AccueilVivre l'anarchie : expériences communautaires et réalisations alternatives (XIXe et XXe siècles)

*  *  *

Publié le mercredi 17 décembre 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Tout un pan de la tradition socialiste et ouvrière que l'approche marxiste stalinienne avait stigmatisé comme utopiste sort de l'ombre aujourd’hui. Qu'il s'agisse du commerce équitable, du crédit gratuit ou de l'économie sociale, nous assistons à une véritable réhabilitation posthume d'une tradition émancipatrice qui avait été l'apanage des premiers socialistes et qu'il est possible de retrouver dans de multiples manifestations anarchistes du XIXe et du XXe siècle. Ce colloque a pour but de contribuer à mieux connaître ce qu'il faut considérer comme une conception à part entière du changement social radical, qui déborde le cadre strictement anarchiste et/ou libertaire. La présentation de quelques-unes de ses multiples manifestations, nous offrira aussi l'occasion de nous interroger sur la pertinence et la portée de ce modèle encore aujourd'hui.

Annonce

Après les années de doute qui ont suivi la chute du mur de Berlin et l'effondrement du communisme, de plus en plus de personnes par-delà leurs différences idéologiques de départ, s'interrogent aujourd'hui sur les moyens qui permettraient d'éviter les erreurs sur lesquelles ont échoué les tentatives émancipatrices du passé.

Fait symptomatique, tout un pan de la tradition socialiste et ouvrière que l'approche marxiste stalinienne dominante avait stigmatisé comme utopiste sort de l'ombre. Qu'il s'agisse du commerce équitable, des vertus du crédit gratuit ou de l'économie sociale, nous assistons à une véritable réhabilitation posthume d'une tradition émancipatrice qui avait été l'apanage des premiers socialistes et qu'il est possible de retrouver dans de multiples manifestations anarchistes du XIXe et du XXe siècle.

Loin de l'image d'Epinal de l'anarchiste poseur de bombes ou doux rêveur, les courants libertaires ont su impulser dès leur origine des pratiques militantes visant à favoriser le changement social radical au moyen de réalisations de projets de communautés de vie ou de travail en rupture avec les conditions de vie et de production de leur temps. Cette volonté de commencer les transformations souhaitées ici et maintenant sans attendre le jour hypothétique de la révolution sociale, que nous appelons l'anarchisme réalisateur, n'a pas été l'apanage exclusif des courants libertaires. Elle prolonge, à sa manière, les pratiques des réformateurs sociaux d'avant 1848 qui, tel Fourier, étaient partisans non pas de vagues rêves utopiques aux conséquences inévitablement totalitaires ou liberticides, mais de ce qu'ils présentaient explicitement comme des formes d'expérimentation sociale.

En organisant ce colloque, le but que nous nous fixons est donc de contribuer à mieux connaître ce qu'il faut considérer comme une conception à part entière du changement social radical qui déborde le cadre strictement anarchiste et/ou libertaire. La présentation de quelques-unes de ses multiples manifestations, enfin, nous offrira aussi l'occasion de nous interroger sur la pertinence et la portée de ce modèle encore aujourd'hui.

______________________________________

Vendredi 1er mai (14h30-17h30) : Du socialisme expérimental à l'anarchisme réalisateur. Expérimentation et changement social au sein des courants socialistes au cours du XIXe siècle

Modérateur : Gaetano Manfredonia

Pierre Mercklé (maître de conférences en sociologie à l'ENS Lettres & Sciences Humaines et membre du Groupe de recherche sur la socialisation (GRS))
« Le Phalanstère est un laboratoire. La science sociale expérimentale de Charles Fourier entre théorie et pratique »

Olivier Chaïbi (docteur en histoire et professeur en lycée professionnel)
« Réalisations et réalisateurs proudhoniens »

Nathalie Brémand (docteure en histoire, chercheuse associée à l'Université de Poitiers)
« Education et révolution : l'enfant et le changement social chez les fouriéristes, les communistes icariens et les anarchistes »

Soirée (21h) : Projection du film de Jean-Luc Comolli, La Cecilia (1975)

______________________________________

Samedi 2 mai (9h30-12h30) : Insurrection ou évolution ? : tendances et manifestations de l'anarchisme réalisateur jusqu'à l'entre-deux-guerres

Modérateur : Ronald Creagh

Isabelle Felici (maître de conférences en études italiennes à l'Université du Sud Toulon-Var)
« La Cecilia : quels enseignements pour les anarchistes du XXIe siècle ? »

Anne Steiner (maître de conférences en sociologie à l'université Paris X Nanterre)
«Vivre en anarchiste à la Belle Epoque : la tentation de l'illégalisme pour échapper au salariat. Débats au sein des milieux individualistes dans les années qui précèdent la guerre »

Gaetano Manfredonia (historien des mouvements sociaux et libertaires)
«L'Anarchisme réalisateur d'E. Armand »

Céline Beaudet (auteure en 2006 de l’ouvrage Les Milieux libres. Vivre en anarchiste à la Belle époque en France)
« Les Colonies anarchistes de l'Entre-deux-guerres : de la mêlée au désert »

______________________________________

Samedi 2 mai (14h30-17h30) : Le renouveau des expériences réalisatrices et/ou alternatives depuis les années 1960

Modératrice : Marianne Enckell

Edward Sarboni (Collaborateur à de nombreux périodiques anarchistes et auteur ou coauteur d'ouvrages militants et/ou historiques)
« 1968 à 1978 : Communautés libertaires et rejet des pratiques « politiques » institutionnalisées »

Ronald Creagh (auteur de plusieurs ouvrages sur l'anarchisme aux Etats-Unis)
« La Fourmilière américaine : de la microsociété au groupe affinitaire. Anarchisme diffus ou anarchisme confus ? »

Jean-Manuel Traimond (a vécu de 1980 à 1984 à Christiania, auteur de plusieurs ouvrages)
« Christiania : une quasi anarchie depuis 1971 »

Soirée (21h) : Projection du documentaire Autrement, documentaire réalisé et produit en 2002 par une équipe liée à Espace Noir, lieu culturel autogéré de Saint-Imier dans le Jura suisse.

______________________________________

Dimanche 3 mai (9h30- 12h30) : Débat Persistance et actualité des stratégies réalisatrices

Modératrice : Claire Auzias

Marianne Enckell (bibliothécaire au CIRA de Lausanne et auteure de plusieurs travaux historiques sur l'anarchisme)
«Vivre autrement en Suisse »

Jean Berthaut (auteur de Parisquat, des squats politiques à Paris 1995-2000, écrit actuellement une histoire des squats)
« Squats, une expérience collective urbaine »

Lieux

  • Ligoure (87), Château de Ligoure, 87110 Le Vigen

Dates

  • samedi 02 mai 2009
  • vendredi 01 mai 2009
  • dimanche 03 mai 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • histoire, anarchisme, réalisations alternatives, expériences communautaires

Contacts

  • Nathalie Brémand
    courriel : Nathalie [dot] Bremand [at] univ-poitiers [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Nathalie Brémand
    courriel : Nathalie [dot] Bremand [at] univ-poitiers [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Vivre l'anarchie : expériences communautaires et réalisations alternatives (XIXe et XXe siècles) », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 17 décembre 2008, http://calenda.org/196196