization: http://www.eui.eu/HEC/
  • The Berliner Kolleg für Vergleichende Geschichte Europas: http://web.fu-berlin.de/bkvge/
  • The Central European University, Department of History: http://www.hist.ceu.hu/

Lieux

  • Institut Universitaire Européen
    Florence, Italie

Dates

  • dimanche 01 février 2009

Mots-clés

  • migration, histoire européenne, mouvement, transfert

Contacts

  • Pascale Falek
    courriel : GRACEH2009 [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Pascale Falek
    courriel : GRACEH2009 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Migrations et mouvements en histoire européenne », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 09 décembre 2008, http://calenda.org/196154