AccueilAlimentation, environnement et santé : l’actualité de l’œuvre et de la pensée de Josué de Castro (1908-1973)

*  *  *

Publié le mercredi 17 décembre 2008

Résumé

Josué de Castro fut une personnalité d’envergure internationale, président de la FAO dont l’ouvrage Géopolitique de la faim eut un retentissement considérable durant les années 50. Médecin et universitaire, il a, sa vie durant écrit et témoigné sur la faim au Brésil puis dans le monde, sur la malnutrition, sur les relations entre environnements, ressources alimentaires et santé. Professeur, il le fut au Brésil, et comme invité à l’étranger. Banni par la dictature en 1964, son exil fut la France, où il devint professeur associé au Centre universitaire expérimental de Vincennes, créée par Edgar Faure à la suite de mai 1968 et devenu l’université de Paris 8 -Vincennes. Ce colloque correspond en même temps au centenaire de la naissance de Josué de Castro, au quarantième anniversaire de mai 1968, et à un moment où la question de l’alimentation dans le monde, y compris dans certaines couches sociales des pays dits « riches » est une question vive, même et surtout parce que ses composantes en sont pour une part différentes de celles qui prévalaient lorsqu’il écrivait.

Annonce

Ce colloque s’inscrit dans des problématiques scientifiques et dans des enjeux sociaux très actuels, lesquels furent au milieu du 20ème siècle au centre de l’oeuvre de Josué de Castro : l’alimentation, les environnements humains, la santé.
Il ne s’agit pas seulement d’un acte de mémoire envers une personnalité intellectuelle marquante du milieu du 20ème siècle. Il s’agit, d’analyser les héritages de Josué de Castro, et les ruptures, à la fois dans la recherche scientifique vive et dans les mouvements sociaux, d’examiner comment, plus d’un demi-siècle après la publication de ses ouvrages les plus connus, la réflexion et l’action sur les rapports entre alimentation, sociétés, environnements et santé ont pu changer dans divers lieux du monde.

Rappelons que Josué de Castro, médecin brésilien né à Recife dans le Nord-est du Brésil, alors zone de sous-alimentation chronique et de graves crises alimentaires en cas de sécheresse, s’intéressa très jeune à cette question comme en témoigne son ouvrage de 1932, O problèmo fisiologico da alimentaçao no Brasil. Aujourd’hui un peu oublié en France, il a été mondialement connu, publié et traduit, en particulier ses ouvrages Geografia da fome (1946) - Géographie de la faim - et Geopolitica da fome (1949) - Géopolitique de la faim. Il a mené defront une carrière académique et une carrière politique afin de contribuer à mettre en oeuvre ses idées sociales, et il a notamment défendu l’instauration d’un salaire minimum et la mise en place d’une réforme agraire au Brésil. Trente-cinq ans après son décès, de nombreux scientifiques au Brésil et dans le monde, ainsi que des mouvements politiques (Les Sans Terre, Via Campesinas, les altermondialistes...), se réclament pour partie de la pensée de Josué de Castro. Au Brésil, le président Lula Da Silva y fait référence pour la part « faim zéro» de son programme de gouvernement. Après avoir été professeur de physiologie à l’Université de Recife, Josué de Castro fut successivement professeur de géographie humaine à l’Université de Recife, professeur d’anthropologie à l’Université du District Fédéral, professeur de géographie humaine à la Faculté nationale de Philosophie de l’Université du Brésil, enfin professeur associé au Centre universitaire expérimental de Vincennes de 1968 à son décès. Fondateur au Brésil du Service central de l’alimentation, transformé en Service de l’alimentation et de prévoyance sociale, il fut ensuite l’initiateur et le directeur de l’Institut de Nutrition de l’Université du Brésil, membre du Comité consultatif permanent sur la Nutrition de la FAO, puis le second président de la FAO, le présdent de l’Association mondiale de lutte contre la faim, le président de l’Association médicale internationale pour l’étude des conditions de vie et de santé, le président du Centre international pour le développement. Contraint de s’exiler à Paris en 1964 il y a publié plusieurs de ses ses travaux. Il fut parmi les personnalités qui ont mis en oeuvre la première Conférence internationale sur l’Environnement, à Stockholm, en 1972.

A l’université de Vincennes, Josué de Castro a soutenu l’introdution parmi les enseignements, de l’écologie humaine dans sa dimension à la fois «scientifique» et politique, ce qui était alorsune innovation dans l’université française et dans la manière d’interpréter les questions du Tiers-Monde. A l’heure où s’exacerbent inégalités et poches d’extrême pauvreté, à l’heure
où de graves crises alimentaires se multiplient, un retour sur ces questions au-delà des discours médiatiques paraît important. Le colloque sera organisé en séances plénières, avec quelques grands témoins, et en ateliers présentant communications originales et posters de chercheurs individuels ou d’équipes. Eu égard à ce que fut Josué de Castro, ce colloque sera
nécessairement pluridisciplinaire. Les propositions attendues font appel à toutes les disciplines des sciences sociales, des sciences économiques et politiques, de la médecine, des sciences de l’environnement.

PROGRAMME :

JEUDI 15 JANVIER 2009

09.00 : Accueil des participants

10.00: Ouverture et présentation du colloque :

  • Pascal BINCZAK (Président de l'Université Paris 8)
  • Jean-Paul BILLAUD (Directeur du Laboratoire LADYSS)
  • Françoise PLET (LADYSS Site Paris 8).

11.30 - 13.00 : Josué de Castro : le projet, les héritages

Ana Maria DE CASTRO (Université fédérale de Rio de Janeiro) : Message aux congressistes.
Alain BUÉ (Université Paris 8) : Josué de Castro : de Recife à Vincennes.
Mehdi DRISSI (FAO) : Josué de Castro, deuxième président de la FAO.
Magda ZANONI (Université Paris 7) : Josué de Castro et la pluridisciplinarité.
Adriana COELHO-FLORENT (Université Paris 8) : Josué de Castro romancier : du déterminisme naturaliste à une nouvelle vision de la pauvreté.

Déjeuner

14.30 - 18.00 : Alimentation et santé

Jan BITOUN (Université fédérale de Pernambouc) : Les inégalités territoriales et les politiques de santé dans le Brésil urbain contemporain : le cas de Recife
Paula Régina SIEGA (Université de Venise) : Esthétique de la faim.
Anselmo BEZERRA, Jan BITOUN (Université fédérale de Pernambouc) : Entre géographie et santé, un regard sur les inégalités socio-spatiales et leurs implications sur l’efficacité des politiques publiques de santé dans la ville de Recife et de l’État de Pernambouc.
Renato MALUF (Université fédérale de Rio de Janeiro) : Faim, sécurité alimentaire, sécurité
nutritionnelle et participation sociale dans les politiques publiques brésiliennes : l’héritage de Josué de Castro.
Malaquias BATISTA FILHO (Université fédérale de Pernambouc) : Du monde et du Brésil dans la perspective de la sécurité alimentaire.
Élizabeth ACCIOLY (Université fédérale de Rio de Janeiro) : L’Institut de nutrition Josué de Castro de l’Université fédérale de Rio : missions et compromis.

Bernard MAIRE, Francis DELPEUCH (IRD) : Faim et malnutritions contemporaines.
Francisco MENEZES (IBASE : Institut brésilien d’analyses sociales et économiques) : Combattre la faim et l’insécurité alimentaire au Brésil aujourd’hui, à la lumière de l’oeuvre de Josué de Castro.

VENDREDI 16 JANVIER 2009

09.00 - 13.00 : Développement, environnements et production alimentaire primaire

Florence PINTON (Agroparistech) et Catherine AUBERTIN (IRD) : Rio 1992. Politiques foncières et droits sociaux en Amazonie brésilienne.
Claude-Marie VADROT (Journaliste et université Paris 8) : Stockholm : première rencontre de l’écologie et du développement.
Renato MALUF, Renato CARVALHEIRA DO NASCIMENTO (Université fédérale de Rio de Janeiro) : L’alimentation comme lien entre les groupes humains et la nature dans l’oeuvre de Josué de Castro.
Karine QUEIROZ, Carlos NINO (Université de Coimbra) : Des hommes et des crabes, Josué de Castro et le mouvement Manguebeat.
Ève-Anne BUHLER, Alia GANA, Michel STRETH (LADYSS) : Nouvelles proximités entre consommateurs et producteurs : une repaysannisation des pratiques agricoles ?
Alphonse YAPI-DIAHOU (Université Paris 8) : Réflexion sur une Afrique agricole qui a faim.
Paulo Eduardo MORUZZI MARQUES, Gabriela NAZERI, Cécilia HADDAD, Carla Bueno CHAHIM (Université de Sao Paulo) : Communautés quilombolas et agriculture de subsistance : dialogue avec l’oeuvre de Josué de Castro.
Jean-Valery MARC (Université des Antilles et de Guyane) : Stratégie de lutte contre la pauvreté : l’exemple du jardin créole.
Silvia PÉREZ-VITORIA (Université internationale d’Andalousie) : Le retour des paysans.
Pierre LENORMAND (MNLE, Mouvement National de Lutte pour l’Environnement) : Nourrir 9
milliards d’habitants en 2050. Pour des agricultures durables, écologiquement intensives.
Habib AYEB (SRC-AUC Égypte) : Réformes et contre-réformes agraires : le cas de l'Égypte. Compétition sur les ressources et crise alimentaire.
Nilton José dos Reis ROCHA (Université de Coimbra) : Agrobusiness « développement »,
l’actualité de Josué de Castro dans le contexte du Cerrado brésilien.

Déjeuner

14.30 - 18.00 : Politiques. Lutter contre la faim : quels instruments

Bernard BRET (Université de Lyon 2) : Le Nordeste du Brésil est-il encore une « zone explosive » ?
Sonia Lucia Lucena Sousa DE ANDRADE (Université fédérale de Pernambouc) : Le programme scolaire brésilien d’alimentation : de Josué de Castro au gouvernement Lula.
Jennie DESRUTINS (Université Paris II ) : Le droit à l’alimentation au regard de la théorie des droits fondamentaux en droit communautaire.
François DUFOUR (Confédération paysanne) : Droit humain et souveraineté alimentaire.
Fernando FERRO (Député du Parti des Travailleurs de Recife) : L’action parlementaire de Josué de Castro et son influence dans la pensée brésilienne.
François DE RAVIGNAN (Agronome) : Josué de Castro (1908-1973) : Une relecture actualisée.
Gilherne CASSEL (Ministre d’État du Développement agraire du Brésil) : Les politiques en
faveur de l’agriculture familiale et de la réforme agraire au Brésil.
Mehdi DRISSI (FAO) : L’action de la FAO et la crise alimentaire.
Jean ZIEGLER : (Comité consultatif du conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies) : Le massacre de la faim : quel espoir ?

SAMEDI 17 JANVIER 2009

09.00 - 10.30 : Conclusions du colloque - Table Ronde

11.00 : Cérémonie de remise d’un doctorat honoris causa de l’Université Paris 8 à Jean ZIEGLER

Projections de films

  • Josué de castro - Citoyen du Monde de Silvio TENDER (1995)
  • Sucre Amer de Gordian TROELLER et Marie-Claude DEFFRAGE (1983)
  • Les crabes sont en marche de Marcia MORAES et Romain SAUDUBOIS (2008)
  • Edgard PISANI - Produire pour nourrir de Philippe GAJEWSKI et Françoise PLET (2004)
  • Miracle au Sertão ? Un développement réussi au Nordeste du Brésil de Jacques HUBSCHAM et Claire SARAZIN (2008)

Lieux

  • Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, Batiment D, Amphithéatres D001 et D002 - 2 rue de la Liberté
    Saint-Denis, France (93200)

Dates

  • jeudi 15 janvier 2009
  • vendredi 16 janvier 2009
  • samedi 17 janvier 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Josué de Castro, malnutrition, alimentation, Brésil, Récife, Pernambouc, environnement, santé

Contacts

  • Françoise Plet
    courriel : plet [at] univ-paris8 [dot] fr

Source de l'information

  • Françoise Plet
    courriel : plet [at] univ-paris8 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Alimentation, environnement et santé : l’actualité de l’œuvre et de la pensée de Josué de Castro (1908-1973) », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 17 décembre 2008, http://calenda.org/196192