AccueilPratiques et métiers en éducation et formation : formalisation de l'expérience et apports de la recherche

*  *  *

Publié le mercredi 07 janvier 2009 par Marie Pellen

Résumé

Ce colloque intitulé « Pratiques et métiers en éducation et formation : formalisation de l'expérience et apports de la recherche » est centré sur l'étude des liens entre recherche et pratiques, de leur caractère parfois problématique mais aussi et plus encore de la manière dont ils peuvent bénéficier à tous les acteurs concernés, chercheurs, enseignants, éducateurs, formateurs...

Annonce

Le REF (Réseau de Recherche en Education et Formation), l’Université de Nantes et l'IUFM des Pays de la Loire organisent un colloque international, les 18 et 19 juin 2009, à l'Université de Nantes.

Ce colloque intitulé "Pratiques et métiers en éducation et formation : formalisation de l'expérience et apports de la recherche" est centré sur l'étude des liens entre recherche et pratiques, de leur caractère parfois problématique mais aussi et plus encore de la manière dont ils peuvent bénéficier à tous les acteurs concernés, chercheurs, enseignants, éducateurs, formateurs...

Personne ne pourra contester la faiblesse de la mobilisation des savoirs scientifiques par les décideurs, enseignants, éducateurs et formateurs dans l’analyse des pratiques et des métiers de l’éducation et de la formation. Il nous paraît donc nécessaire de réunir des représentants de ces différents mondes pour nous interroger ensemble sur le rôle et les incidences que peuvent avoir les recherches, mais aussi sur les difficultés qu’éprouvent praticiens et acteurs de terrain pour que la recherche prenne justement en compte leurs problèmes, leurs interrogations, leurs témoignages, leurs expériences et pour qu’ils y participent activement.

Il est essentiel de resituer cette mise en question dans les débats sociétaux dont les tendances sont transversales et ne sont pas propres à la France ni même à l’espace francophone. Ainsi, un des traits les plus récurrents est sans doute l'accroissement des tensions liées aux enjeux de l'éducation et de la formation. Ces tensions se traduisent par le développement du consumérisme et de l'investissement scolaire d’une partie des usagers de l'école, par une remise en cause des fonctions et des modèles scolaires à l'aune des comparaisons internationales, par la tentation d'un retour aux schémas et modalités d'éducation et de formation "d'antan", érigés en "exemples", comme réponses aux difficultés dues à la complexité des situations rencontrées et à l'hétérogénéité des publics et des circonstances. Ces tensions provoquent également, dans une configuration d'internationalisation et de globalisation, l'exacerbation de la concurrence entre institutions, secteurs, territoires, pays, concurrence qui, au regard du sens commun et des tendances idéologiques en cours, offrirait les conditions nécessaires à l'efficacité éducative et formative. Il faut alors se demander d’une part quelle place tiennent les recherches en éducation et formation dans ces débats, d’autre part quels éclairages les acteurs de terrain peuvent apporter à partir de leurs pratiques et de leurs expériences.

Une autre tendance transnationale est celle de l’évolution des pratiques et de leurs conditions d’exercice qui génère une véritable redéfinition des métiers de l’éducation et de la formation. Cette redéfinition concerne tout d'abord les métiers enseignants traditionnellement soumis à des normes puissantes et préservés par de forts statuts. Elle concerne encore les métiers de l’administration et de l’encadrement intermédiaire de l’éducation (directeur d’établissement, inspecteur, responsable territorial...) qui ont, dans la période récente, attiré l’attention de la recherche. Mais cette évolution touche tout autant les métiers émergeants (assistant d'éducation, tuteur, accompagnateur, conseiller...), dont une des particularités est qu’ils peuvent être de statut public ou privé. Or l’interaction de plus en plus fréquente entre public et privé suscite des transferts, des phénomènes de contamination qui remettent sérieusement en question les cultures du monde de l’éducation.

Quelles informations les acteurs de l’éducation et de la formation ont-ils à livrer sur ces nouvelles conditions d’exercice ? Quels lieux et quelles formes de mise à distance requièrent-ils ou élaborent-ils ? Les analyses produites par les chercheurs jouent-elles alors un rôle dans leur réflexion sur cette évolution des pratiques, sur l’extension en même temps que la redéfinition de leurs métiers ?

Si l'on ne peut qu'admettre la nature différente des "savoirs de l'expérience" et des "savoirs scientifiques", ce qui nous importe, c’est la prise en compte de ces différents types de savoirs, ce sont bien les confrontations, les dialogues, les ponts, tels qu’ils peuvent se construire par exemple en formation, la manière dont les acteurs concernés les utilisent, les transposent, les amalgament.

Si nous voulons questionner ici la légitimité, l'impact et l'intégration des recherches en éducation et formation, nous le ferons en termes de circulation des savoirs et chercherons à comprendre de façon plus globale comment les savoirs professionnels de l'éducation et de la formation et les savoirs de la recherche s’irriguent les uns les autres.

Voici quelques-unes des questions vives qui découlent de ces préoccupations : elles s'inscrivent dans des perspectives diversifiées, elles témoignent du va-et-vient entre recherche et pratique et donc de la réversibilité des questions qui se posent selon la posture qu’on adopte.

  • Quelles sont les bases de connaissances produites par les recherches récentes sur les pratiques et les métiers de l'éducation et de la formation qui sont aujourd’hui réinvesties par les décideurs et les praticiens ? Quelles sont celles qui mériteraient sans doute de l’être et restent ignorées ?
  • Quels outils conceptuels les travaux de recherche fournissent-ils aux chercheurs et aux praticiens pour l'intelligibilité des pratiques d’éducation et de formation ? A quelles conditions servent-ils également aux décideurs et aux praticiens à l’échelle des pratiques ?
  • Quelles questions, quels problèmes, quels enjeux d'ordre théorique les pratiques et les métiers soulèvent-ils ? Comment les praticiens les formulent-ils, y répondent-ils ? Par quel type de recherche ?
  • Quel est l’impact des savoirs formalisés sur les pratiques et les métiers des recherches en éducation et formation ?  Comment les praticiens formalisent-ils en retour l’expérience tirée de leur activité ?
  • A quelles lectures peuvent être exposées les tensions dans les pratiques entre instruction et  socialisation ? En vue de quels types de finalités sociales, éducatives ?
  • Quel est le rôle des médias dans la fabrication du sens commun sur les métiers, les pratiques et les savoirs en éducation et formation ?
  • Quelles formes de médiation peut-on concevoir entre les savoirs de la recherche et les savoirs d’expérience ou des métiers ?

Le colloque se veut ouvert et nous paraît constituer le lieu de rencontre entre chercheurs, praticiens et décideurs le plus propice à susciter une confrontation publique et productive sur les questions qui animent le monde de l’éducation et de la formation. La dynamique ainsi enclenchée épouse les objectifs que s'est fixés le Réseau REF depuis l'origine avec, ici, une attention particulière consacrée à la réduction de la distance d’une part entre éducation et formation, d’autre part entre praticiens de l’éducation et de la formation, chercheurs et décideurs politiques.

Les questions vives précédemment évoquées orientent 10 thématiques sur lesquelles sont attendues des propositions de contributions. Ces thématiques sont liées entre elles par la question de l’intégration des savoirs de la recherche et des savoirs formalisés issus de la pratique et des obstacles épistémologiques, culturels et sociaux qui peuvent la restreindre :

Thématique 1 : Mutations de l'école, nouveaux métiers, nouvelles générations d'enseignants

Thématique 2 : Evolution des formes du travail scolaire et du travail d’enseignement, analyse des pratiques d'éducation et de formation

Thématique 3 : Hétérogénéité des publics scolaires, multi-culturalité, problèmes d’intégration

Thématique 4 : Renouvellement des processus d’apprentissage, des curricula, des référentiels de formation et de professionnalisation

Thématique 5 : Diversification de l’offre d'éducation et de formation extra-scolaire, innovations et TICE

Thématique 6 : Apports de la recherche et transposition en formation pour la construction des savoirs professionnels

Thématique 7 : Collaboration entre chercheurs et praticiens, quels types de recherche ?

Thématique 8 : Entre recherches et pratiques, quels types de médiations, culturelles,  institutionnelles, organisationnelles?"

Thématique 9 : Evaluation, recherche de l’efficacité et intégration des principes managériaux.

Thématique 10 : Décentralisation, territorialisation, partenariat, développement des politiques éducatives locales.

Thématique  11 : Nouvelles articulations entre enseignement et recherche dans l'enseignement supérieur.

Chaque proposition de contribution, d’une longueur de 2000 à 3000 signes, précisera :

un titre explicite la thématique dans laquelle la contribution s’inscrit l’objet précis de la recherche, de la recherche-action, de l’expérience ou de l’innovation sur laquelle elle s’appuie son cadre institutionnel ou professionnel le dispositif ou la méthodologie utilisé(e)

les principaux résultats obtenus ou enseignements retirés

Ces propositions sont à envoyer avant le 15 mars 2009 à :

comite-ref2009@iufm.univ-nantes.fr

Catégories

Lieux

  • Université de Nantes
    Nantes, France

Dates

  • dimanche 15 mars 2009

Mots-clés

  • éducation, formation, métiers de l'éducation, lien recherche et pratiques

Contacts

  • Mohammed Ghalimi
    courriel : colloque2005 [at] paysdelaloire [dot] iufm [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Sylvie Guionnet
    courriel : colloque [dot] qdvieecole [at] univ-nantes [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Pratiques et métiers en éducation et formation : formalisation de l'expérience et apports de la recherche », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 07 janvier 2009, http://calenda.org/196278